WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des paysages végétaux dans une ville moyenne et sa périphérie. Cas de Meiganga (de 1987 à  2015).


par ISSOUHOU MOUHAMAN
Université de Ngaoundéré - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

Résumé

La dégradation de la biodiversité est un phénomène mondial qui ne laisse guère les sociétés indifférentes. La ville de Meiganga, à l'instar des autres villes du Cameroun connait une croissance de sa population qui se traduit par le développement des activités (agriculture, élevage, habitat, etc.) au détriment des paysages végétaux. Cette étude vise à montrer l'évolution de la végétation à Meiganga ainsi qu'à sa périphérie de 1987 à 2015 de même que les facteurs de cette évolution en utilisant comme méthodologie une analyse diachronique basée sur le traitement et la cartographie de trois scènes d'images Landsat (1987, 1999 et 2015) afin de constater les changements opérés. Les relevés floristiques montrent une dominance de l'espèce Annona senegalensis. Les enquêtes de terrain ont permis d'identifier les différents facteurs d'évolution qui sont d'ordre naturel et anthropique. Par ailleurs, les résultats montrent une forte dégradation des forêts-galeries et savanes arbustives, au profit des savanes herbeuses, sols nus et bâtis. Ainsi, on note dans l'ensemble une évolution régressive des paysages végétaux depuis 1987, très accentuée entre 1999 et 2015. Cette situation est due au développement des infrastructures routières et l'émergence de nouvelles activités génératrices de revenus.

Mots clés : dynamique, paysages, périphérie, ville moyenne, analyse diachronique, Meiganga.

Abstract

The deterioration of biodiversity is a world phenomenon which preocupes all societies. The city of Meiganga, like the other cities of Cameroon knows a growth of its population that results in the development of the activities (agriculture, raising, habitat.) to the detriment of the plant landscapes. This survey aims to show the evolution of vegetation in Meiganga as well as to its periphery from 1987 to 2015 and the factors of this evolution using a diachronic analysis, based on the treatment and the cartography of three scenes of Landsat pictures (1987, 1999 and 2015) in order to note the changes. The floristics survey show a dominance of the species Annona senegalensis. Investigations permitted to identify the different factors of evolution that are natural and anthropic. Otherwise, the results show a strong deterioration of the forest gallery and shrubby savanna, leaving place to grassy savannas. Thus, we notes a regressive evolution of the plant landscapes on the whole since 1987, which is very accentuated between 1999 and 2015 due to the development of the road infrastructures and the emergence of new generating activities of incomes.

Key words: dynamic, landscapes, periphery, middle city, diachronic analysis, Meiganga.

Dynamique des paysages végétaux dans une ville moyenne et sa périphérie : cas de Meiganga (de 1987 à 2015) iv

précédent sommaire suivant