WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche exploratoire de la relation de conséquence : description et implémentation

( Télécharger le fichier original )
par Sébastien Druon
Université Toulouse 2 - DEA de Sciences du Langage 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5.1.1.3 Contrainte syntaxique

Il existe aussi des contraintes syntaxiques, comme par exemple l'inversion du sujet après aussi pour qu'il reçoive une interprétation consécutive:

(5.6) La contribution de l'Atlantique nord est d'environ un milliard de

tonnes, celle du Pacifique nord est mineure, mais celle de l'océan Austral restait à préciser. Pourtant cet océan occupe 20 % de la superficie de l'océan mondial, aussi devenait-il urgent de s'y intéresser.

5.1.2 En l'absence d'un connecteur

5. Implémentation

 

dice en présence duquel il est possible de trouver une relation de conséquence, et cette indice associé à d'autres facteurs permettra l'interprétation consécutive.

5.1.2.1 Repérage d'un indice

Le repérage d'un indice de la relation de conséquence, comme par exemple un participe présent, ne pose pas plus de problème que celui d'un connecteur. Un simple pattern-matching suffit.

5.1.2.2 Contrainte positionnelle

Tout comme pour les connecteurs, les indices peuvent ne participer à l'expression de la conséquence que lorsqu'ils sont dans une certaine position.

Par exemple, un participe présent devra toujours être placé en début de proposition et pas en début de phrase, auquel cas on ne pourrait avoir une relation de conséquence:

(5.7) Poussant plus loin l'investigation, les chercheurs ont trouvé des

traces de réplication du prion et de neurodégénérations spongiformes.

5.1.2.3 Contrainte sur l'aspect et le type du verbe

Une nouvelle contrainte qu'on n'avait pas rencontrée avec les connecteurs est la contrainte sur l'aspect et le type du verbe qui permet de distinguer la plupart du temps entre relation de conséquence (exemple 5.9) et relation d'élaboration (exemple 5.8):

5. Implémentation

 

rapide de la bibliothèque de Princeton du projet Tulip.

(5.9) Dans les modèles les plus courants, la résolution est plutôt de

l'ordre de quelques centaines de kilomètres. Cela permet de comptabiliser les dépressions et de les classer en fonction de leur intensité.

5.1.3 Avec l'un ou l'autre

Certains éléments dans l'entourage de l'indice (que ce soit un connecteur ou autre) permettent parfois de déterminer le choix de l'interprétation consécutive. C'est par exemple le cas des marques de l'inférence comme les verbes modaux qui permettent souvent de donner une inteprétation consécutive là on on pourrait hésiter (voir à ce sujet la section 4.7).

5.1.4 Récapitulation

Nous récapitulons dans le tableau suivant les grands types de contraintes sur les indices selon leur type:

 

avec connecteur

sans connecteur

Contrainte positionnelle

+

+

Environnement immédiat

+

-

Aspect / type du verbe

-

+

Présence d'un modal

+

+

TAB. 5.1 - Contraintes utilisées

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net