WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparée de la méthode ABC et celle des coà»ts complets dite des sections homogènes pour la détermination et la gestion des coà»ts dans une entreprise industrielle. Cas de la SODECO (Société de Déparchage et de Conditionnement )

( Télécharger le fichier original )
par Yvette BWIZIGIRO Gilbert NTAHOKAJA
Université du Burundi - Licence en économie 2009
  

précédent sommaire suivant

II. 5.2. Section auxiliaire

Comme on l'a énoncé précédemment, la section auxiliaire oeuvre en principe pour le compte des centres principaux lesquels centres oeuvrent à leur tour directement pour leurs produits fabriqués.

Etant donné qu'on a suffisamment défini ce que c'est la section auxiliaire, nous ne reviendrons pas à ces définitions qui sont partout dans les ouvrages de la comptabilité analytique, nous essaierons à base de ces définitions et selon l'organisation de la SODECO, de déterminer les sections auxiliaires que nous escomptons conformes à l'organisation actuellement en vigueur.

En effet, dans le souci de ne pas alourdir les calculs d'une part et de faciliter le groupement de certaines charges indirectes difficilement imputables à tel ou tel centre d'analyse d'autre part, nous nous sommes gardés de ne pas faire un découpage trop détaillé de la SODECO en centre d'analyse auxiliaire.

Par ailleurs compte tenu de la taille de la SODECO, nous avons jugé inutile de la découper en plusieurs sections auxiliaires.

Dans un premier temps, on aurait tendance à découper la SODECO en sections auxiliaires correspondantes aux services auxiliaires existants. Or, il ne suffit pas qu'un service auxiliaire existe pour qu'il soit considéré comme un centre d'analyse. Il faut également que ce service représente une part importante des charges de l'entreprise et qu'il soit difficile de les affecter directement aux sections bénéficiaires.

Parce qu'en fait une section auxiliaire travaille pour le compte des sections principales.

Donc, pour notre cas, nous préférons considérer une seule section grande composante de la SODECO comme « Section Administration ».

Ainsi, après avoir énuméré les sections principales et auxiliaires qui peuvent être acceptées, le travail de répartition des charges indirectes dans les sections devra suivre le tableau suivant :

Tableau 3:La manière de repartir les charges indirectes dans les sections principales et auxiliaires

Nature des charges

Total

Sections auxiliaires

Sections principales

 
 
 
 

Approvisionnement.

Usinage

Distribution

X

X

X

X

X

X

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.