WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La suppression des subventions allouées aux associations par la région Auvergne-Rhône-Alpes : quelles alternatives de financement pour l'association Solidarité Afrique ?

( Télécharger le fichier original )
par Pelagie Nabole
Université Lumière Lyon 2 - Master 2 Communication humanitaire et solidarité 2017
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.1. Le financement par le numérique

Face aux problématiques de financement liées aux baisses de subventions publiques, les associations se tournent vers les donateurs par internet. Elles partent ainsi à la quête de donateurs avec des profils bien diversifiés et utilisent le numérique comme un outil pour lever des fonds. Les sites internet et applications mobiles de don en ligne se multiplient, la présence sur internet et la visibilité devient un enjeu clé pour le financement des associations. Les associations doivent ainsi se familiariser avec un public nouveau mais aussi avec des outils de communication, de gestion et de marketing qui n'étaient autrefois utilisés que par les entreprises.

Depuis des années, les associations collectent des fonds selon le principe participatif. On parlait alors de fundraising ou de levée de fonds. Ce sont elles qui ont inspiré cette nouvelle vague de financements alternatifs. Plus simple, moins coûteux et souvent plus efficace, le financement participatif privilégie le lien social et la proximité et permet de s'adresser directement aux financeurs.

Aujourd'hui le crowdfunding révolutionne la manière de donner de l'argent. Le don a toujours été un moteur essentiel de la solidarité. Le mot crowdfunding mieux connu sous le nom de « financement participatif » se traduit littéralement par« financement par la foule ». Il permet d'obtenir un financement par le biais d'un intermédiaire, une plateforme de crowdfunding sur internet. C'est un procédé de levée de fonds qui fait appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet. Cette collecte est souvent basée sur de petites contributions générées par un nombre important de personnes. Divers types de projets peuvent faire appel au financement participatif : des projets publics, des start-ups, des projets artistiques et culturels ou des projets associatifs pour n'en citer que quelques-uns.

Le principe est simple : via des plateformes internet, et grâce aux réseaux sociaux, les porteurs de projets associatifs présentent leur initiative, et font appel à la générosité. Les contributeurs, généralement des particuliers apportent des petites sommes qui, réunies, permettent d'atteindre des montants importants. L'autre avantage est que le financement participatif permet de faire d'une pierre deux coups : lever des fonds, et communiquer largement sur les projets de l'association.

Le financement participatif peut revêtir différentes formes :

Ø Le don ou la contribution, avec ou sans contrepartie ;

Ø Les prêts gratuits ou rémunérés, aussi appelés « credit-crowdfunding » ;

Ø L'investissement en capital ou en fonds propres.

Les plateformes peuvent être généralistes, ou spécialisées dans un domaine : sport, culture, production cinématographique, proximité, économie locale, entrepreneuriat féminin, énergie renouvelable ou encore univers du vin... De même il existe des plateformes régionales et nationales.

Pour assurer leur propre fonctionnement, les plateformes de collecte de fonds prennent généralement une commission sur le montant des investissements récoltés.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net