WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche exploratoire de la relation de conséquence : description et implémentation

( Télécharger le fichier original )
par Sébastien Druon
Université Toulouse 2 - DEA de Sciences du Langage 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.3 Anaphore propositionnelle et conséquence

Certains procédés jouent un rôle dans l'expression de la conséquence. C'est le cas de l'anaphore propositionnelle. Les pronoms ceci et cela expriment souvent une anaphore propositionnelle, et c'est donc en recherchant leur présence qu'on a des chances de trouver une relation de

4. Autres moyens de signaler une relation de conséquence

 

conséquence. Il va donc falloir trouver les indices supplémentaires qui permettent cette interprétation en présence des pronoms ceci ou cela.

4.3.1 Les pronoms anaphoriques ceci et cela et l'anaphore propositionnelle

Les pronoms anaphoriques ceci et cela sont employés pour reprendre un élément déjà posé dans le discours, en général un groupe nominal:

(4.15) Mais d'un autre côté je ne vois pas vraiment pourquoi cela / ceci nous gêne.

Cependant, il existe une autre possibilité d'emploi de ces pronoms ana-
phoriques, l'anaphore ne portant pas alors sur un groupe nominal, mais
sur une proposition entière. On parle alors d'anaphore propositionnelle:

(4.16) Plus ils sont soûls, plus le nombre de configurations qu'ils donnent à voir à leur commandant est élevé. Cela fait pour le moins désordre...

Dans ce cas dans nos corpus4, le pronom anaphorique sera toujours placé en début de proposition, séparée par une marque de ponctuation de la proposition qui la précède.

Or il se trouve que quand ils expriment une anaphore propositionnelle, les pronoms ceci et cela5 acquièrent un rôle discursif que nous allons étudier.

4C'est le cas dans nos corpus, mais on peut très bien imaginer le cas où ceci / cela est précédé d'un adverbial:

(4.17) Plus ils sont soûls, plus le nombre de configurations qu'ils donnent à voir à

leur commandant est élevé. Évidemment cela fait pour le moins désordre...

5Il existe d'autres moyens de marquer une anaphore propositionnelle, comme par exemple un adjectif démonstratif suivi d'un groupe nominal:

(4.18) Plongés dans ce potentiel, tous les autres nucléons subissent cette déforma-

tion, et leurs orbitales réagissent en se déformant à leur tour. Cette réaction peut amplifier le phénomène de déformation spontanée.

4. Autres moyens de signaler une relation de conséquence

4.3.2 Propositions introduites par ceci et cela : élaboration vs. conséquence

En tant que marqueurs d'anaphore propositionnelle, ceci et cela sont des indices d'une relation rhétorique lorsqu'ils sont placés en début de proposition. Mais cette relation n'est pas toujours la même : elle peut être une entre relation de la conséquence ou une simple élaboration (au sens de MANN et THOMPSON (1987)).

Précisons que ces pronoms anaphoriques peuvent entrer dans une construction exprimant la condition, lorsque la proposition précédente est introduite par si ou quand:

(4.19) Si le démarrage ne réussit pas, ceci ne sera d'aucun utilité.

(4.20) Quand on la met sur Meta, cela en fait une touche Meta qui positionne le bit de haut rang sur chaque octet.

Il est donc facile d'écarter ces constructions lors d'une recherche automatique.

De toute façon, ceci et cela ne peuvent exprimer l'anaphore propositionnelle que s'ils sont précédés d'une marque de ponctuation forte (point ou point-virgule).

Quand elle est précédée d'une marque de ponctuation forte, une proposition introduite par ceci ou cela exprime généralement une relation d'élaboration (4.21) ou, c'est ce qui nous intéresse, une relation de conséquence (4.22):

(4.21) Il peut paramétrer le temps de fonctionnement du port après sa fermeture. Cela est nécessaire à des vitesses basses de 1200 et moins.

Dans ce cas, l'interpération consécutive est également possible. Cependant, nous en resterons pour le moment aux pronoms démonstratifs ceci et cela, la problématique de l'anaphore propositionnelle étant bien trop vaste.

4. Autres moyens de signaler une relation de conséquence

 

(4.22) Vous pouvez essayer de taper soit «reset» soit «setterm -reset». Ceci enverra la chaîne de ré-initialisation à partir de l'entrée du terminal dans la base terminfo.

Il semble que ce qui nous permet de distinguer entre conséquence et élaboration est contenu dans la sémantique du verbe.

En effet, en présence d'un verbe d'état comme dans l'exemple 4.21 la seule interprétation possible est l'élaboration. En revanche, en présence d'un verbe efficient comme dans l'exemple 4.22 l'interprétation sera consécutive.

C'est donc la position du pronom anaphorique dans la proposition et la sémantique du verbe de cette proposition qui nous permet de déterminer les conditions dans lesquelles une relation de conséquence peut être exprimée en présence de ceci et cela.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net