WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Faire sa bonne comptabilité et l'audit comptable

( Télécharger le fichier original )
par EPHREM ALAKINI MUHIGIRWA
Université de Douala - DEA spécialisé en Audit et Comptabilité 2014
  

précédent sommaire suivant

Section deuxième : ANALYSE COMPTABLE ET FINANCIERE ? L'analyse comptable.

Il s'agit d'analyser les comptes d'une entreprise -- Bilan, Compte de résultat, Flux de trésorerie, Hors bilan et annexes -- (voir Comptabilité générale) pour détecter ses performances financières et en dégager les points forts, les points faibles et les points douteux à éclaircir.

L'analyse de l'Excédent brut d'exploitation (EBE) est fondamentale pour fournir un crédit à l'entreprise. En effet, une part de celui-ci représente le montant maximum d'échéance du crédit que peut supporter l'entreprise.

De plus, c'est de l'EBE que l'on extrait le cash-flow réel par la formule :

27

Cash-flow réel (flux de trésorerie réel) = Excédent de trésorerie d'exploitation (ETE) = EBE - variation du Besoin en fonds de roulement d'exploitation

? L'analyse financière

Elle consiste en un examen approfondi des comptes d'une entreprise et de ses perspectives, afin de fournir :

· soit une évaluation de l'entreprise, destinée la plupart du temps à d'actuels ou de possibles futurs actionnaires ;

· soit une évaluation de sa seule solvabilité, afin de déterminer si l'entreprise analysée peut-être une contrepartie acceptable (fournisseur, banque, agence de notation).

Le but de cette analyse est de fournir, à partir d'informations d'origines diverses mais surtout d'informations comptables, une vision synthétique qui fait ressortir la réalité de la situation et qui doit aider le dirigeant, l'investisseur et le prêteur dans leur prise de décision. Les aspects les plus souvent étudiés sont la profitabilité, la solvabilité et la liquidité de l'activité.

Sous -section1 : Le calcul de la marge commerciale * Notion générale

La marge commerciale d'une société représente la différence entre le prix de vente de ses marchandises et leur prix d'achat (si elles sont revendues en l'état) ou des matières premières qui sont utilisées pour leur fabrication.

La marge commerciale correspond à la différence entre le prix de vente et le prix d'achat de biens ou de services. Dans ce deuxième cas, le prix d'achat peut désigner une prestation sous-traitée ou le salaire de l'intervenant ; il sera cependant plus correct d'utiliser la notion de marge brute.

S'il s'agit d'une entreprise de services, la marge commerciale est constituée par la différence entre le prix obtenu pour la vente de ces services et le prix payé pour les prestations sous-traitées.

Par conséquent, cette marge se calcule en soustrayant du chiffre d'affaires hors taxes le coût total d'achat des marchandises augmenté des éventuels droits de douane. Ensuite, il faut ajouter la variation des stocks si elle est positive ou la soustraire si elle est négative. Par ailleurs, le coût total des achats pris en compte pour le calcul de la marge doit inclure :

· les frais de transport et d'emballage des marchandises,

· le coût des éventuelles modifications qu'elles subissent,

· les taxes non récupérables,

· les autres frais accessoires d'achat,

28

? les frais accessoires d'approvisionnement que la société de payer pour mettre en stock ses matières premières, ses marchandises et ses autres fournitures (il s'agit notamment des frais de manutention engagés pour que chaque produit soit rangé correctement dans le local de stockage)

En outre, si la société doit payer des frais de logistique, il convient de soustraire ces frais de la marge commerciale pour connaître la marge logistique.

La marge commerciale permet d'évaluer la rentabilité des opérations commerciales de l'entreprise en s'assurant notamment du fait que le coût d'achat des marchandises n'est pas excessif. En effet, si cette marge baisse alors que le chiffre d'affaires progresse, cette évolution peut révéler qu'il serait opportun pour l'entreprise de rechercher des fournisseurs ou des prestataires de services proposant des tarifs inférieurs.

L'analyste financier peut comparer la marge commerciale d'une entreprise cotée en Bourse à celle des sociétés du même secteur. Il peut également recouper l'évolution de cette marge avec celle du cours de l'action, ce qui constitue une aide précieuse pour sélectionner les actions à acheter. En ce qui concerne le chef d'entreprise, le calcul des marges commerciales procurées par chacun des produits vendus lui permet de savoir quels sont les produits dont la vente est la plus rentable ainsi que ceux dont la rentabilité est insuffisante. Il peut donc savoir quels sont les produits dont la vente doit être poursuivie et quels sont ceux qu'il faudrait cesser de commercialiser.

Le taux de cette marge varie beaucoup en fonction des secteurs. Il se situe souvent autour de 50 % dans les entreprises industrielles, mais il est plus faible dans les entreprises de grande distribution.

Le calcul précis de la marge commerciale s'effectue hors taxes, avec :

? la part du chiffre d'affaires correspondant aux ventes de produit,

? diminuée du coût direct d'achat de ces marchandises (y compris droits de douanes),

? diminuée de la variation1 du stock de marchandises intervenue au cours de l'exercice comptable.

Marge commerciale= Chiffre d'Affaires Hors Taxe -Cout d'Achat Hors Taxe -Variation des Stocks Hors Taxe

L'expression se simplifie souvent en faisant la différence entre prix de vente et prix d'achat, hors taxes :

? Utilisation

La marge commerciale constitue un indicateur simple, qui peut jouer un rôle dans la détermination des soldes intermédiaires de gestion, sans autoriser toutefois la comparaison de budgets dont le chiffre d'affaires net est différent.

29

Le concept de marge commerciale est très proche de celui, plus large, de marge sur coût variable utilisé en comptabilité analytique pour analyser les coûts sous différents angles.

Une entreprise peut augmenter sa marge commerciale en augmentant ses prix de vente ou en réduisant ses coûts d'achat, par exemple en négociant avec ses fournisseurs.

La marge commerciale rapportée au prix d'achat permet de calculer le taux de marge, souvent préférée pour comparer différents scénarios de décisions commerciales ou pour estimer la rentabilité d'une exploitation.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.