WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des dégàąts causés par l'exploitation forestières sur les tiges d'Avevir: cas de l'ufa 10 060 de la SCTB, est Cameroun


par Lionel Constantin FOSSO
Université de Dschang, FASA - Ingénieur des Eaux, Forêts et Chasses/Master II Professionel 0000
  

précédent sommaire suivant

2.1.9 Déforestation

C'est la disparition du couvert végétal forestier avec changement d'utilisation des terres. Elle résulte des actions de déboisement puis de défrichement, liées à l'extension des terres agricoles, à l'exploitation des ressources minières du sous-sol, à l' urbanisation, voire à l' exploitation excessive ou anarchique de certaines essences forestières. La déforestation actuelle concerne essentiellement les forêts tropicales. En 2005, elle a été qualifiée d'«alarmante» par la FAO. Les causes principales sont d'origines humaines. La déforestation est tout d'abord due à la collecte de bois comme source d'énergie. Dans les forêts tropicales, chacun des deux milliards d'individus consomment en moyenne un kilo de bois de chauffage par jour. La seconde grande cause de déforestation est l'expansion des populations à la recherche de nouvelles terres agricoles, en particulier le développement de grandes cultures ou d'élevages extensifs, cas des fazendas qui sont des grandes fermes agricoles au Brésil et les pratiques ancestrales d'agriculture itinérante sur brûlis, comme dans certains pays d'Afrique. La déforestation est responsable d'un cinquième des gaz à effet de serre dans le monde (Geo, 2010). On estime à 0,2% le taux de déforestation dans le Bassin du Congo.

2.1.10 Dégâts d'exploitation

C'est la valeur qui représente les destructions occasionnées sur les tiges d'avenir en forêt pendant les opérations d'exploitation forestière.

L'évaluation des dégâts causés par l'exploitation forestière dans une forêt sous aménagement est un sujet peu traité, bien que très souvent la dégradation de la forêt soit attribuée à cette activité. Dans la littérature, certains chercheurs avertis ont un point de vue basé sur les résultats d'études appropriées. Il a été procédé à la détermination de la nature et de l'ampleur des dégâts directs, consécutifs aux opérations d'exploitation forestière réalisées dans la zone d'étude, afin de déterminer un seuil d'impact de l'exploitation qui n'hypothèque la ressource ni la pérennité de la forêt. On distingue le plus souvent les dégâts causés au sol et ceux causés au peuplement forestier. En ce qui concerne le peuplement forestier, les dégâts sont généralement classés en gravité de blessures allant jusqu'à la destruction totale des individus (déracinement ou bris à faible hauteur). On peut aussi distinguer les dégâts en fonction de la hauteur d'impact sur le tronc des arbres. Pour le couvert forestier, les dégâts s'échelonnent de la création d'ouvertures temporaires à celle d'ouvertures permanentes. Chaque opération de l'exploitation occasionne des dommages spécifiques. On distinguera ceux créés par :

- l'installation de la base (campement ou industrie),

- le réseau de routes d'évacuation (principales et secondaires),

- l'abattage,

- le débardage et son réseau de pistes,

- les emplacements de stockage des grumes.

précédent sommaire suivant