WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La francophonie et la prévention des conflits post électoraux en Afrique:cas de la Côte -d'Ivoire

( Télécharger le fichier original )
par Stéphane Aloys MBONO
Université de Lyon 3 - Master  2011
  

précédent sommaire suivant

PREMIERE PARTIE : LES ACTIONS PREVENTIVES DE LA FRANCOPHONIE

L'élection présidentielle ivoirienne qui s'est tenue le 31 octobre et le 28 novembre 2010 permet de voir la Francophonie à l'oeuvre dans le cadre de ses actions préventives. Cette situation est rendue possible du fait que cette Institution s'investit aujourd'hui dans des problématiques politiques, voire sécuritaires. Elle a donc une légitimité dans le domaine de la prévention des conflits, notamment ceux post électoraux puisque de par ses textes39(*), elle s'est attribuée cette compétence. La suite de la réflexion s'attèlera alors à présenter ses actions préventives dans ce pays d'Afrique. Ainsi sera-t-il question d'envisager ces actions sous deux prismes complémentaires. D'abord, les actions de la Francophonie avant le processus électoral ivoirien (chapitre1). Il sera question de comprendre son rôle bien avant que les élections ne se tiennent. Par la suite, il sera question de voir son rôle pendant et après le déroulement de la consultation électorale, d'où le second temps de la réflexion qui s'intitule : les actions de la Francophonie pendant le processus électoral (chapitre2).

CHAPITRE1 : LES ACTIONS DE LA FRANCOPHONIE AVANT LE PROCESSUS ELECTORAL

La période avant les élections est en général très délicate car, comme on le sait, c'est le moment privilégié pendant lequel une élection peut être préparée à réussir, ou alors elle peut présager un échec qui, dans notre cas, est un conflit post électoral. C'est ce qui explique la multitude d'observateurs, d'acteurs et d'institutions qui se sont mobilisés pour cette élection. Parmi ceux-ci, figure bien la Francophonie, pour des raisons évidentes d'appartenance du pays à cette Organisation, mais aussi d'une réponse favorable à la demande que lui a adressée les autorités de Côte d'Ivoire. Il sera donc question d'étudier les actions menées par la Francophonie avant le scrutin, actions qui sont de nature à prévenir une situation de conflit post électoral. Ce sera l'occasion de voir la mise en oeuvre des textes réglementaires de cette institution dans une situation précise. Ainsi sera-t-il question de traiter du parcours avant l'élection (section 1), et par la suite, il sera question de traiter des enjeux de l'élection de 2010 (section2).

SECTION1 : Le parcours avant l'élection

Il est question dans cette partie de la réflexion de voir comment l'évolution vers l'élection s'est faite. Comme on peut très bien le présager, elle n'a pas été un long fleuve tranquille. La Francophonie s'est retrouvée au cours de cette évolution dans diverses postures qu'il conviendra d'examiner. Par la suite, il est question de présenter l'environnement qui prévaut avant que les différents acteurs ne rentrent dans l'arène que constitue la compétition électorale. Ceci nous permet d'envisager la réflexion sur deux prismes. Les différents accords intervenus avant l'élection (paragraphe1), et le contexte général avant l'élection (paragraphe2).

* 39 Allusion est faite ici à la Charte de la Francophonie de 2005, à la déclaration de Bamako de 2000, et à la Déclaration de Saint Boniface de 2006.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.