WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des dégàąts causés par l'exploitation forestières sur les tiges d'Avevir: cas de l'ufa 10 060 de la SCTB, est Cameroun


par Lionel Constantin FOSSO
Université de Dschang, FASA - Ingénieur des Eaux, Forêts et Chasses/Master II Professionel 0000
  

précédent sommaire suivant

4.2.4 Dégâts sur le peuplement résiduel dus à l'abattage

Les travaux d'abattage sont conduits par une équipe d'abattage formés à cet effet. En fonction de l'état des tronçonneuses et des performances journalières, un abatteur peut faire tomber 6 à 10 pieds par jour, soit en moyenne un rendement de 8 pieds/abatteur/jour. Ce rendement pourrait nettement s'améliorer si des conditions d'entretien des engins d'abattage, ainsi que l'amélioration des conditions de vie des abatteurs sont prises en considération. Dans les parcelles d'étude, 86 pieds d'arbre ont été abattus, soit 44 pieds dans la parcelle B1-218 et 42 pieds dans la parcelle B1-222. Le taux de prélèvement total s'élève à 1,72 tiges/ha, soit 1,76 tiges/ha dans la parcelle B1-218 et 1,68 tiges/ha dans la parcelle B1-222.

Le tableau 21 présente la répartition des essences exploitées dans les parcelles par effectif de tiges exploitées.

Tableau 21: Répartition des essences exploitées par effectifs et par parcelle

Parcelle numéro B1-218

Noms commerciaux

Noms scientifiques

Familles

DME/AME

Nombre de tiges abattues

Frake

Terminalia superba

Combrétacées

60

18

Framiré

Terminalia ivorensis

Combrétacées

50

3

Tola

Gossweilerodendron balsamiferum

Césalpiniacées

100

6

Tali

Erythropheum ivorense

Césalpiniacées

70

1

Ilomba

Pycnanthus angolensis

Myristicacées

60

9

Ayous

Triplochiton scleroxylon

Sterculiacées

50

2

Koto

Pterygota macrocarpa

Sterculiacées

60

1

Lotofa

Sterculia rhinopetala

Sterculiacées

50

1

Padouk rouge

Pterocarpus soyauxii

Fabacées

60

1

Fromager

Ceiba pentandra

Césalpiniacées

80

2

Total

 
 
 

44

Parcelle numéro B1-222

Frake

Terminalia superba

Combrétacées

60

19

Tola

Gossweilerodendron balsamiferum

Césalpiniacées

100

6

Tali

Erythrophleum ivorense

Césalpiniacées

70

4

Ilomba

Pycnanthus angolensis

Myristicacées

60

1

Ayous

Triplochiton scleroxylum

Sterculiacées

50

8

Lotofa

Sterculia rhinopetala

Sterculiacées

50

3

Padouk blanc

Pterocarpus mildbraedii

Fabacées

60

2

Kapokier

Bombax buonopozense

Bombacacées

60

1

Fromager

Ceiba pentandra

Césalpiniacées

80

1

Tchitola

Oxystigma oxyphyllum

Césalpiniacées

60

1

Okan

Cylicodiscus gabonensis

Mimosacées

60

1

Aiélé

Canarium schweinfurthii

Burséracées

80

1

Total

 
 
 

42

Il ressort du tableau 21 que seulement dix essences ont été exploitées dans la parcelle B1-222 pour les 44 pieds abattus, contre 12 essences pour les 42 pieds de la parcelle B1-218. Il est à noter qu'un arbre n'est exploité que s'il remplit les critères d'exploitabilité de l'essence. Le tableau 22 présente les dégâts causés sur le peuplement résiduel par l'opération d'abattage.

Tableau 22: Répartition des tiges endommagées dues à l'abattage par parcelles et par classe de diamètre

Classe de diamètre

Parcelle

B1-218

B1-222

Total général

Pourcentage

(%)

Pourcentage

Cumulé (%)

I

444

123

567

44,54

44,54

II

226

53

279

21,92

66,46

III

141

58

199

15,63

82,09

IV

107

20

127

9,97

92,06

V

33

0

33

2,59

94,65

VI

31

0

31

2,43

97,08

VII

26

2

28

2,20

99,28

VIII

4

0

4

0,3

99,58

X

1

0

1

0,09

99,67

XI

1

0

1

0,09

99,76

XII

3

0

3

0,23

99,99

Total général

1017

256

1273

100

100

Pourcentage (%)

79,89

20,11

100

-

-

Il ressort du tableau 22 que 1273 tiges ont été endommagées par l'opération d'abattage, ce qui représente 5,19% des dégâts orchestrés sur le peuplement initial. Le tableau 22 montre que 79,89% des tiges ont été dégradées dans la parcelle B1-218, et seulement 20,11% de celles-ci ont été dégradées dans la parcelle B1-222. Cela peut s'expliquer par la forte densité des tiges dans la parcelle 218, et surtout le fait qu'autour des tiges abattues dans cette parcelle se trouve de nombreuses tiges d'avenir ; ce qui n'a pas très souvent été le cas dans la parcelle 222. On peut aussi relever que les dégâts orchestrés par un arbre abattu varient en fonction de la taille de l'arbre (de 6 à 24 m pour le Tali, 18 à 25 m pour le Fraké, de 18 à 32 m pour l'Iroko, et pouvant aller jusqu'à 40 m de hauteur en fonction de la densité du peuplement), de son diamètre (les DME variant de 50 à 150 cm, pouvant aller jusqu'à 180 cm lorsqu'on prend en compte le bonus), et de la direction de chute choisie par l'abatteur. Les techniques d'abattage orienté et contrôlé permettent de limiter l'impact de la chute d'un arbre sur le peuplement résiduel. Le tableau 22 montre que 44,54% des tiges endommagées par cette opération sont comprises dans la classe de diamètre I, et 82,09% des tiges dégradées sont comprises entre 10 et 40 cm. Ceci dénote de la fragilité des tiges de faible diamètre qui y sont fortement représentés. Le tableau 23 présente la répartition des tiges endommagées en fonction des diamètres dégradés.

Tableau 23: Répartition des tiges endommagées en fonction des diamètres

Classe de diamètre

abi

Pourcentage

(%)

per

Pourcentage

(%)

Total général

Pourcentage

(%)

I

92

7,23

475

37,31

567

44,54

II

110

8,64

169

13,28

279

21,92

III

46

3,61

153

12,02

199

15,63

IV

106

8,33

21

1,65

127

9,98

V

29

2,28

4

0,32

33

2,59

VI

20

1,57

11

0,86

31

2,43

VII

21

1,65

7

0,55

28

2,20

VIII

3

0,24

1

0,08

4

0,32

X

1

0,08

0

0

1

0,08

XI

1

0,08

0

0

1

0,08

XII

3

0,24

0

0

3

0,24

Total général

432

33,94

841

66,06

1273

100

N.B. : - abi : abimée pour les tiges ayant subit les dégâts de type I

- per : perdue pour les tiges ayant subit les dégâts de type II et III

L'abattage est l'une des opérations les plus destructrices sur le peuplement résiduel. Il ressort du tableau 23 que 66,06% des tiges endommagées sont perdues contre 33,94% de celles-ci sont abimées. Les dégâts d'abattage sont considérablement élevés par rapport aux dégâts dus aux opérations précédemment étudiés. Pour ce qui est des types de dégâts proprement dits, le tableau 24 présente la répartition des tiges endommagées en fonction des types de dégâts.

Tableau 24: répartition des tiges endommagées en fonction des types de dégâts subis

Classe de diamètre

Cassé

Déraciné

ébranché

écorcé

Renversé

Total général

Pourcentage

(%)

I

313

0

23

69

162

567

44,54

II

98

47

41

69

24

279

21,92

III

103

27

46

0

23

199

15,63

IV

13

0

67

39

8

127

9,98

V

0

0

24

5

4

33

2,59

VI

0

11

13

7

0

31

2,43

VII

0

7

5

16

0

28

2,20

VIII

0

1

2

1

0

4

0,32

X

0

0

1

0

0

1

0,08

XI

0

0

0

1

0

1

0,08

XII

0

0

3

0

0

3

0,24

Total général

527

93

225

207

221

1273

100

Pourcentage (%)

41,40

7,31

17,67

16,26

17,36

100

-

Il ressort du tableau 24 que les tiges endommagées sont à 41,40% cassées, 17,67% ébranchées, 17,36% renversées, 16,26% écorcées et 7,31% déracinées. La grande proportion des tiges cassées découle de la hauteur de chute d'un arbre abattu qui dénote une forte énergie mécanique, et l'abattage se produit avec un très grand bruit. Une fois abattus, les arbres font l'objet de l'opération du débardage.

précédent sommaire suivant