WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le travail des enfants au Cameroun: le cas de la ville de Yaoundé (1952-2005)

( Télécharger le fichier original )
par Allamine Mariam
Université de Yaoundé I - Cameroun - Master 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

B- LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES ENFANTS

1- Des conditions de travail de plus en plus difficiles

Les conditions générales de travail sont assez difficiles comme nous l'a confirmé notre informateur146(*). La plupart des enfants exercent dans le secteur informel. D'abord, l'embauche est temporaire et se fait au bon gré de l'employeur. Un recrutement qui se fait de bouche à oreille comme l'affirme un de nos informateurs147(*). Ce recrutement varie en fonction de la nature et du lieu du travail. Dans la rue, les enfants proposent leurs services et tout dépend de ce qu'on appelle la `'chance''148(*).

D'autre part, on assiste à la mise au travail forcé car l'enfant se retrouve dans un état de vulnérabilité accrue qui l'oblige à se soumettre au bon vouloir de l'employeur sous toutes les conditions. Le traitement est généralement brutal. Certains enfants qui se trouvent dans l'impossibilité de supporter les violences de leur employeur réussissent à s'enfuir et proposent leurs services à d'autres employeurs149(*). On assiste ici à une chaîne de mise au travail des enfants. Pour cela, parler de recrutement peut sembler abusif. La mise au travail des enfants se fait ainsi qu'il suit :

Tableau n°17 : Mode de recrutement des enfants travailleurs.

Mode de recrutement

Nombre de répondants

%

Recommandation

2

5

Biais des parents ou tuteurs

11

27.5

Recrutement forcé

7

17.5

Proposition volontaire de l'enfant

9

22.5

Approché par l'employeur

2

5

Autres

9

22.5

Total

40

100

Source : Tableau réalisé par nos soins à partir des informations recueillies sur le terrain.

Graphique n°3 : Mode de recrutement des enfants travailleurs en valeurs absolues et en valeur relatives.

Source : Graphique réalisé par nos soins à partir des informations tirées du tableau n°17.

De ces illustrations, il ressort que la responsabilité des parents dans la mise au travail de leur progéniture est importante. Ce fait pourrait être lié au contexte socio-économique de l'heure miné par la crise économique qui s'accompagne de la dégradation des conditions de vie des ménages. Ces enfants sont ainsi exploités dans des travaux divers pour lesquels leurs employeurs auraient dû recourir à des adultes plus exigeants et réclamant une rémunération décente150(*). La majorité des enfants occupés (78,4%) exerce des travaux non rémunérés en qualité de travailleurs familiaux. Prés de 5,0% des enfants occupés sont des indépendants. Mais il faut avouer que tous les enfants qui travaillent ne sont pas généralement indépendants car ils travaillent toujours sous le contrôle d'une tutelle qui peut être représentée pour les parents, les tuteurs ou un quelconque intermédiaire. Selon le Rapport National sur le Travail des Enfants au Cameroun, 3,8% des enfants travailleurs sont salariés tandis que 12,5% sont des travailleurs familiaux rémunérés151(*). Il faut dire à la suite d'un tel tableau que plus de la moitié des enfants travailleurs ne bénéficient pas de la contrepartie relative au déploiement de leur force de travail. Les enfants travailleurs évoluent donc dans des conditions difficiles dont la pénibilité tient à la fois de la nature du travail, du temps qui lui est imparti et de la vulnérabilité physique et intellectuelle de celui qui l'exerce.

Photo n°2 : Enfant travaillant dans une cordonnerie.

Source : ILO PHOTO, 1996.

Selon un rapport de l'OIT, les conditions de travail des enfants sont généralement éprouvantes152(*). Ils ne disposent pas de congés, ni de temps libre. Les locaux de travail sont souvent insalubres et les enfants sont soumis à de mauvais traitements et à des punitions car le rendement demandé est excessif et disproportionné à la force de travail de l'enfant. Son organisme n'est pas adapté au travail et ses besoins tant physiologiques que psychologiques ne correspondent pas à une astreinte au travail pendant plusieurs heures par jour.

* 146
_
Mme Bejedi Christine, 50 ans, juriste assistante au BIT, Yaoundé, 7 janvier 2010.


* 147
_
Handjou Chantal, 41 ans, Inspecteur des affaires sociales, Yaoundé, 5 novembre 2009.


* 148
_
Zene, environ 50 ans, travailleur social, Yaoundé, 10 août 2009.


* 149
_
T. Atangana Malongue, `'Etude sur le renforcement des capacités de la chaîne d'intervention à l'application du cadre juridique de la lutte contre la traite des enfants à des fins d'exploitation de leur travail au Cameroun'', Yaoundé, mars 2005, p.15.


* 150
_
MINAS, `'Contribution du MINAS sur le travail des enfants au Cameroun lors de la seconde rencontre annuelle du dialogue politique structuré Cameroun - Union Européenne'', Yaoundé, décembre 2005, p.4.


* 151
_
INS, Rapport National sur le Travail des Enfants au Cameroun, Decembre 2008, p.37.


* 152
_
Wikipedia, L'encyclopédie libre, `'Travail des enfants'', p.19.


précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.