WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Faire sa bonne comptabilité et l'audit comptable

( Télécharger le fichier original )
par EPHREM ALAKINI MUHIGIRWA
Université de Douala - DEA spécialisé en Audit et Comptabilité 2014
  

précédent sommaire suivant

Sous-section 7 : Externaliser sa comptabilité

Que ce soit une question de coûts, de temps, ou même de compétences, externaliser sa comptabilité est une question primordiale pour la majeure partie des TPE/PME au Congo.

a) Aucune obligation d'externaliser sa comptabilité

Certes, il faut garder à l'esprit qu'il n'existe aucune obligation d'externaliser sa comptabilité ou d'avoir recours à un expert-comptable. Tout dirigeant peut librement choisir de produire seul les documents comptables et fiscaux qui lui imputent.

Pour autant dans la réalité, ne pas recourir à un expert-comptable et choisir de gérer soi-même sa comptabilité, soulève souvent des problèmes majeurs en termes de coûts, de temps, et de compétences. Pourquoi en effet réaliser une tâche qui n'est pas sa spécialité, et sur laquelle le dirigeant passera plus de temps (au lieu de se consacrer au développement de sa société) qu'un expert ?

b) Externaliser sa comptabilité : les avantages Externaliser sa comptabilité présente en effet des avantages évidents :

? Un gain de temps indéniable : vous ne perdez plus de temps sur cette activité chronophage, et êtes en mesure de vous consacrer pleinement à votre coeur de métier ;

? Un coût moindre : le temps, c'est de l'argent, et même si le recours à un expert-comptable représente un coût, il reste inférieur comparé au temps que vous auriez perdu à gérer vous-même votre comptabilité ;

? Une expertise : si comme la plupart des dirigeants, la comptabilité n'est pas votre métier, l'externaliser vous permettra d'éviter les erreurs comptables inutiles et qui peuvent vous coûter cher. Fiez-vous alors à l'expertise et l'expérience d'un expert-comptable.

83

En outre, externaliser sa comptabilité à un expert-comptable vous apportera bien plus. L'expert-comptable est en effet un professionnel du monde de l'entreprise, et sachez que ses missions ne s'arrêtent pas à la sphère comptable.

En tant que partenaire du chef d'entreprise, il pourra en effet vous conseiller sur des questions fiscales, sociales et même juridiques afin de vous aider à faire les bons choix dans le développement de votre entreprise. D'autant plus que certains experts comptables sont spécialisés par secteur d'activité.

Si l'on parle souvent de « partenariat » entre un expert-comptable et son client, force est de constater que le mot n'est pas trop fort, tant l'expert-comptable peut accompagner ses clients dans leur quotidien.

Sous-section 8 : Changer d'expert-comptable

Vous dirigez une entreprise depuis quelques années, et avez peut-être même créé cette société grâce à l'accompagnement d'un expert-comptable. Seulement voilà, depuis quelques mois, vous n'êtes plus satisfait des prestations de votre expert-comptable et vous souhaitez en changer. Voici donc quelques conseils afin d'assurer cette transition et de respecter les règles de la profession.

a) La lettre de mission

Le premier réflexe à avoir si vous souhaitez changer d'expert-comptable, et de vous référer à la lettre de mission ( le contrat qui vous lie à votre expert-comptable). Ce contrat peut comporter en effet des règles spécifiques, en plus des conditions généralement admises pour changer d'expert-comptable. N'oubliez donc pas cette première étape avant d'aller plus loin, car cela peut vous porter préjudice.

b) Changer d'expert-comptable concrètement

Si votre lettre de mission ne comporte pas de clause particulière, voici donc les règles généralement prévues dans le cadre d'une fin de mission avec un expert-comptable :

? Si vous souhaitez rompre le contrat en cours d'année, il vous faudra verser des indemnités de rupture correspondant à 25% des honoraires prévus pour l'exercice en cours.

? Si par contre vous mettez un terme au contrat à la date de fin de mission, vous avez l'obligation d'informer votre expert-comptable via lettre recommandée avec accusé de réception 3 mois au moins avant 1er jour de l'exercice comptable suivant.

Prenons un exemple qui vous parlera peut-être mieux : si votre entreprise clôture son bilan au 31/12/2013 et que vous souhaitez changer d'expert-comptable pour l'année 2014, vous devrez alors envoyer le courrier avant le 30/09/2013.

84

Voici également quelques conseils et informations importantes à avoir à l'esprit lorsque vous changez d'expert-comptable :

· Vous n'avez pas besoin de justifier les raisons de votre choix (même si vous pouvez le faire lors du courrier de demande d'arrêt de la mission) ;

· Un expert-comptable ne pourra accepter une mission sans avoir informé le confrère en place ;

· L'expert-comptable en fin de mission, doit remettre à son successeur l'ensemble des documents utiles et nécessaires à la mission. Toutefois, il peut refuser la reprise de la mission par un confrère si les honoraires dus ne lui ont pas été payés par le client.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.