WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mécanisme interne de gouvernance:effets et interactions sur la performance financière des entreprises au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Wulli Faustin Djoufouet
Dschang - Master 2 0000
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.2.1.4 La théorie des coûts de transaction

L'élargissement du cadre théorique avec l'intégration d'autres stakeholders, particulièrement les salariés, a conduit à la fondation de la théorie des coûts de transaction par Williamson (1975), faisant suite à l'interrogation de Coase (1937) sur la nature de la firme. Cette théorie considère que la firme existe pour pallier les failles liées à la spécificité des actifs et l'opportunisme potentiel des acteurs. Son point de départ est la théorie de la rationalité limitée de Simon (1947) et l'incomplétude des contrats qui favorisent l'opportunisme des agents (ex ante et ex post). La théorie des coûts de transaction se situe dans la logique des autres théories contractuelles. Elle montre que les choix organisationnels peuvent contribuer à éviter le comportement opportuniste.

La théorie des coûts de transactions12 considère comme unité d'analyse, la transaction et la spécificité des actifs, qui sont des supports de la transaction. L'actif est appréhendé comme concept central, il est d'autant plus spécifique que son redéploiement vers un autre usage entraine une perte de valeur importante. La théorie des coûts de transactions explique l'arbitrage entre dettes et capitaux propres par la spécificité des actifs financiers. S'appuyant sur le principe d'efficacité, Williamson (1985) définit les coûts de transaction comme « les coûts engendrés (ou pouvant l'être) par les échanges contractuels de biens ou services entre firme ». Il décrit les coûts de transaction comme la somme des coûts ex ante de négociation et de rédaction du contrat reliant deux entités et des coûts ex post d'exécution, de mise en vigueur et de modification du contrat en cas d'apparition des conflits,

12 Développée principalement Oliver Williamson en 1975 et 1985

 
 

29

Thèse rédigée et soutenue par : Djoufouet Wulli Faustin Option : Finance

 
 
 

MECANISMES INTERNES DE GOUVERNANCE : EFFET ET INTERACTIONS SUR LA
PERFORMANCE FINANCIERE DES ENTREPRISES AU CAMEROUN.

il considère aussi que les coûts de transaction incluent les coûts d'agence. S'agissant des coûts de transaction ex post, ils incluent, (1) les coûts d'inadaptation du contrat et de la transaction, (2) les coûts de marchandage liés à la renégociation des parties pour corriger l'inadaptation, et (3) les coûts de mise en place et de fonctionnement associés au système de gouvernance en charge du règlement des conflits. Williamson (1985), identifie trois formes de coordination, elles sont d'après lui les trois idéals type de la coordination ou de structures de gouvernance. Il s'agit du marché, des formes hybrides (de type réseau) et la hiérarchie (firme). Ainsi, lorsque les coûts de transaction sont élevés, la transaction doit être extraite du marché pour faire l'objet d'un contrat hybride et enfin internalisée dans la firme. L'efficacité de ces diverses institutions économiques doit s'apprécier par les coûts de transaction qu'elles engendrent. Ainsi, les firmes conçues comme des « structures interne de gouvernance » de transaction auparavant régies par les mécanismes du marché, existeraient du fait de leurs avantages en termes de coûts de transaction. La coordination par la firme est de ce fait préférée à celle par le marché ; la hiérarchie permettant de limiter le comportement opportuniste et la plus grande flexibilité de la firme par rapport à une relation inter firme la rende plus apte à réagir en cas de mutation environnementale.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net