WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparée de la méthode ABC et celle des coà»ts complets dite des sections homogènes pour la détermination et la gestion des coà»ts dans une entreprise industrielle. Cas de la SODECO (Société de Déparchage et de Conditionnement )

( Télécharger le fichier original )
par Yvette BWIZIGIRO Gilbert NTAHOKAJA
Université du Burundi - Licence en économie 2009
  

précédent sommaire suivant

II.5. Découpage de l'entreprise en centres d'analyse.

En principe, tous les auteurs intéressés à la C.A.E convergent sur l'idée qui dit qu'il n'existe pas de découpage type des centres ou de nombre idéal de centres d'analyse.

Le découpage de l'entreprise dépend de la nature de l'activité de l'entreprise, de sa taille, de son organisation interne et surtout du degré d'homogénéité des charges indirectes regroupées dans chaque section.

De toute façon, un nombre trop faible de centres donne une analyse insuffisante alors qu'un nombre trop élevé aboutit à la confusion dans les documents et calculs de répartition.

C'est pourquoi dans la pratique, on cherche un compromis qui dépend du détail apporté dans la saisie de données.

Nous allons essayer, en ce qui concerne SODECO, de déterminer selon notre analyse, les centres d'analyse principaux d'une part, les centres d'analyse auxiliaires d'autre part.

II.5.1. Détermination des centres principaux

Rappelons qu'une section principale reflète l'activité de l'entreprise autrement dit une section opérationnelle.

Ainsi pour la SODECO, nous avons les centres principaux suivants :

- Le centre approvisionnement

- Le centre usinage

- Distribution

Nous essaierons, pour le moment, d'analyser de façon approfondie chaque centre d'analyse principal. Pour cette analyse nous examinerons des charges qui peuvent être imputées à chaque centre principal et en ce qui concerne les modalités de répartition de ces charges du produit.

A. Centre d'analyse approvisionnement

Le centre approvisionnement de la SODECO doit contenir toutes les charges indirectes (par rapport aux matières premières) se rapportant aux activités relatives à l'approvisionnement.

En effet, on a appris dans le cours de gestion des approvisionnements trois sortes des coûts y relatifs13(*) :

a) le coût d'acquisition des commandes

Il s'agit du prix d'achat de la commande augmenté d'autres frais d'achat directs. Pour la SODECO ce prix comprend les frais d'assurance, frais de transport, frais de réception, frais bancaires.

b) Les frais de passation de commande.

Ces frais comprennent toutes les charges engagées pour faire des achats. Il s'agit pour l'essentiel :

- des salaires et les charges sociales y compris des agents du service approvisionnement.

- Frais accessoires de fonctionnement de ce service comme par exemple l'éclairage, fourniture de bureau, frais postaux etc. relatifs au service approvisionnement

Pour la SODECO, il est pratiquement difficile de dégager les frais accessoires de fonctionnement du service approvisionnement.

Pour simplifier les calculs, nous préférons imputer les charges relatives à la section administration qui travaille pour le compte des autres.

- Frais de déplacement des agents du service approvisionnement

- Les frais de contrôle des matières premières.

Ces frais de contrôle des matières premières sont difficiles à calculer dans la SODECO, nous allons les incorporer au salaire du personnel approvisionnement, signalons que ce contrôle est très rigoureux.

Les frais de possession du stock.

Ces frais constituent le coût de stockage proprement dit. Ils regroupent plusieurs postes de dépenses :

- coût de fonctionnement des magasins : salaires de magasiniers, éclairage des magasins, entretien des locaux, de l'équipement des magasins etc.

- intérêt des capitaux immobilisés.

Ce coût de possession de stock correspond à ce qu'aurait gagné l'entreprise si elle avait placé l'argent utilisé pour l'achat d'un stock dans une banque par exemple.

Ce coût sera égal au taux d'intérêt multiplié par la valeur du stock.

- perte par détérioration, destruction ou vol.

Pour la SODECO, ces frais pour la détérioration ou destruction ne sont pas significatifs car la SODECO ne possède pas longtemps le stock.

* 13 D NGENDAKUMANA, Cours de Gestion des approvisionnements, UB/FSEA,2006

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.