WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Planification urbaine et enjeux de développement local :étude rétrospective-prospective de la ville de Ghomrassen

( Télécharger le fichier original )
par Haithem GHOURABI
Université de Carthage  - Diplôme national en urbanisme et aménagement 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

C. 2 LJLI24D24JFO rdOIJnJes rSDrrIDs rEFINP 1124A rdINrbDnJsP e rE24ra r planification (les autres domaines) :

1. En matière de risques naturels :

- Lutter contre les risques d'inondation.

- La protection totale de la ville contre les inondations de l'oued de Ghomrassen et ses affluents qui provoquent des dommages à l'agglomération.

2. En matière de l'Jnfrastructure et des réseaux : Les orientations visent à :

- Etendre le réseau routier et promouvoir les zones industrielles à travers l'aménagement et la consolidation de185 kilomètres de routes classées, ainsi que l'aménagement et l'asphaltage de quarante kilomètres de pistes rurales.

- Entreprendre l'aménagement et l'élargissement de la route reliant Bir Lahmar à Ghomrassen, et la construction d'un pont sur l'oued Graguer.

- Entendre les réseaux d'assainissement de Tataouine et de Ghomrassen, au profit de 5000 habitants.

- Réaliser l'asphaltage de la route touristique Guermassa-Ksar Ghilane.

- Renforcer l'axe Ghomrassen Beni Khedache ;

- Renforcer l'axe Ghomrassen Tataouine

- Renforcer l'axe Ghomrassen Bir Lahmer

3. ' IiXJ ileicW IiIXeicslxrbanisation :

Dans l'élaboration de XIème Plan du développement, la session extraordinaire du Conseil régional du gouvernorat de Tataouine en octobre 2009 a prévu:

- La réalisation de trois projets de développement intégré au profit des délégations de Tataouine-Nord, Tataouine-Sud et Ghomrassen

- La création de deux villages d'artisanat, l'un à Tataouine et l'autre à Ghomrassen et la constitution d'une réserve foncière à Ghomrassen

- La réalisation de l'équilibre entre les diverses zones du gouvernorat»

- Le développement des secteurs liés à l'économie résidentielle : commerces, services aux particuliers, santé, transports compte tenu les évolutions prévisibles des besoins socio-économiques, liées aux retraités, aux touristes, associées aux besoins locaux.

- L'élaboration d'un Plan prospectif du développement des zones sahariennes qui visent à mieux intégrer cet espace dans la dynamique du développement et à mettre à profit les potentialités qu'il recèle, notamment les ressources en eau.

Selon la révision du plan d'aménagement urbain de la ville de Ghomrassen achevée en Février 2008 les zones d'extension susceptibles d'être urbanisées dans le futur se présentent comme suit :

-La zone se trouvant sur la rive Nord de

- La zone se trouvant sur la route de Ksar

l'oued Ghomrassen longeant la route RR121

Hadadda occupe une superficie de l'ordre de

vers Tataouine y compris la nouvelle

agglomération de Sidi Mbarek , couvre une superficie de l'ordre de 160,68 ha des terres libres ;

50,00 ha à la cité nouvelle ou cité Bakhtit ;

-La zone de Bir Elkarma qui n'a pas été

-La zone située au sud sur la route locale de

touché elle aussi par le plan d'aménagement

Guermassa jusqu'au nouveau lycée , encore

de 1994 couvre une superficie de l'ordre de

une partie non touchée par le plan

50,00 ha ;

d'aménagement de 1994 et couvre une

superficie de l'ordre de 80,00 ha ;

La zone de Ksar Rosfa et la zone située sur la route d'El Ferch jusqu'au réservoir d'eau, cette

nouvelle zone d'extension elle aussi non inclus dans le périmètre du plan d'aménagement de

1994 et couvre une superficie de l'ordre de 30,00 ha des terres constructibles.

Le PAU prévoit :

- D'orienter l'urbanisation vers les terrains hauts de la ville (route ElFerch, Route Guermassa, Bir El Karma) et aussi l'urbanisation des terrains bas (agglomération de Sidi Mbarek longeant la route de Tataouine),pour minimiser la densité démographique et urbaine.

- De lutter contre la spéculation foncière.

- De promouvoir une architecture et un urbanisme spécifique pour la ville. - D'assurer l'équilibre entre les différents quartiers de la ville.

- De créer un parc urbain.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net