WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La rentabilité, un levier de la performance

( Télécharger le fichier original )
par Oualid CHEDDADI
PSB ex ESG PARIS - MBA option FINANCE 2016
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 1 : Généralités sur le risque et la rentabilité

Est appelé aussi chiffre d'affaire critique, c'est un chiffre d'affaire à partir duquel l'entreprise, ne dégage ni bénéfice ni perte, donc c'est une valeur du chiffre d'affaire, au delà de laquelle l'exploitation de l'entreprise, devient rentable ou dégage des bénéfices.

On peut le calculer à partir, d'un certain volume de vente, si le prix est connu.

Le seuil de rentabilité est un indicateur de performance, car il permet de mesurer le volume d'activité, que l'entreprise doit produire pour couvrir les charges fixes et variables, car le seuil de rentabilité prend la formule suivante :

Seuil de rentabilité - charges fixes - charges variable = 0, autrement dit :

Marge sur coût variable (MCV) = Chiffre d'affaires - Charges variables

Résultat d'exploitation = (MCV) - Charges fixes

Seuil de rentabilité (SR) = Charges fixes/Taux de MCV

Et à partir de ce seuil de rentabilité, l'entreprise peut gagner de l'argent, et la réduction de ce seuil de rentabilité donne plus de bénéfices à l'entreprise, avec un même niveau de production et de volume de vente. Au contraire une augmentation de ce seuil représente un risque majeur pour l'entreprise, et une probabilité de perte à la fin de l'exercice, et conduire l'entreprise en situation de cessation de paiement.

On constate que la proportion des charges fixes et variables, a un impact direct dans le calcul de ce point mort, car elle permet d'augmenter ou de diminuer le résultat.

b. Le risque d'endettement et l'effet de levier financier :

Le risque de l'endettement est lié à la structure financière de l'entreprise, c'est-à-dire si l'entreprise compte, sur ses capitaux propres ou bien elle fait recours à l'endettement, si elle opte pour cette dernière option, elle doit dégager suffisamment de bénéfices, pour régler et rembourser ses dettes. Par contre si l'entreprise n'arrive pas à dégager des bénéfices supplémentaires, pour rembourser ses dettes du fait de son résultat insuffisant, elle sera pénaliser, car elle doit supporter la charge de la dette qui s'avère lourde dans cette situation, et entraine la dispersion du résultat, et d'avoir un risque financier très important, qui peut provoquer l'insolvabilité de l'entreprise. Donc l'entreprise peut avoir un recours à l'endettement, que pour s'enrichir (s'endetter pour s'enrichir) et avoir des perspectives de résultat, très importantes pour augmenter sa rentabilité, et surtout si sa rentabilité financière est supérieure au taux d'intérêt appliqué par les banques.

c- Le risque de faillite ou de défaut :

L'insolvabilité de l'entreprise provoquée par le risque de faillite ou de défaillance, c'est une menace de la pérennité de l'entreprise, qui entraine sa liquidation, donc c'est un risque de la

10

précédent sommaire suivant







Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



9impact, le film en entier sur vimeo

BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.