WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparée de la méthode ABC et celle des coà»ts complets dite des sections homogènes pour la détermination et la gestion des coà»ts dans une entreprise industrielle. Cas de la SODECO (Société de Déparchage et de Conditionnement )

( Télécharger le fichier original )
par Yvette BWIZIGIRO Gilbert NTAHOKAJA
Université du Burundi - Licence en économie 2009
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION GENERALE

Au terme de notre travail de recherche sur l'« Analyse comparée de la méthode ABC et celle des coûts complets dite des sections homogènes pour la détermination et la gestion des coûts dans une entreprise industrielle », notre ambition est de proposer la méthode de calcul des coûts entre la méthode ABC et celle des sections homogènes laquelle sera adéquate à la SODECO dans le contexte économique actuel.

Pour y arriver, nous avons divisé notre travail en trois chapitres :

Au point introductif, nous avons montré l'intérêt de la comptabilité analytique dans une entreprise industrielle, à savoir la régularité et la normalisation de l'information pour contrôler les coûts d'une entreprise.

Nous avons vu que cette information permet d'étudier une très grande variété de décisions, identification des zones de performance ou non performance.

De part cette importance, nous avons constaté qu'il y a sans doute nécessité d'un système d'information pour éclairer la direction et tout encadrement sur la réalisation des objectifs fixés et cela suppose la mise en place d'un instrument de gestion interne (à l'usage des dirigeants) qui produit des informations pouvant orienter les responsables dans leur prise de décision de gestion.

Au premier chapitre, nous avons pu énumérer les méthodes de calcul des coûts proposés par la comptabilité analytique, à savoir la méthode des coûts complets et les méthodes des coûts partiels ainsi que leurs limites.

Dans ce même chapitre, nous avons pu connaître les coûts que l'entreprise SODECO a besoin de calculer ; il s'agit:

- du coût des matières premières qui entrent au magasin acquises auprès des fournisseurs ;

- du coût de sortie de magasin des matières stockées mais acquises généralement à des coûts différents pour entrer dans le processus de transformation ; c'est le problème de valorisation des stocks ;

- du coût engendré par le processus de transformation ; il s'agit du coût de transformation ;

- de savoir à quel coût sort le produit fini au magasin : c'est encore le problème de valorisation des stocks ;

- de connaître le coût qui inclut toutes les charges du produit vendu : c'est le coût de revient.

Quant au 2ème chapitre, il avait pour objet essentiel l'application de la méthode des sections homogènes dans toute entreprise de production en général et dans l'entreprise SODECO en particulier.

Au cours de ce développement, nous avons analysé les charges de l'entreprise. Dans un premier temps, nous avons essayé de définir les charges qui doivent être considérées en comptabilité analytique et d'autres qui ne doivent pas l'être.

Il s'agit des charges incorporables pour le premier cas, des charges non incorporables pour le second.

Après l'analyse de l'incorporabilité des charges de la SODECO, nous n'avons pas déterminé de façon définitive les charges non incorporables et les charges incorporables. Nous avons constaté qu'il n'est pas facile de déterminer parmi les charges de la classe 6 de la comptabilité générale celles qui sont non incorporables si on n'est qu'un observateur externe à la SODECO.

Nous avons conclu que seul le gestionnaire de l'entreprise est bien placé pour savoir si telle charge est incorporable ou non.

Dans un second temps, nous avons analysé parmi les charges que nous avons considérées comme incorporables, les charges directes et indirectes. Cette distinction nous a permis de comprendre davantage la notion de charges directes et indirectes.

Ensuite, nous avons distingué les charges non incorporables et les charges supplétives pour la SODECO.

Dans un troisième temps, nous avons essayé de faire un découpage de l'entreprise en centres d'analyse. Ce découpage nous a permis de montrer le procédé de répartition des charges indirectes pour enfin les imputer aux coûts du produit transformé.

Au cours de ce même temps, nous avons compris finalement que la définition des centres d'analyse nécessite au préalable certaines analyses notamment le processus de transformation, le système de fonction de l'entreprise, etc. Nous avons également constaté que le nombre de centres d'analyse dépend du processus de production et de la taille de l'entreprise.

Le dernier chapitre était réservé pour une méthode ABC que nous estimons pouvoir permettre une analyse de coût plus pertinente.

Nous avons alors décrit la méthode en ce qui concerne son processus et son application à la SODECO. Ce processus nous a permis d'analyser les activités de l'entreprise. Nous avons aussi essayé d'analyser les ressources de la SODECO.

L'analyse de ces dernières nous a permis de calculer le coût complet du produit. Les résultats obtenus par les deux méthodes nous ont permis d'infirmer notre hypothèse.

Nous avons continué à analyser les apports et les limites de ces méthodes afin de proposer une méthode de calcul des coûts à la SODECO. Nous avons choisi pour la SODECO la méthode des sections homogènes et la méthode ABC avec l'expérience de la C.A.E. La notion de la C.A.E. est très vaste. C'est pourquoi nous ne prétendons pas avoir épuisé tous les contours du sujet, nous croyons cependant avoir touché les aspects essentiels.

Nous souhaitons que toute personne intéressée par ce sujet puisse apporter un complément à notre attention.

précédent sommaire suivant







Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



9impact, le film en entier sur vimeo

BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.