WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des instruments internationaux de lutte contre le trafic et le braconnage des especes menacees en Afrique centrale: le cas de l'éléphant et du gorille


par Angèle Séraphine NANFAH DONFACK
Université de Limoges - Master 2 Droit international et comparé de l'environnement 2013
  

précédent sommaire suivant

PARTIE I: DIVERSITE DES

INSTRUMENTS INTERNATIONAUX DE

LUTTE CONTRE LE TRAFIC ET LE

BRACONNAGE DES ELEPHANTS ET

GORILLES EN AFRIQUE CENTRALE

Les Etats de la communauté internationale ont envisagé plusieurs moyens de lutte contre les gangsters fauniques face aux massacres causés dans la faune sauvage notamment en adoptant une pluralité d'instruments internationaux (Chapitre II). Ces instruments ont apporté une nouvelle donne, un nouveau souffle dans l'opposition faite aux massacres des éléphants et des gorilles. Ces derniers étant considérés en Afrique comme des héros13, symboles de force et de puissance. Mais avant de nous appesantir sur l'étendue de ces instruments, nous allons dans un tout premier chapitre présenter les généralités sur les éléphants et les gorilles en Afrique centrale (Chapitre I).

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LES

ELEPHANTS ET LES GORILLES

D'AFRIQUE CENTRALE

Compte tenu de la particularité de ces deux espèces, nous analyserons séparement les généralités sur les éléphants (Section I) et les généralités sur les gorilles (Section II).

SECTION 1 : GENERALITES SUR LES ELEPHANTS

L'éléphant d'Afrique de son nom scientifique Loxodonta africana est un mammifère énorme qui détient une grande intelligence et s'adapte facilement au milieu dans lequel il se trouve. La longévité des éléphants est très remarquable et se heurte aux phénomènes tels que les changements écologiques, la sécheresse et le braconnage. En Afrique, « les éléphants sont bien intégrés dans les convictions ethniques »14. Toutefois, pour des raisons liées à son alimentation, l'éléphant ne se limite pas, en général, à un seul type d'habitat durant le cycle annuel.

Selon l'UICN, « En Afrique centrale, l'aire de répartition de l'éléphant couvre les zones sèches sub-sahariennes, les savanes herbeuses, les savanes boisées, les forêts sèches, les forêts de montagne, les zones marécageuses, et les forêts denses humides. Les zones forestières couvrent presque la moitié de la superficie de la sous-région et abritent un grand nombre

13OBAM Adolphe, Conservation et mise en valeur des forêts au Cameroun, préface de Jean-Paul LANLY, Yaoundé, Imprimerie Nationale, 1992, p. 83.

14 UICN, Stratégie Régionale pour la Conservation des éléphants en Afrique Centrale, Décembre 2005, p.7.

6

d'éléphants de forêt, considérés par certains taxonomistes comme appartenant à une espèce à part entière (Loxodonta cyclotis) »15. En d'autres termes, la plupart des éléphants établissent leurs zones de confort dans les aires parsemées de végétation qui en même temps contribuent à leur épanouissement.

En tout état de cause, depuis plusieurs décennies, les éléphants ont été influencés par des actes illégaux. L'histoire de ces espèces démontre à suffisante cette affirmation (Paragraphe 1). De plus, les éléphants présentent des caractéristiques bien particulières (Paragraphe 2) et un mode de vie impressionnant (Paragraphe 3). Cependant, le trafic et le braconnage, principales causes d'extinction des éléphants (Paragraphe 5) ont affecté leur population (Paragraphe 4).

précédent sommaire suivant