WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des paysages végétaux dans une ville moyenne et sa périphérie. Cas de Meiganga (de 1987 à  2015).


par ISSOUHOU MOUHAMAN
Université de Ngaoundéré - Master 2015
  

sommaire suivant

REPUBLIC OF CAMEROON
**********
Peace - Work - Fatherland
**********
UNIVERSITY OF NGAOUNDERE
**********
P.O BOX 454 Ngaoundere

RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN
**********
Paix-Travail-Patrie
**********
UNIVERSITÉ DE NGAOUNDÉRÉ
**********
B.P. 454 Ngaoundéré

DÉPARTEMENT DE GÉOGRAPHIE DEPARTMENT OF GEOGRAPHY

UNITÉ DE FORMATION DOCTORALE DE GÉOGRAPHIE GRADUATE TRAINING UNIT OF GEOGRAPHY

DYNAMIQUE DES PAYSAGES VÉGÉTAUX

DANS UNE VILLE MOYENNE ET SA PÉRIPHÉRIE.

CAS DE MEIGANGA (de 1987 à 2015)

Mémoire soutenu en vue de l'obtention du diplôme du Master II en géographie Option : Géographie Environnement Naturel et Aménagement (GENA)

Rédigé par :
MOUHAMAN ISSOUHOU
Matricule : 09A201LF
Titulaire d'une Maîtrise en géographie

Jury de soutenance :

TCHOTSOUA Michel Professeur titulaire en géographie Université de Ngaoundéré Président

Christine RAIMOND Directrice de recherche CNRS Examinateur

AOUDOU DOUA Sylvain Chargé de cours en géographie Université de Maroua Rapporteur
Année académique : 2014/2015

Photo de couverture : image satellite Google Earth de la ville de Meiganga (2015)

Dynamique des paysages végétaux dans une ville moyenne et sa périphérie : cas de Meiganga (de 1987 à 2015) i

Dédicace

À mes chers parents

ISSOUHOU Nadabo et MEFIRE Salamatou.

Qu'ils y trouvent ma reconnaissance pour leur soutien inconditionnel et les sacrifices qu'ils ne cessent de consacrer à mon égard

Dynamique des paysages végétaux dans une ville moyenne et sa périphérie : cas de Meiganga (de 1987 à 2015) ii

Remerciements

Ce travail n'a été possible qu'avec l'aide de Dieu tout puissant que nous remercions pour la santé, la force et la protection qu'il nous a accordées tant sur les sorties effectuées que tout au long de la rédaction de ce mémoire. Nous tenons à exprimer aussi notre gratitude à toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce travail à savoir :

Le Dr Aoudou Doua Sylvain qui malgré ses multiples occupations a accepté de diriger ce travail jusqu'à son terme. Sa rigueur méthodologique, ses conseils, directives, observations et remarques sont des éléments qui ont été indispensables pour l'élaboration de cette oeuvre.

Le Pr Tchotsoua Michel pour son regard scientifique, sa disponibilité, son soutien moral et matériel, ainsi que pour les données mises à notre disposition.

Tout le corps enseignant du département de Géographie de l'université de Ngaoundéré et celui du Master professionnel GAGER pour leur apport dans notre formation académique. Entre autres le Pr Iya Moussa, Pr Wakponou Anselme, Pr Joseph-Pierre Ndame, Mme Ndjoya Marie, M. Anaba Christian, M. Petnga Simon, M. Dourkangou Yafet et Mme Mabouloum Anne Marie.

La directrice de recherche Mme Christine Raimond du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) pour ses remarques pertinentes.

Nos ainés académiques pour leurs conseils et encouragements, particulièrement M. Ndjeuto Tchouli Prosper Innocent, pour sa disponibilité et ses enseignements en matière de cartographie, traitement d'images et maitrise des outils de géolocalisation.

Nous ne saurions assez remercier nos camarades de promotion pour leur collaboration, leur esprit de partage et leurs encouragements.

Nos frères et soeurs Aïssatou Issouhou, Ousmanou Issouhou, Halima Issouhou, Mariatou Issouhou, Ibrahim Issouhou, Djouaïria Issouhou, nos cousins Oussoumanou Garba, Mohamet Njifon et Abdoulbassir. Nos amis Mohamadou Bassirou, Mamadou Sani, Mohamadou Arabo, Batchanou Peguy, Zoua Daboulé, Yaouba Mana, Nanga Titti, Messina Berthille, Soussia Emanuel, pour leur apport multiforme.

Le personnel des différents services et délégations que nous avons consulté entre autres la délégation départementale des eaux et forêts, celle de l'aménagement et du développement urbain et le personnel de la Mairie de Meiganga.

Les Chefs des villages Bardé, Nganhi, Bounou, Meidougou et Dokolim ainsi que leurs vaillantes populations pour leur hospitalité et leur collaboration, de même que la famille de M. Ahmadou et celle de M. Madougou Robert pour leur hospitalité et leur générosité.

Nous remercions enfin sincèrement tous ceux qui, directement ou indirectement, ont contribué à la finalisation de ce travail et que nous n`avons pas cités.

Dynamique des paysages végétaux dans une ville moyenne et sa périphérie : cas de Meiganga (de 1987 à 2015) iii

sommaire suivant