WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion du résultat, les déterminants de la structure financière et le coàt de la dette: étude empirique sur les entreprises tunisiennes non financières cotées


par Mohamed Ali Saadellaoui
University of Carthage - Finance 2016
  

précédent sommaire suivant

2-2 Présentation des variables

Ø La variable à expliquer

ï Le coût de la dette (debt cost) noté CD 

C'est une variable quantitative continue mesurée par le rapport entre le montant des charges financières et le montant total des dettes des entreprises (Draief et Chouaya (2012)). Par ailleurs, le coût de la dette peut être mesuré par le taux de rendement actuariel de la dette. A cette vision, Chaney el al. (2011) l'a utilisé dans son étude qui examine l'effet de la qualité de divulgation de l'information financière sur le coût de la dette. En effet, il a utilisé les deux mesures à savoir le montant des charges financières rapportées au montant total des dettes et le taux de rendement actuariel de la dette. Ashbaugh et al. (2006) et Prevost et al. (2008)

Ø Les variables explicatives :

Ce sont les variables qui constituent dans notre modèle les déterminants du variable à expliqué.

ï La gestion des résultats 

La gestion des résultats est une intervention délibérée dans le processus de présentation de l'information financière dans le but de s'approprier des gains personnels et d'attirer les nouveaux investisseurs. C'est une manipulation des résultats de l'entreprise {Baklouti et al. (2011), Pastor et Poveda (2005) et Klibi et Matoussi (2010)}.

Matoussi et al. (2011) annoncent que l'utilisation des accruals discrétionnaires a attiré l'attention des chercheurs sur le comportement du marché financier face à de telles pratiques comptables discrétionnaires, supposées influencer les titres des sociétés cotées. Klibi et Matoussi (2010) précisent que la gestion des résultats s'opère à travers la manipulation intentionnelle des accruals discrétionnaires. Ces accruals (AD) représentent donc la mesure de la gestion des résultats.

ï AD : les accruals discrétionnaire qui mesurent la gestion des résultats sont estimés par le modéle de Jones modifié (1995). De ce fait, on trouve divers auteurs tel que Klibi et Matoussi (2010), Safdar et al (2011), Naz et al (2011) et Kelly (2013).

Les accruals discrétionnaires sont calculés par la différence entre les accruals totaux et les accruals non discrétionnaires. Les accruals totaux (ACCTit) sont obtenus par la différence entre le résultat net et les flux de trésorerie d'exploitation (cash-flow), alors que les accruals non discrétionnaires (AND) sont les accruals normaux qu'une entreprise doit afficher, autrement dit sans manipulation des résultats de l'entreprise émettrice de nouvelles actions. Ainsi, l'estimation des accruals discrétionnaires selon le modèle de Jones modifié (1991) présenté ci-dessous.

ACCi,t /TAi,t-1= ás (1/TAi,t-1)+âs (IMMOi,t / TA i,t-1) + äs ((ÄCA i,t - ÄCAC i,t) / (TA i,t-1)) + åi,t

= (ás s IMMOi,t + äs ÄCA i,t - ÄCAC i,t ) / TAi, t-1 + åi,t

Avec :

ACCi,t = Accruals totaux de le firme i pendant l'année (t).

On note que :

ï Les accruals discrétionnaires = les accruals totaux.

ï Les accruals totaux = résultat net - cash-flows d'exploitation.

TAi,t-1 = Actif total de le firme i pendant l'année (t-1).

ÄCAi,t =Variation du chiffre d'affaire de le firme i pendant l'année (t) et (t-1).

Ä CAC i,t = Variation du chiffre d'affaire à crédit de la firme i pendant l'année (t).

= solde du compte client (t)-solde du compte client (t-1).

IMMOi,t = Immobilisation amortissables brutes (immobilisations corporelles et incorporelles) de la firme i pendants l'année (t).

åi,t = une estimation des accruals discrétionnaires.

ás s IMMOi,t + äs ÄCAi,t - ÄCACi,t constitue une estimation des accruals non discrétionnaires de la firme i pendant l'année t.

· La structure financière SF (le niveau d'endettement)

La structure financière (le niveau d'endettement) : Ce ratio indique le pourcentage des fonds utilisé dans l'actif qui proviennent des créanciers externes .En d'autres, ce ratio traduit le poids des créanciers dans le financement de l'entreprise. Il est mesuré par le rapport entre le total des dettes et le total actif conformément à ce courant de recherche {(Musiega et al 2013, Mohammad 2013, Abbas 2013 et Kebewar 2012)}.

· La rentabilité de la firme (ROA)

Ce ratio mesure l'efficience globale de la firme dans l'utilisation du capital. Elle est mesurée par le ratio de bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) sur le total des actifs. Musiega et al (2013), Abbas et al (2013), Ebrati et al (2013), Ghorbel et Kolsi (2011).

· L'opportunité de croissance (OC)

Permet d'évaluer l'effet de la dynamique de croissance de l'entreprise sur le niveau de son endettement. Il est mesuré par la variation du total de l'actif d'une année sur l'autre. (Kebeward (2012)).

Ø Les variables des contrôles 

· La taille de l'entreprise (TA)

Elle est mesurée par le logarithme naturel de l'actif total. (Roy (1996), Klibi et Matoussi (2010), Naz et al (2011) et Musiega et al (2013).

· Le risque opérationnel : (RO)

Selon l'article 13 de la Directive Solvabilité le risque opérationnel est «le risque de perte résultant de procédures internes, de membres du personnel ou de systèmes inadéquats ou défaillants, ou d'événements extérieurs ». Conformément à Brailsford et al. (2002), nous mesurons le risque de l'entreprise par l'écart type du rendement de l'actif (ROA).

Tableau 1 : Mesure des variables du notre étude

Nature des variables

Variables

Abréviation

Mesure

Variable à explique

Les coûts de la dette (debt cost)

CD

= Total des dettes / total actif

 

Les accruals discrétionnaires

ACCi,t

= Accruals totaux - accruals normaux

Variables explicatives

La structure financière

La rentabilité de la firme

L'opportunité de croissance

SF

ROA

OC

= Charges financières / total des

dettes

= (BAII) / total des actifs

= (TAit - TAi(t-1) ) /TAi(t-1)

 

La taille de l'entreprise

TA

= Ln (total actif)

Variables des contrôles

Le risque opérationnel

RO

Ecart type de ROA

précédent sommaire suivant