WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La rentabilité, un levier de la performance

( Télécharger le fichier original )
par Oualid CHEDDADI
PSB ex ESG PARIS - MBA option FINANCE 2016
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 2 : Les méthodes d'appréciation de la rentabilité

la rentabilité financière = résultat

capitaux propres

résultat

=

CA HT

CA HT X total actif

X total actif elle

capitaux propres ,

représente en plus du taux de la marge économique et la rotation de l'actif (celles de la rentabilité économique), le coefficient d'endettement.

le poids de la charge financière = frais financiers , mesure le degré de la charge

EBE

financière, en nombre d'année comme étant, un élément absorbant de la rentabilité.

price earning ratio (PER) = cours = capitalisation boursi ère 16, mesure le

bénéfice par action (BPA)résultat net

retour (le bénéfice) de l'investissement, par action il est souhaitable, qu'il soit proche du 0. EXEMPLE :

Le choix entre deux entreprises, qui communiquent les informations suivantes :

Entreprise 1 : rentabilité économique = 4%, rentabilité financière = 15%, le poids de la charge financière =0, PER = 0.39.

Entreprise 2 : rentabilité économique = 5%, rentabilité financière = 12%, le poids de la charge financière = 2 ans, PER= 0.4.

Pour l'Etat, l'entreprise qui réalise le plus grand taux de la rentabilité économique, est la plus rentable, car c'est le degré de la contribution de l'entreprise à l'économie (création de la richesse), pour les bailleurs de fonds ou la banque, l'entreprise qui enregistre la plus grande rentabilité financière c'est la meilleure car elle permet une meilleure rémunération de leur investissement, et pour la banque un meilleur remboursement de ses emprunts accordés, tout en prenant en considération le poids de la charge financière qui est un élément à risque quant au résultat (diminution de la rentabilité), pour les investisseurs boursiers le PER le moins permet de gagner plus (plus de rentabilité et moins de risque), dans ce cas l'entreprise1 est moins risquée.

rentabilit é

return on investissement (ROI) =, c'est un ratio pour convaincre les

investissement

investisseurs par le plan des affaires de l'entreprise et apporter d'autres sources de financement.

52

16 C'est le nombre des titres multipliés par le cours de l'action, c'est l'ensemble des titres d'une entreprise disponible sur le marché financier.

53

Chapitre 2 : Les méthodes d'appréciation de la rentabilité

taux de marque (marge) = marge brute , c'est le premier ratio à partir du solde

ÇA HT

intermédiaire de gestion, qui mesure la performance de la fonction commerciale de l'entreprise.

marge d'exploitation = ??????

ÇA HT , mesure la performance intrinsèque du cycle d'exploitation

de l'entreprise.

taux d'intégration = ??A

ÇA HT , mesure le degré d'internalisation ou d'externalisation, des

tâches de production de l'entreprise, c'est un ratio qui doit étudier avec précaution, car c'est un élément qui détermine la rentabilité, car si le coût de cette tâche est élevé, il est préférable que l'entreprise l'externalise vers un sous-traitant. Au contraire si le coût de l'externalisation n'est pas élevé et que l'entreprise peut l'intégrer à un coût moins cher que celle de la sous-traitance, l'entreprise doit le faire, pour le but de maximaliser sa rentabilité. Un taux de 100% signifie que, l'entreprise fait intégralement les tâches de production de son cycle d'exploitation, c'est une arme à double tranchant.

Après avoir pris connaissance des composantes du tableau des soldes intermédiaires de gestion, et les ratios essentiels pour maximaliser la rentabilité, et faire des comparaisons interentreprises, dans la section suivante, nous nous donnons quelques approfondissements, comme le seuil de rentabilité, et d'avoir un aperçu sur la gestion du portefeuille, comme un levier financier de la rentabilité pour l'entreprise.

Chapitre 2 : Les méthodes d'appréciation de la rentabilité Section 3 : quelques approfondissements :

Le but de cette section est d'étudier le seuil de rentabilité et ses limites, pour que chaque entreprise sache déterminer, le risque d'exploitation de son cycle, et d'avoir un aperçu sur le levier financier (effet de levier), comme étant une composante très essentielle, pour maximaliser la rentabilité, et aussi d'avoir un aperçu sur, la notion de la gestion du portefeuille, qui témoigne, avec le levier financier, de la performance et l'intelligence financière de l'entreprise, afin de maximaliser les résultats financiers, qui auront par la suite, un impact sur le résultat net comptable.

1. Le seuil de rentabilité :

Comme nous l'avons vu au chapitre précédent, le seuil de rentabilité, est un chiffre d'affaire à partir duquel le résultat est égal à 0, et il prend les formules suivantes :

????

???? =

% ??????

???? ?? ????

=

??????

???? ?? ???? sachant que : SR comme seuil de rentabilité, CF comme ????-????

charges fixes, CV comme charges variables,% MCV comme le pourcentage de la marge sur les charges variables, MCV comme marge sur les charges variables, CA comme chiffre d'affaires.

Nous avons aussi la formule suivante : ???? = ???? + ???? de cette équation nous aurons :

?? ??

??

????

=

???? + ????û?? ???????????????? ???????????????? ??

?? ????

<=>

?? ??

??

????

-

??ô???? ???????????????? ???????????????? ?? ?? ????

= ????

<=>

?? - ??ô???? ???????????????? ???????????????? ?? ?? ???? = ???? <=>

?? ???? = ?? -?????? / ?? ???? = ????

?????? et ???? ?? = ?????? , sachant que : Q SR la quantité produite pour

atteindre le seuil de rentabilité, CV U coût variable unitaire.

54

D'une façon générale le seuil de rentabilité prend la figure suivante :

55

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !