WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparée de la méthode ABC et celle des coà»ts complets dite des sections homogènes pour la détermination et la gestion des coà»ts dans une entreprise industrielle. Cas de la SODECO (Société de Déparchage et de Conditionnement )

( Télécharger le fichier original )
par Yvette BWIZIGIRO Gilbert NTAHOKAJA
Université du Burundi - Licence en économie 2009
  

précédent sommaire suivant

II.6 Choix des unités d'oeuvres

Nous venons de bien identifier précédemment les sections principales et auxiliaires dans lesquelles nous allons repartir toutes les charges indirectes supportées par SODECO. Par la suite, nous allons répartir toutes les charges indirectes supportées par SODECO. Par la suite, nous allons pouvoir répartir les charges indirectes dans les sections principales et auxiliaires.

Ces répartitions primaire et secondaire n'étant pas une fin en soi de notre travail, on doit pouvoir en fin de compte calculer les différents coûts et coûts de revient du produit de la SODECO.

Ce travail doit être basé sur une mesure commune pour toutes les charges de chaque section principale permettant une imputation logique et exacte de ces charges.

Cette commune mesure est appelée « unité d'oeuvre ».

L'unité d'oeuvre sert en fait à mesurer l'activité de la section. Le terme coût de l'unité de l'oeuvre est obtenu par le quotient de la totalité des charges de la section ayant une unité d'oeuvre physique et le nombre des unités d'oeuvres.

On parle de taux frais si l'unité d'oeuvre est monétaire. Généralement le choix de l'unité d'oeuvre ne présente pas de grandes difficultés par la plupart des sections : il découle normalement de la nature même de l'activité du centre des frais intéressés.

Mais, il faut que l'unité d'oeuvre permette d'identifier l'expression quantitative de la fourniture de service assumé par chaque section. Elle doit en conséquence être caractéristique de l'activité du centre considéré.

Il est également important de souligner que tous les centres d'analyses ne peuvent pas avoir d'unités d'oeuvres. Le plus souvent ce sont les centres d'analyses principaux qui peuvent avoir d'unité d'oeuvre parce que leurs activités sont directement liées à la production de l'entreprise.

La détermination d'une unité d'oeuvre peut être faite de deux manières :

a) Premièrement, on définit a priori l'unité d'oeuvre qui paraît la plus satisfaisante, compte tenu des caractéristiques techniques du centre d'analyse. Ce procédé est utilisé lorsqu'on ne dispose pas de bases statistiques suffisantes. Il faudra donc par la suite faire une vérification de la validité de l'unité ou des unités d'oeuvre choisies dès que les statistiques seront disponibles

b) On recherche l'unité d'oeuvre à partir d'observation concrète en vue d'une extrapolation valable pour l'avenir.

La recherche s'effectue en 2 temps :

Dans un premier temps, on recherche quelles unités pourraient présenter les caractéristiques nécessaires de simplification et de commodité.

Dans un second temps, on recherche quelle est l'unité d'oeuvre la plus appropriée. Ce deuxième procédé consiste en fait à faire une analyse de nombre d'unités d'oeuvre choisies.

Dans les cas actuels, on choisit l'unité d'oeuvre qui exprime la meilleure corrélation avec la variation quantitative des prestations fournies par le centre d'analyse.

Or, l'activité principale de la SODECO est la transformation du café parche en café marchand.

Pour notre cas, nous essaierons de déterminer, compte tenu de l'activité de l'organisation et des caractéristiques techniques des centres d'analyse de la SODECO, les unités d'oeuvres que nous jugeons adéquates.

Dans les points qui suivront, nous allons essayer de mieux choisir l'unité d'oeuvre appropriée à chaque section principale qu'on a déjà cité ci-haut.

II. 6.1. Choix de l'unité d'oeuvre de la section approvisionnement

Le service des approvisionnements pour la SODECO aura pour activité principale :

- d'alimenter le service production en matières première (café parche) et en pièces de rechange, en carburant et lubrifiants etc.

Notre objectif est de chercher une unité qui puisse représenter en même temps le nombre de kilos de café parche et la valeur des pièces de rechange et la quantité de carburant achetée en vue de déterminer leur coût d'achat complet. Notre devoir est de trouver donc une unité représentative de toutes les charges d'approvisionnement.

Nous sommes devant une question qui se pose comme ci. Quelle est donc l'unité d'oeuvre qui peut être choisie pour que l'unité de chaque article acheté soit représentée ?

Nous sommes devant une question qui n'est pas moins difficile à répondre. Trouver une unité commune aux kilos, aux litre, aux nombres d'articles et à la valeur d'un article acheté n'est pas facile.

Dans tous les cas, nous sommes incapables de trouver une unité d'oeuvre physique. La seule manière de trouver une unité représentative est de recourir à l'unité d'oeuvre monétaire, chaque article acheté et stocké a deux grandeurs de mesure ; la valeur monétaire et physique

Ainsi nous pouvons répondre à la question précédente en disant que le taux de frais de la section approvisionnement est le « Franc d'achat ».

Le coût d'un Franc d'achat est égal le total des charges indirectes de la section approvisionnement divisé par le total des charges directes d'achat 

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.