WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Agriculture et croissance économique dans les pays de la CEMAC

( Télécharger le fichier original )
par AZAKI MAHAMAT
UNIVERSITÉ DE NGAOUNDERE - MASTER II 2014
  

précédent sommaire suivant

I-1- La raison d'être d'une stratégie agricole commune

Le secteur rural en général et les agricultures familiales, en particulier, se présentent encore comme le principal gisement d'emploi et de création de richesses et de revenus dans la sous-région. L'histoire du développement agricole montre qu'outre sa distribution directe à la croissance, le secteur agricole participe grâce à ses liens intersectoriels multiformes, à la croissance d'autres secteurs de l'économie et contribue significativement à la réduction de la pauvreté et de la faim. Les données récentes relèvent une croissance accrue et durable de la production agricole. Celle-ci résulte non seulement d'une augmentation soutenue de la productivité de la main d'oeuvre et de la terre ; mais aussi d'une diminution sensible du coût de production et de transaction. Ce qui contribue largement à la lutte contre la faim et la pauvreté tant en milieu rural qu'en milieu urbain. Ces données indiquent également que l'accès équitable aux ressources, notamment la terre, la compétence, le crédit, le marché, restent une condition indispensable dans la lutte contre la pauvreté et la faim.

Dans ce contexte, l'élaboration et la mise en oeuvre de la stratégie agricole commune ont un rôle essentiel pour assurer un développement agricole pérenne et cohérent. Parmi les grandes thématiques de la stratégie agricole commune, on note : la construction d'un cadre macroéconomique incitateur, la contractualisation autour des ressources multi-usage, le développement des politiques favorables à l'émergence des services pérennes (conseil, crédit, approvisionnement et commercialisation, recherche-développement, etc.), l'organisation des marchés (au niveau régional) et des filières.

La stratégie agricole commune doit créer les conditions d'une croissance largement répartie et durable de la productivité agricole, accompagnée d'une diminution des prix des denrées alimentaires, afin d'obtenir une réduction sensible de l'insécurité alimentaire et de la pauvreté au niveau des ménages. Ainsi, une stratégie commune doit rappeler que : le manque d'infrastructure entraine des coûts de transactions très élevés et augmente les risques d'isolement ; la dégradation des ressources naturelles continue à un rythme accéléré, provoquant ainsi la détérioration de l'environnement physique. L'accès des femmes à l'éducation, la terre, la technologie, le crédit et la protection sociale constituent la clé du développement de la zone CEMAC et aussi un acte de justice sociale.

Enfin, la stratégie agricole commune vise à appuyer le développement technique et économique durable des agricultures familiales des pays de la sous-région avec un double objectif de réduction de la pauvreté et une augmentation de la croissance.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.