WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Faire sa bonne comptabilité et l'audit comptable

( Télécharger le fichier original )
par EPHREM ALAKINI MUHIGIRWA
Université de Douala - DEA spécialisé en Audit et Comptabilité 2014
  

précédent sommaire suivant

Sous-section 17 : Qu'est-ce que le résultat analytique ?

Le SYSCOHADA renseigne que le résultat analytique est la différence entre les ventes et le coût de revient. Par conséquent, on ne parle pas d'un seul et unique résultat analytique mais de plusieurs puisqu'on peut calculer différents coûts de revient, pour différents produits ou activités. En fait, le résultat analytique global est identique au résultat de la comptabilité générale. La diversité des résultats analytiques est à l'image des différents focus que permet la comptabilité analytique.

a) Le résultat analytique est un indicateur de performance

 

On l'aura compris, l'administration fiscale n'exige pas la production de résultats analytiques. Si le chef d'entreprise décide de le faire, c'est à des fins de gestion et d'aide à la prise de décision. D'ailleurs, le résultat analytique est intimement lié à la structure de l'organisation et aux soldes intermédiaires de gestion. Ainsi, les dirigeants pourront s'appuyer sur les résultats analytiques par produits ou par activités afin de savoir quel produit ou quelle activité est plus rentable que l'autre. Cet outil de gestion est donc un indicateur de performance.

b) Le résultat analytique par la méthode des coûts complets

La méthode des coûts complets a pour objectif d'imputer la totalité des charges de l'entreprise à ses produits : à chaque produit correspond ses charges directes et sa quote-part de charges indirectes. Le coût complet d'un produit permet de répondre à la question : combien ce produit me coûte ? Le résultat analytique répond à la question : combien ce produit me fait-il gagner ?

c) Résultat analytique et notion de charges supplétives et charges non incorporables

Les charges supplétives sont des charges fictives que l'on ne retrouve pas dans la comptabilité générale mais que l'on comptabilise en comptabilité analytique. Par exemple, cela peut être le coût de la sous-activité, le coût d'heures supplémentaires prévues ou bien le salaire d'un gérant. Le but est de transcrire une réalité et de pouvoir comparer des résultats sur un périmètre constant. Les charges non incorporables sont des charges non attribuables à une activité telles que des contraventions, certains frais de réceptions ou des moins-values de cession. Ainsi, pour retrouver le résultat de la comptabilité générale à partir du résultat analytique, on effectuera les retraitements suivants :

Résultat analytique

+ Charges supplétives

+ Charges non incorporables

- Produits supplétifs

- Produits non incorporables

53

=

Résultat comptabilité générale

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut