WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'identification de systèmes de gestion adaptés des sols pollués par la centrale thermique bobo i

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel DIAGBOUGA
ECOLE NATIONALE DES EAUX ET FORETS  - Brevet de Technicien Supérieur d?Etat option Environnement  2011
  

précédent sommaire suivant

2. PRESENTATION DE LA ZONE D'ETUDE

2.1. SITUATION GEOGRAPHIQUE DE LA VILLE DE BOBO-DIOULASSO

La ville de Bobo-Dioulasso est située dans la région sud-ouest du BURKINA-FASO à 365km de Ouagadougou la capitale. Elle est comprise entre les coordonnées géographiques de longitude 4°18' Ouest et de latitude 11°10'Nord.

La commune est divisée en 25 secteurs organisés en trois arrondissements (MAHRH, 1995)

2.2. HYDROLOGIE ET HYDROGEOLOGIE

2.2.1 EAUX DE SURFACE

Le réseau hydrographique de la ville de Bobo-Dioulasso est constitué par le collecteur principal le marigot Houet (affluent du Kou) et ses affluents.

Une partie de l'agglomération déborde à l'Est sur le sous-bassin versant de la Niamé et à l'Ouest sur le sous-bassin du Bingbélé.

Le marigot Houet draine le secteur septentrional de Bobo-Dioulasso qu'elle traverse du Sud vers le Nord (MAHRH, 2005).

2.2.2 EAUX SOUTERRAINES

Le système aquifère dans la région de Bobo-Dioulasso se présente sous deux formes :

- une forme multicouche dans sa partie centrale dans la mesure où l'empilement de différents niveaux gréseux amène à distinguer différents niveaux aquifères ;

- une forme monocouche dans sa partie périphérique, et notamment à proximité de la zone source dans la mesure où les différentes directions de fracturation sont capables de mettre en relation et d'interconnecter entre eux les différents niveaux aquifères gréseux.

Il convient de signaler la présence dans les formations d'altération de petits niveaux aquifères non discontinus développés sur quelques mètres, proches de la surface de la terre le plus souvent exploités par des puits particuliers (MAHRH, 2005).

2.2.3 GEOLOGIE ET GEOMORPHOLOGIE

La structure géologique de la région de Bobo-Dioulasso comprend :

- un socle profond (400m) : sol ancien, granité et absolument perméable

- une série de grès :

*les grès de sotuba : ces grès sont durs, poreux, peu perméable, assez fissurés

*les grès de Bobo-Dioulasso : ils présentent de nombreuses fissures, failles et diaclases. Ces grès s'altèrent facilement, les réseaux de fracture qu'ils présentent servent de drain.

Les dépôts de couverture superficielle récente sont constitués de sable, d'argile et de latérite.

La structure généralement rencontrée à 160 cm lors des essais présente la superposition suivante depuis le terrain naturel :

- terre végétale ;

- limons silteux ou sableux ;

- argile latéritique gravelo-gréseuse ;

- grès altéré.

Les sols sont généralement de couleur brune et uniforme. Les pentes sont de l'ordre de1à 2% très favorables à l'absorption des eaux par le sol.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !