WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le management interculturel chez Bookoff France

( Télécharger le fichier original )
par David VANDEPONTSEELE
Université de Paris 7 - Master de recherche en étude japonaise 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.10 La politique des ressources humaines

Au Japon, l'entreprise travaille principalement en employant la main d'oeuvre sous le statut d'arubaito et de temps partiel82(*). Hashimoto Mayumi et Yoshinaga Toshihiko sont eux-mêmes rentrés dans l'organisation sous ce statut (voir intra point 3.1.1). Ces travailleurs sont majoritairement des universitaires qui utilisent ces arubaito pour financer leurs études ou des femmes aux foyers, à temps partiel, qui cherchent à arrondir les fins de mois. Les employés sont payés à l'heure et changent plus souvent d'entreprises que les travailleurs salariés. En contrepartie, ils ne cotisent pas pour leur retraire. Cette instabilité de l'emploi au Japon entraînera quelques problèmes d'attachement du personnel à l'organisation ou aux responsables (voir intra point 2.11).

Ce statut d'arubaito étant trop précaire pour le système français, tous les employés français, comme le veut la loi, étaient engagés pour des contrats à durée indéterminée. Ce qui permet aux employés de rester plus longtemps dans l'organisation et finalement d'acquérir un certain poids au niveau décisionnel dans le but d'obtenir, après de nombreuses négociations, une situation légale pour un employé en France (voir intra point 3.5). Mais les derniers employés ont été embauchés sous un contrat CDD renouvelable, justement plus proche du statut d'arubaito et qui ne donne pas l'occasion d'acquérir un poids au niveau décisionnel de par la précarité de ce statut83(*). Les employés ont en effet tout intérêt à ne pas se faire remarquer s'ils tiennent à ce que leur contrat soit renouvelé ou s'ils espèrent obtenir un contrat à durée indéterminée.

Il y a toujours un certain roulement au sein de la boutique japonaise, dû à la limite des visas. Mais Madame A, mariée à un Français, se dit prêt à travailler toute sa vie à BOOKOFF, en tout cas plus longtemps que les responsables actuels qui n'ont aucun lien d'attache en France.

Depuis que la société est devenue une franchise, la politique de BOOKOFF a dû être synthétisée pour garder l'uniformité dans toutes les boutiques. Le système de promotion appelé le Carreer Pass Plan, lequel garantit à tous les employés de gravir les sept échelons hiérarchiques, d'avoir un salaire en fonction de ces échelons, ainsi que la possibilité de devenir à leur tour chef de boutique. Ces sept différents grades sont décrits dans le livre de Hashimoto Mayumi et sur le site officiel.

Image tirée du site officiel de BOOKOFF.

Grade 1 - Trainee : l'employé est capable de travailler par lui même, à l'aide de son manuel.
Grade 2 - Challenger C : l'employé est capable de travailler par lui même.
Grade 3 - Challenger B : l'employé peut diriger les autres employés dans les tâches quotidiennes.
Grade 4 - Challenger A : l'employé est le modèle à suivre des autres employés.
Grade 5 - Trainer : l'employé est capable d'enseigner les tâches à d'autres nouveaux employés.
Grade 6 - Sub-manager : l'employé peut remplacer et assister le manager.
Grade 7 - Manager : l'employé peut remplacer le chef de boutique lorsqu'il est absent.

Ces différents stades sont symbolisés sur les uniformes des employés par des petites gommettes de couleurs sous le nom, représentant le nombre d'activités qu'il est capable d'effectuer.

Tous les employés peuvent grimper à ces différents postes, quelle que soit leur formation de départ car aucun savoir faire de base particulier n`est demandé84(*) et que les compétences requises pour évoluer sont très basiques et s'apprennent naturellement avec le temps et l'expérience. Cette facilité a pour but de limiter les contreperformances dues à la concurrence entre les employés, mais ne manque pas de poser quelques problèmes de légitimité, une fois ce système transposé en France (voir intra point 3.4.1). Au Japon, ce système pyramidal a déjà fait ses preuves et est une caractéristique qui découle de l'emploi à vie décrit plus haut. En effet, dans le système traditionnel japonais, plus l'employé reste dans la même entreprise, plus il monte dans l'échelle sociale (indépendamment de son mérite, de ses compétences personnelles ou de son véritable âge, ce système étant basé sur l'ancienneté dans la compagnie). Ce système où l'on « décore» l'équipement comme les uniformes de BOOKOFF n'a rien de nouveau, il a été développé entre les années 1910 et 1930 où les employés voyaient leur organisation hiérarchique dans un véritable carcan, comparable au Carreer Pass Plan décrit plus haut, avec des insignes sur leur boutonnière ou leur casque pour représenter visuellement leur augmentation, comme les gommettes sur les uniformes des employés de BOOKOFF. Cette représentation concrète de leur grade a eu pour conséquence, à l'époque, une augmentation de leur motivation car ils entretenaient l'espoir de franchir ces multiples étapes de la pyramide85(*).

* 82 En japonais : \u12497\u12497Ép[[\u12488\u12488Ég, pâto

* 83 En France, un CDD renouvelable n'est légalement renouvelable que deux fois.

* 84 Hashimoto \u27211\u27211'-{{, Mayumi\u30495\u30495ê^RR\u32654»üüOp.Cit.

* 85 Nakane\u20013\u20013'†ç, Chie\u21315\u21315êçé}}Op.Cit.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.