WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le contrôle de gestion dans les activités logistiques

( Télécharger le fichier original )
par Alexandre KHOSROVCHAHI
HEC - Mastère de Gestion Financière 2002
  

précédent sommaire suivant

Evolution de la fonction logistique

S'il est bien une fonction remplie de néologismes et d'expressions anglo-saxonnes très à la mode, la logistique attire de plus en plus d'éditeurs de logiciels et de consultants qui ont pu parfois brouiller quelque peu l'image de cette fonction. On peut attribuer ce foisonnement de vocabulaire à la bonne santé du secteur puisque la croissance est environ deux fois supérieure au PIB (source Les Echos du 4/03/02).

Ce dynamisme trouve son origine dans la profonde mutation de sa perception:

La logistique ne correspond pas à une activité mais à une fonction d'organisation de l'entreprise dont la définition peut varier fortement suivant les pays et les cultures.

Il y a dix ans, elle était sans doute la fonction la plus méconnue et la moins développée de l'entreprise. Aujourd'hui, elle est celle qui a le plus évolué, s'est le plus enrichie et étendue. On a généralement mis en place dans tous les pays une fonction logistique prise dans le sens de gestion, d'organisation et de synchronisation des flux (physiques ou informationnels pour les données associées à ces flux physiques) avec un mode d'organisation fondé sur le Supply Chain Management qui repose sur la vision globale des flux, des fournisseurs initiaux jusqu'aux clients finaux. Cette Supply chain a effectivement été un formidable facteur de transformation et de décloisonnement de l'entreprise.

La logistique occupe aujourd'hui une place stratégique dans la mesure où elle est située à l'interface des relations avec la clientèle et offre un levier très important pour améliorer les processus d'approvisionnement, pour poursuivre une politique de réduction de coûts, d'amélioration des délais et de la qualité et pour mettre en place un suivi fiable des marchandises afin d'en suivre la trace.

On l'aura compris : la logistique n'est plus une simple fonction d'exécution, car en devenant l'un des premiers vecteurs de performance de l'entreprise, son rôle est désormais central. Du pilotage des flux physiques à court terme, en passant par la fonction tactique de planification à moyen terme, jusqu'à sa dimension stratégique d'intégration et d'optimisation des flux, la logistique révolutionne l'organisation de l'entreprise.

Les facteurs économiques et sociaux

En réalité, la logistique a pris une place stratégique prépondérante pour plusieurs raisons :

- Des clients devenus exigeants et impatients

Pour se rendre contre de la mutation, il suffit de revenir quelques décennies en arrière. En effet, les entreprises étaient plus préoccupées par la production et le volume des ventes n'était finalement déterminé que par les capacités de production, la qualité et le délai étant relégués au second plan par des clients patients n'ayant de toutes façons qu'un choix limité.

Aujourd'hui, le produit n'est plus tout à fait à la même place, et c'est pour cela que la notion de service a été placée au centre des préoccupations des entreprises qui ont su évoluer en respectant les engagements pris avec les clients.

- Des clients infidèles

Le monde bouge plus vite, plus fort et les clients mieux informés sont devenus adeptes du « zapping » et suivent les tendances de près. La durée de vie des produits a été radicalement diminuée avec des conséquences évidentes sur les choix de gestion et la politique de stockage.

- Un désir d'exclusivité

Paradoxalement, les clients veulent suivre la mode, mais aussi garder une certaine originalité dans leur consommation. Cette personnalisation entraîne bien entendu des modifications importantes dans les flux d'échanges.

- Des cycles de vie de produit raccourcis

Nul besoin d'être un observateur aguerri pour constater la formidable réactivité de certaines industries (électronique, automobiles, etc. ) dans ce domaine. Dans ce cas la gestion logistique peut devenir un des principaux enjeux de la profitabilité.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.