WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le sacrifice de l'animal dans les sociétés africaines précoloniales: le cas des Mbo à  la lumière ds égyptiens anciens

( Télécharger le fichier original )
par Cédric Stéphane Mbah
Université de Yaoundé 1 - Master 2 en Histoire 2017
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION GENERALE

Le sujet de notre mémoire s'intitule « Le sacrifice de l'animal dans les sociétés africaines précoloniales : Le cas des Mbo du Cameroun à la lumière des anciens Égyptiens. »

I- LES RAISONS DU CHOIX DU SUJET

Le choix de ce sujet est motivé par des raisons académiques, épistémologiques, idéologiques et l'envie de suivre les pas de Cheikh Anta Diop.

a-) Raisons académiques,

Elles émanent d'une coutume académique. Celle-ci veut qu'à la fin d'un cycle, l'étudiant présente un mémoirefruit de ses propres recherches. Se faisant nos enseignants précisaient au cours de notre formation à l'université, le bien fondé à nous intéresser et connaître nos propres cultures. Aussi avons-nous choisi de présenter un aspect de la culture Mbo qui tend à disparaître.Il s'agit du sacrifice de l'animal lors des évènements de grande envergure dans la société Mbo.

b-) raisons épistémologiques.

L'Afrique depuis la rencontre avec l'Occident chrétien, a fait l'objet des regards controversés. Pour certains, le continent noir «  est mal parti 1(*)» pour reprendre les propos de l'agronome français René Dumont. Pour d'autres, l'Afrique reste un continent anhistorique ou mieux, une terre sans histoire pour pointer du doigt Fédrich Hegel2(*). Pourtant il suffit de se rapprocher des Africains pour voir combien l'histoire est vécue et transmise par le biais de la tradition orale. Cette oralité permettra de faire comprendre que l'histoire africaine réside dans les mythes, les contes, les légendes pour ne citer que ceux-ci.

Toutefois, nous reconnaissons que la redéfinition du terme Histoire dans le cadre de l'unité d'enseignement intitulé « la philosophie de l'histoire »3(*), nous a permis de comprendre que l'histoire est le quotidien de l'Homme dans toutes ses activités. Par conséquent, tous les peuples ont une histoire, même si celle-ci n'est pas codifiée ou écrite comme celle des Mbo du Cameroun. Aussi nous avons choisi volontiers un aspect non moins important de la culture Mbo à savoir le sacrifice des animaux. L'étude de ce dernier nous permettra de contribuer à notre façon à l'écriture de l'histoire des Mbo voire celle de l'Afrique noire.Dans cette perspective nous nous plongeons dans le domaine de l'historiographie oude la réécriture de l'histoire africaine longtemps déniée. Pour nous cette réécriture de l'histoire peut se faire à travers le sacrifice de l'animal qui est un aspect de la culture commun à l'Afrique noire.

* 1 R. Dumont, l'Afrique noire est mal parti éditions du Seuil, paris, 1962.

* 2 G .W.F Hegel, La raison dans l'histoire, Aubin, Paris, 1976, p 87.

* 3 Dispensé en 2013 par le Professeur Philippe Blaise Essomba, au niveau IV.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.