WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des dégàąts causés par l'exploitation forestières sur les tiges d'Avevir: cas de l'ufa 10 060 de la SCTB, est Cameroun


par Lionel Constantin FOSSO
Université de Dschang, FASA - Ingénieur des Eaux, Forêts et Chasses/Master II Professionel 0000
  

précédent sommaire suivant

4.2 Quantification des dégâts par opération d'exploitation forestière

4.2.1 Dégâts sur le peuplement résiduel dus à l'ouverture des routes principales

Dans les normes d'exploitation forestière, Les routes sont ouvertes en évitant les fortes pentes et avant toute opération d'exploitation. Dans les parcelles faisant l'objet de notre étude, les routes ont été ouvertes au fur et à mesure que les travaux avançaient. Cela nous a permis d'évaluer les dégâts dû à l'ouverture des routes comme présentés dans le tableau 12.

Tableau 12: Répartition des tiges détruites par l'ouverture de la route en fonction des types d'essences forestières

Type d'essence

B1-218

%

B1-222

%

Total général

%

Autre

119

13,48

32

3,62

151

17,10

Principale

268

30,35

229

25,93

497

56,28

Secondaire

176

19,94

59

6,68

235

26,62

Total général

563

63,77

320

36,23

883

100

Il ressort du tableau 12 que 883 tiges ont été détruites lors de l'ouverture des routes dans les deux parcelles étudiées, ce qui représente 3,60% des dégâts subits par le peuplement initial. Les essences détruites sont en majorité (56,28%) des tiges d'avenir des essences principales, 26,62% des essences secondaires et 17,10% des essences d'autres types. La route ouverte dans cette UFA suit le tracé de l'ancienne route ouverte par la S.E.B.C. qui a exploité ce massif forestier avant la S.C.T.B., d'où la différence constatée entre les routes ouvertes dans les deux parcelles. C'est ainsi que 63,77% de ces dégâts ont été commis lors de l'ouverture de la parcelle B1-218, contre 36,23% lors de l'ouverture de la route sur la parcelle B1-222, cette dernière présentant une faible densité de peuplement le long de sa route. Le tableau 13 présente la répartition des tiges détruites par l'opération d'ouverture de la route en fonction des classes de diamètre.

Tableau 13: Répartition des tiges détruites par l'ouverture des routes en fonction de leurs diamètres

Classe de diamètre

Essences

Autre

Principale

Secondaire

Total général

%

% cumulé

I

94

92

94

280

31,71

31,71

II

32

108

58

198

22,42

54,13

III

8

70

19

97

10,98

65,11

IV

7

86

20

113

12,80

77,91

V

3

45

7

55

6,23

84,14

VI

5

44

19

68

7,70

91,84

VII

2

32

13

47

5,32

97,16

VIII

0

7

2

9

1,01

98,17

IX

0

4

1

5

0,57

98,74

X

0

3

0

3

0,34

99,08

XI

0

1

0

1

0,12

99,20

XIII

0

1

0

1

0,12

99,32

XIV

0

0

2

2

0,22

99,54

XV

0

1

0

1

0,12

99,66

XVIII

0

3

0

3

0,34

100,00

Total général

151

497

235

883

100

-

%

17,10

56,28

26,62

100

-

-

Il ressort du tableau 13 que 77,91% des arbres ayant subi des dégâts ont un diamètre inférieur à 50 cm, et 54,13% de ces arbres ont un diamètre inférieur à 30 cm. Ceci peut se justifier de part la forte densité des tiges de faible diamètre. Les tiges de faible diamètre subissent ainsi plus de dégâts lors de l'ouverture des routes que d'autres arbres. Lors de l'ouverture de la route aucune précaution n'est prise pour éviter les essences ceinturées, et les essences détruites sont aussi bien des essences principales, secondaires ou autres. Le tableau 14 présente la répartition des arbres détruits en fonction des types de dégâts subis.

Tableau 14: Répartition des arbres détruits par l'ouverture de la route en fonction des types de dégâts

Type d'essence

Cassé

Déraciné

Ebranché

Ecorcé

Ecrasé

Total général

Autre

35

37

33

25

21

151

Principale

86

189

86

101

35

497

Secondaire

33

84

37

52

29

235

Total général

154

310

156

178

85

883

Pourcentage (%)

17,44

35,11

17,67

20,16

9,62

100

Il ressort du tableau 14 que 35,11% des arbres ayant subi des dégâts ont été déracinés et seulement 9,62% de ceux-ci ont été écrasés. Ceci est dû au fait que les tracteurs à chenille ou à roues qui ouvrent la route déracinent tout ce qui se trouve sur son passage et font basculer sur le coté. Les mesures effectuées sur la route principale ont données les résultats contenus dans le tableau 15.

Tableau 15: Résultats des mesures sur la route principale

Opération

Longueur (m)

Largeur (m)

Emprise moyenne. (m)

Surface perturbée (m2)

Route principale

572

8,5

18,5

4862

L'ouverture de la route s'est faite sur 572 m de long, soit 270 m traversant la parcelle B1-222 et 302 m traversant la parcelle B1-218. La largeur de 8,5 m a été donnée par le passage de deux lames des bulls ayant 4 m de largeur, et le terrassement par le tracteur à roues pour dégager la route de tout débris a contribué à l'élargir de 0,5 m d'où les 8,5 m de largeur. Compte tenu des prévisions du cahier des charges, relative à l'ouverture des routes principales et des procédures de planification et construction des routes, qui prévoient une largeur de 8 m pour les routes principales, on constate que la largeur sur le terrain de 8,5 m est presque conforme à la valeur indicative prévue malgré le retard dans l'exécution des travaux. La largeur moyenne de l'emprise est de 28,5 m car elle s'étend sur 10 m de part et d'autre de la route ouverte. La surface perturbée par la route principale a été estimée à 4862 m², soit environ 0,4862 ha, représentant 0,9724% des parcelles d'étude en termes de superficie. Le tableau 16 présente la répartition des arbres ayant subi des dégâts en fonction du degré de ceux-ci.

Tableau 16: Répartition des arbres en fonction du degré de dégât subit

OBSERVATIONS

Type d'essence

Total

%

Abi

Autre

89

10,08

 

Principale

273

30,92

 

Secondaire

122

13,81

Total abi

 

484

54,81

Per

Autre

62

7,02

 

Principale

224

25,37

 

Secondaire

113

12,80

Total per

 

399

45,19

Total général

 

883

100

N.B. : - abi : abimée pour les tiges ayant subit les dégâts de type I

- per : perdue pour les tiges ayant subit les dégâts de type II et III

Du tableau 16, il ressort que 54,81% des tiges dégradées ont été abimées (écorcés, ébranchés et/ou cassées). Certaines tiges cassées sont irrécupérables (0,46% des tiges endommagées) et 16,98% des tiges endommagées par brisures pourront se reconstituer. Les tiges endommagées ont été inventoriées dans un rayon de 10 m de part et d'autre de la route, et les dégâts subits (écorcées, ébranchées et cassées) ont été relevés sur le peuplement installé en bordure, sur l'emprise de ce rayon. Nous avons relevé 45,19% des tiges perdues, celles-ci ayant subi des dégâts de type déracinées et écrasées. C'est le cas pour toutes les tiges qui ont été délocalisées de leur emplacement d'origine, car elles se trouvaient sur le tracé de la route. Ces tiges perdues sont irrécupérables.

précédent sommaire suivant