WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La rentabilité, un levier de la performance

( Télécharger le fichier original )
par Oualid CHEDDADI
PSB ex ESG PARIS - MBA option FINANCE 2016
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 1 : Généralités sur le risque et la rentabilité

Pour diminuer ce risque, l'entreprise doit compter sur elle-même, en agissant sur la structure du capital par une amélioration de la capacité d'autofinancement, et adapter un business plan fiable.

1.4.1.1. Les analyses spécifiques des risques financiers :

a. Le risque d'exploitation et la structure des coûts :

Le risque d'exploitation est lié directement à la structure des coûts adoptée par l'entreprise, entre coûts fixes et variables6, qui rendent le résultat volatile avec la variation de niveau de la production vendue.

Une entreprise qui a une structure moins élevée, qui ne supporte pas beaucoup de charges fixes, à un résultat moins sensible, moins risquée. Par contre une entreprise qui supporte beaucoup de charges fixes (structure très élevée), à un résultat plus volatile, plus risquée. Dans le cas où la production est faible, l'entreprise n'arrive pas à couvrir ses charges fixes, et elle enregistre une perte dans l'exercice, dans le cas où la demande du marché est élevée, cette demande permet à l'entreprise de vendre plus donc, couvrir ses charges fixes et enregistrer une marge plus importante. Donc l'augmentation de la proportion des charges fixes, diminue le résultat par rapport à une structure moins élevé, autrement dit dans une structure où les charges fixes, sont plus au moins faibles.

La structure des coûts présente un risque d'exploitation, qui est la diminution du résultat ou la dispersion du résultat, et ce risque est dû au seuil de rentabilité.

- Le chiffre d'affaire :

Le chiffre d'affaire, mesure la capacité de l'entreprise de vendre ses produits, c'est un indicateur externe, et il traduit l'importance du volume de la vente de l'entreprise.

-Pour les entreprises commerciales : le chiffre d'affaire convient à la revente des marchandises en état et sans l'apporter de changement, ces ventes apparaissent dans la rubrique de vente de marchandise.

-Pour les entreprises industrielles : le chiffre d'affaire convient à la vente de marchandises transformées, et ces ventes apparaissent dans la rubrique des productions vendues.7

-Le point mort, seuil de critique ou seuil de rentabilité :

6 Le coût fixe est un coût supporté par l'entreprise quelque soit le niveau de la production exemple : assurance, salaire (partie fixe), amortissement, etc.

Le coût variable est un coût supporté aussi par l'entreprise et qui change avec le niveau de la production exemple : achat de matière première, électricité, téléphone, transport, salaire (partie variable prime), impôt sur les bénéfices des sociétés, etc.

7 Niveau d'activité, coût de produit : Le chiffre d'affaire augmente avec l'augmentation du volume d'activité ou le volume des ventes, sauf en cas d'augmentation du prix, et pour une entreprise qui a un produit en quantité Q et un prix de vente P le chiffre d'affaire CA est égal à : CA = P X Q

9

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.