WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'incidence de l'inflation sur la fiscalité congolaise de 1995 à 2004

( Télécharger le fichier original )
par Achille UMBA DI MAMONA
Institut supérieur de commerce de Kinshasa - Licence sciences commerciales et financières 2004
  

précédent sommaire suivant

Section 2 : L'inflation dans l'entreprise

2.1. Nature du problème

L'inflation fausse complètement la gestion des entreprises en leur donnant l'illusion de réaliser des profits, alors que ceux-ci ne sont que nominaux, en déformant les calculs de rentabilité et en faisant asseoir les impôts sur des gains fictifs. Elle fausse également l'estimation de leur valeur patrimoniale.

Dans cet état de choses, il se pose un problème d'évaluation du patrimoine de l'entreprise, parce que l'unité de mesure change constamment de valeurs dans le temps. Ainsi, il faut trouver comment mesurer les ressources, les coûts et les revenus en période de forte inflation tant que les distorsions qu'elle provoque sont importantes au niveau micro et macro-économique.

Les effets néfastes de l'inflation imposent la nécessité de procéder à des corrections des informations comptables pour aboutir à des résultats et à une valeur patrimoniale reflétant d'une manière plus sincère la réalité contrairement au système comptable classique qui comptabilise les biens non monétaires à leurs coûts historiques d'acquisition.((*)1)

Cette comptabilité d'inflation vise non seulement à améliorer l'information financière, mais, également à reconnaître un résultat qui tient compte des effets de l'inflation.((*)2) Le résultat calculé sur base de coût historique est généralement plus élevé que celui des charges dues aux ajustements.

Les répercussions de l'inflation sur l'évolution du patrimoine de l'entreprise ont des effets sur la dépréciation monétaire dont :

- la sous évaluation des valeurs immobilisées amortissables et le calcul des amortissements à leur coût historique, ceci paraît insuffisant pour permettre leur remplacement ;

- la dépréciation des créances en monnaie nationale et les pertes de change des dettes contractées en devises étrangères ;

- le paiement d'impôt lors de la distribution des dividendes ;

- la physionomie réelle du patrimoine n'est pas reflétée suite à la comptabilisation des chiffres au coût historique. Les conclusions à tirer ainsi que les analyses n'ont plus grande signification,

- l'évaluation des stocks par le choix de la méthode qui donne de bons résultats,

- la situation de trésorerie est faussée dans la mesure où les liquidités obtenues des opérations antérieures deviennent insuffisantes pour assurer le financement du cycle d'exploitation.

2.2. Effets de l'inflation dans une entreprise

Les effets de l'inflation qui affectent le comportement des entreprises peuvent être classés comme suit :

- ceux qui affectent le management comme un tout ;

- ceux qui concernent la planification, l'information et le processus de contrôle ;

- ceux qui visent les transactions.

a. Le management est principalement affecté par les incertitudes causées par l'inflation ; et se traduisent par une augmentation du nombre de variables requérant une analyse constante. Les activités des entreprises doivent être menées dans un cadre à haut risque et très marqué par l'interventionnisme du gouvernement

b. La planification, le système d'information et les procédures de contrôle exigent ces meilleurs instruments pour mesurer l'impact de l'inflation. Plusieurs décisions doivent être prises, plusieurs alternatives doivent être évaluées et plusieurs difficultés sont à identifier par la compréhension et l'interprétation de l'information reçue.

Les instruments de gestion exigent une prise en compte constante des changements dans les variables économiques, tel les taux d'inflation, de change et d'intérêt.

Le processus inflationniste est hautement dynamique et les changements constants de prix et d'autres variables économiques ont un impact négatif sur l'objectivité de certains contrôles.

* (1) SENETERRE (A.), inflation et gestion, 1ère Ed. Dunod, Paris, 1980, p. 1.

* (2) Notes de conjoncture, revue économique, Kinshasa, n° 09, p. 9.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.