WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'identification de systèmes de gestion adaptés des sols pollués par la centrale thermique bobo i

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel DIAGBOUGA
ECOLE NATIONALE DES EAUX ET FORETS  - Brevet de Technicien Supérieur d?Etat option Environnement  2011
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE IV : RESULTATS ET ANALYSES

1. ETAT DES LIEUX DE LA POLLUTION DES SOLS AU NIVEAU DE BOBO I

1.1 MODE DE GENERATION DES POLLUANTS

La SONABEL utilise annuellement pour le fonctionnement de ses centrales thermiques environ 1291 tonnes de DDO et 22838 tonnes de fuel lourd (SP/CONAGESE, 2001).

L'utilisation de ces hydrocarbures donne lieu au rejet de quantités importantes d'huiles usagées qui, cumulées avec la grande consommation en eau font de la SONABEL une grande productrice de déchets industriels.

Tableau n°2 : génération de déchets par SONABEL Bobo I

SONABEL BOBO I

Année

Consommation de lubrifiant

Litre(l)

Boue de

Combustible

Litre(l)

Huile

Usagée

Litre(l)

Quantité de boue incinérée

Litre(l)

Eaux usées

Litre(l)

Chiffons et sciures

kg

 

2003

11532

200

4000

/

/

/

 

2004

4695

700

2290

600

/

/

 

2006

 

400

 

400

23000

195,5

 

2007

 
 

2100

 

1252000

431

 

2008

 
 

1550

 

132000

562,9

 

2010

 
 

6345

 
 

131,5

Source : DGACV, 2005 ; Rapports d'activités annuels (2006, 2007, 2008,2010).

Ces déchets émettent dans le sol d'énormes quantités de polluants que sont :

- les hydrocarbures : fioul, lubrifiant, huile à moteur ;

- les huiles usagées qui contiennent les métaux lourds et les metalloïdes (le silicium, le zinc, le cadmium, le bore, etc.) ;

- les restes des produits chimiques de traitement des eaux utilisées dans les procédés industriels et ceux utilisés pour doser les combustibles ;

- les boues d'huile et d'hydrocarbures ;

- les eaux usées ;

- les retombées des combustions des hydrocarbures : les suies

1.2 LIEUX LES PLUS EXPOSES

L'acte de pollution directe concerne plusieurs endroits dans l'enceinte de Bobo I. Il s'agit notamment des lieux ci-après :

- le parc de stockage d'hydrocarbures : c'est le lieu d'implantation des cuves qui contiennent le combustible indispensable au fonctionnement des machines.

Il se divise en deux selon les risques de pollution.

. D'une part, du fait des pratiques anciennes de stockage des hydrocarbures, quatre cuves sont enterrées. Il s'agit de trois cuves d'une capacité de 35000 litres et le quatrième a une capacité de 50000 litres.

Ces cuves occupent une superficie d'environ 100m2 et présentent un risque de pollution des sols du fait des fuites d'hydrocarbures qui y ont été constatées et ont conduit à leur déclassement.

. D'autre part, les lieux incriminés concernent l'aire de stockage actuel des hydrocarbures du fait d'éventuelles fuites de combustibles.

- les lieux de pollution concernent également les localités de déversement éventuel de combustibles et les lieux de stockage des eaux usées sous forme de puits perdus ;

- enfin, le risque de pollution concerne l'aire de lavage des pièces, l'épandage des eaux pluviales aux alentours de l'usine et des suies, l'aire d'implantation de l'usine.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !