WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'influence de la politique tarifaire sur la croissance des entreprises publiques. Cas de la REGIDESO de 2005 à  2008

( Télécharger le fichier original )
par Alida Hervé NDONTONI NZENZO
Université libre de Kinshasa - Licence en gestion financière 2011
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION GENERALE

Au terme de notre étude, rappelons que celle-ci a été intitulé «  l'influence de la politique tarifaire sur la croissance des entreprises publiques : cas de la REGIDESO, de 2005 à 2008 ».

Ce travail avait pour ambition d'étudier l'influence de la politique tarifaire sur la croissance de la REGIDESO. Nous cherchions à vérifier si la politique tarifaire discriminatoire appliquée par cette entreprise chargée de la distribution d'eau potable en RDC influence positivement ou négativement à travers sa croissance économique le chiffre d'affaires, la valeur ajoutée, la productivité du travail ou mieux la rentabilité.

La suite de cette conclusion générale s'articule autour de quatre points ci- après :

· synthèse de l'étude,

· principaux résultats et vérification des hypothèses,

· suggestions,

· axes de recherche et épilogue.

1. Synthèse de l'étude

Nous avons commencé cette recherche par une introduction générale dans laquelle nous avons énoncé nos préoccupations (problématique) et posé la question centrale suivante : « comment la politique tarifaire pra tiquée par la REGIDESO jouit du monopole de distribution d'eau potable en RDC influence-t-elle la croissance de cette entreprise ? »

Les questions spécifiques auxquelles nous avons essayé de répondre tout au long des développements qui précédemment sont les suivantes :

- La politique tarifaire telle que pratiquée à la REGIDESO permet - elle à l'entreprise de réaliser de profits ?

- La REGIDESO jouit-elle d'une liberté de gestion pour instaurer une politique tarifaire qui peut favoriser sa croissance ?

- Quels sont les indicateurs de croissance de la REGIDESO qui nous permettent d'apprécier la contribution ou l'influence de la politique tarifaire ?

- Une politique tarifaire discriminatoire telle que pratiquée à la REGIDESO a-t-elle influencé positivement ou négativement la croissance de la REGIDESO ?

En guise de réponses aux questions posées ci-dessus, nous avons formulé les hypothèses de travail ci-après :

· La Régie de distribution d'Eau potable, dépend généralement de sa politique tarifaire pour la maximisation de ses recettes en vue de favoriser sa croissance.

· La politique tarifaire telle que pratiquée à la REGIDESO ne lui permet pas de réaliser des profits substantiels compte du fait que les tarifs par catégorie d'abonnés sont souvent inférieur aux prix de revient unitaires.

· Bien que la REGIDESO arrive tant soit peu à pérenniser ses activités, elle ne jouit de la liberté de mise en place d'une bonne politique tarifaire par rapport à ses objectifs, politique tarifaire qui pourrait lui permettre d'améliorer sa performance c'est-à-dire d'être efficiente, efficace et de générer de recettes en vue de faire face à ses charges.

Pour mener à bien cette étude, nous l'avons subdivisé en quatre chapitres qui s'articulent de la manière suivante :

· Le premier était consacré au cadre conceptuel sur la politique tarifaire dans une entreprise et donne quelques définitions des concepts clés et les relations entre ces concepts pouvant nous aider à mieux comprendre le sujet. Il s'agit des présenter la relation qui les lie et le modèle retenu dans l'étude.

· Le deuxième chapitre a présenté quelques études empiriques sur la tarification dans les entreprises.

· Dans le troisième chapitre, nous procédé à la présentation du champ d'application de notre étude, à savoir l'entreprise publique dénommée « REGIDESO » et de la méthodologie utilisée.

· Enfin, dans le quatrième et dernier chapitre, nous procédé à l'analyse empirique de la relation entre la politique tarifaire et la croissance de la REGIDESO durant la période allant de 2005 à 2008.

2. Principaux résultats et vérifications des hypothèses

Dans cette investigation, il se dégage que les principaux résultats ont porté sut les paramètres suivants :

· les différents tarifs par catégorie d'abonnés ;

· la production d'eau vendue ;

· le nombre d'abonnés avec compteurs et sans compteurs ;

· les chiffres d'affaires réalisés durant la période sous étude ;

· la valeur ajoutée dégagée dans le tableau de formation du résultat ;

· les résultats nets avant impôts ;

· la productivité du travail ;

· les difficultés d'ordre administratif, financier et technique rencontrées par la REGIDESO et qui peuvent influencer négativement sa croissance.

Les abonnés de la REGIDESO sont répartis en 6 catégories selon l'activité exercée par l'abonné de manière à tenir compte de leur pouvoir d'achat :

1. bornes fontaines ;

2. les abonnés domestiques (ménages);

3. les abonnés intermédiaires (activités sociales ou agropastorales);

4. les abonnés commerçants ;

5. les abonnés industriels (par exemple les sociétés brassicoles);

6. les instances officielles (par exemple les administrations publiques....).

La tarification de la REGIDESO est appliquée par tranches progressives (TTP), dans sa politique de tarification, le tarif de consommation d'eau pour usage domestique est répartis suivant les tranches ci-après : de 1 à 10 m; de 11 à 25 m; de 26 à 40 m3 et de plus de 40 m3.

Les tarifs appliqués effectivement de 2005 à 2008 sont inférieurs aux tarifs établis en 1998 dégageant un manque à gagner moyen pour les abonnés domestiques de : 0,16$, 0,25$, 0,32$ et 0,3625$ par tranche progressive.

· le total de nombre d'abonnés qui, en 2005 se chiffrait à 257.732 dont 94,72% d'abonnés domestiques, a connu une baisse en 2006 se situant à 247.625 dont 94,32% d'abonnés domestiques. La REGIDESO a enregistré une hausse en 2007 avec un total de 437.175 dont 95,24% d'abonnés domestiques. Une autre baisse a été enregistrée en 2008 avec un total de 273.684 d'abonnés dont 93,99% d'abonnés domestiques.

· l'évolution de vente d'eau potable en FC a connu une tendance à la hausse pendant toute la période de l'étude. En 2005, la vente qui était de 41.639.404.380 FC ; elle est passée en 2006 à 45.517.441. 840 FC, tandis qu'en 2007 et 2008 respectivement à 54.526.642.463 FC et 57.325.199.266 FC.

Signalons à présent que les créances des instances officielles (Etat et gratuité ROCE) représentent en moyenne 40% du total des chiffres d'affaires de la REGIDESO pendant toute la période de l'étude (de 2005 à 2008). Les créances des abonnés domestiques quant à elles ne représentent que 28,17% du chiffre d'affaire pendant toute la période indiquée. Par contre les créances des abonnés industriels, représentent seulement à 16,37%.

· Les chiffres d'affaires pendant toute la période de l'étude (2005 à 2008) bien que pas considérable mais elles sont nettement en progression. Dont 42.431.374.748 FC en 2005, pour passer à 46.220.635.937 FC ; à 55.536.265.067 FC et à 58.632.159.077 FC respectivement en 2006, 2007 et 2008.

· S'agissant de la valeur ajoutée, nous avons également constaté une nette augmentation de 2005 à 2007 respectivement de 27.991.021.473 FC, 32.236.670.117 FC et 39.095.661.862 FC pour subir une légère baise en 2008 de 38.662.525.845 FC.

Sur ce, suivant l'évolution de ce deux indicateurs de la croissance examiné ci-haut, nous pouvons dire que durant la période allant de 2005 à 2007, nous avons constaté une augmentation de ce deux indicateurs sauf qu'en 2008 la valeur ajoutée à connu une baisse. Par contre le chiffre d'affaire a toujours évoluer positivement. Cette baisse de la valeur ajoutée constatée en 2008 est causée par un rapport négatif des consommations intermédiaires.

· Nous remarquons aussi que l'évolution de la productivité durant la période allant de 2005 à 2006, la productivité à connu une augmentation successive de 531,76 et 583,02. Mais elle a connu une baisse de 326,01 en 2007 pour connaître une augmentation de 2008.

Signalons que la baisse constatée en 2007 de la productivité est du a une baisse du volume d'eau constaté à une même année.

· Dans le tableau ci-après nous retenons le résultat unitaire par catégories d'abonnés ci-après :

 

Résultat Unitaire

2005

2006

2007

2008

Bornes fontaines

20,45

98,4

184,56

106,97

S/Total Nombre abonnés Intermédiaire

0

262,45

386,82

296,3

S/Total Nombre abonnés commerçants

0

722,53

941,38

894,09

Industriels

0

623,61

776,72

836,41

S/Total Institutions O.

0

31,29

125,63

37

L'analyse du tableau ci-dessous nous montre que durant la période allant de 2005 à 2008, les résultats unitaires positifs sont enregistrés pour les catégories d'abonnés bornes fontaines, intermédiaire, commerciale, industrielle et services publics dont la rentabilité de l'entreprise s'y trouve.

Tandis que les résultats unitaires négatifs sont enregistrés pour les catégories d'abonnés suivants :

 

Résultat Unitaire

 

2005

2006

2007

2008

Nombre d'abonnés domestiques

0

-222,25

-169,02

-254,99

Service REGIDESO

0

-105,5

-67,49

-55,63

Agents REGIDESO

0

-199,3

-140,32

-226,2

S/Total Nombre abonnés privés

0

-112,48

-25,76

-110,21

L'analyse des résultats unitaire réalisés pendant la période allant de 2005 à 2008 pour les catégories d'abonnés démontrent que les résultats ont toujours été négatifs pendant que les domestiques a eux seuls à consommer en moyenne plus de 56% de la production, le service REGIDESO est en moyenne 1,08% et Agents REGIDESO est de 5%.

Nous constatons dans la catégorie domestique que bien que eux même consomment en moyenne 56%, la contribution des domestiques à la rentabilité de l'entreprise reste largement négative, conséquence directe du tarif administré, non rémunérateur.

Et pourtant au point de vue nombre d'abonnés par catégorie, nous constatons que c'est la catégorie d'abonnés domestique qui comprend le plus grand nombre d'abonnés de la REGIDESO et qui consomme plus de 50% du volume d'eau distribué.

A notre avis, nos différentes hypothèses sont vérifiées. En effet, les résultats obtenus concernant le chiffre d'affaires, le nombre d'abonnés, la productivité, la valeur ajoutée dégagent une tendance prouvant ainsi l'influence positive de la politique tarifaire sur les indicateurs de la croissance de la REGIDESO.

3. Suggestions

A la lumière des résultats sus décrits, nous suggérons ce qui suit :

Bien qu'il y ait un manque à gagner sur les prix de vente aux abonnés domestiques, l'eau étant un bien de première nécessité ne doit pas coûter cher aux ménages congolais dont le seuil de pauvreté est compris entre 1 à 2 dollars US par jours.

Au gouvernement :

A notre avis, nous pensons que songer à la privatisation de la REGIDESO est une mauvaise politique économique car elle affecterait la consommation d'un bien de première nécessité ; les sociétés privées ne seront plus influencées par l'Etat en cette matière, lequel les laissera fixer librement les prix de l'eau.

Aussi, nous suggérons à l'Etat congolais de ne pas privatiser cette entreprise.

L'Etat congolais doit faire des efforts pour apurer ses dettes envers la REGIDESO en budgétisant l'apurement au cours des exercices à venir.

A ce stade de notre recherche, nous ne pouvons que remercier les bailleurs de fonds pour avoir financé la construction de certaines unités industrielles de traitement de l'eau en RDC. Nous les invitons à ne pas cesser de venir en aide à la RDC dont l'accès de plus de 70% de la population à l'eau potable nécessite un financement de l'ordre de plus de 14 milliards de $ US selon certaines études.

4. Axes de recherche

L'analyse de l'influence de la politique tarifaire sur la croissance économique d'une entreprise de distribution de l'eau potable qui est un bien de première nécessité est une matière délicate dès lors que l'Etat intervient pour ne pas laisser l'entreprise qui jouit du monopole de distribution d'eau potable augmenter les prix pour couvrir ses charges d'exploitation.

A ce stade d'investigation, nous ne pouvons pas prétendre avoir épuisé la matière à traiter. Il appartient donc aux futurs chercheurs de nous compléter.

5. Epilogue

Toute oeuvre humaine est perfectible. Cet adage célèbre ne nous échappe pas. Notre modeste travail contiendrait certainement des lacunes et omissions inhérentes à la nature humaine. Que nos lecteurs ne nous en tiennent pas rigueur. Leurs suggestions seront les bienvenues pour l'amélioration de nos futures recherches.

C'est pourquoi nous sollicitons leur indulgence pour toutes les insuffisances éventuelles qu'ils pourraient relever dans cette oeuvre.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)