WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude de la participation du port de Cotonou à  l'essor économique du Bénin


par HOUNSINOU Carlos et AMOUSSA Roukayath
Ecole Nationale d'Economie Appliquée et de Management ENEAM - Diplome de Technicien Supérieur 2009
  

sommaire suivant

République DU BENIN

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE D'ABOMEY-CALAVI (UAC)

ECOLE NATIONALE D'ECONOMIE APPLIQUEE ET DE MANAGEMENT

(ENEAM)

Option : Economie Appliquée Filière : Statistique

Réalisé par :

Roukayath Dénou AMOUSSA & Carlos F. HOUNSINOU

Sous la direction de:

Maîtres de stage Tuteur de mémoire

Mr Aristide MEDENOU Mr Médard DJINKPO

Mr Habib TIDJANI (Ingénieur Statisticien

(Ingénieurs Statisticiens Economiste, chargé de

Economistes, Chefs service cours d'analyse des

à la DPC) données à l'ENEAM)

ANNEE ACADEMIQUE : 2008-2009

DÉCEMBRE 2009

L'Ecole Nationale d'Economie Appliquée et de Management (ENEAM) n'entend donner aucune approbation, ni improbation aux opinions émises dans ce mémoire ; ces opinions doivent être considérées comme propres à leurs auteurs.

DEDICACE

Je dédie ce mémoire en reconnaissance à mes parents, Sikirou AMOUSSA et Moulératou GATTA pour leur amour et les sacrifices qu'ils ont dû accomplir pour me donner le meilleur d'eux-mêmes et à tous ceux qui me portent dans leur coeur.

Roukayath D. AMOUSSA

Je dédie principalement ce mémoire à mes parents, Louis de Gonzagues HOUNSINOU et Guirissou N'bi OROU SIHO, qui de jour comme de nuit, n'ont ménagé aucun effort pour m'orienter sur le droit chemin.

Carlos U. HOUNSINOUREMERCIEMENTS

S'aventurer dans les méandres de l'économie reste une tâche fastidieuse du fait de la dimension des champs couverts par celle-ci, les instruments à utiliser, les indications et solutions envisageables.

L'importance du travail à accomplir, le nombre élevé de documents à consulter, ont imposé une recherche harassante, recherche au cours de laquelle beaucoup de compétences ont été utilisées, qu'il s'agisse de statisticiens, d'économistes, etc.

Leur contribution à l'amélioration de ce travail a été inestimable et positive. Les remerciements les plus ineffables sont particulièrement adressés à :

Mr Bachir SOUBEROU, Directeur de la Prévision et de la Conjoncture, qui nous a prodigué de multiples conseils ;

Mr Médard DJINKPO, tuteur de ce mémoire qui, malgré ses nombreuses occupations et sa lourde responsabilité, a su nous faire bénéficier de sa disponibilité ;

Mr Habib TIDJANI, Chef du Service du Suivi Budgétaire et de l'Analyse Conjoncturelle, qui n'a ménagé aucun effort pour nous soutenir et nous aider dans nos actions ;

Mr Aristide MEDENOU, Chef du Service de la Programmation Economique et Financière, qui a été d'une attention particulière dans le choix de ce thème et pour les éclaircissements donnés dans l'approfondissement de ce thème ;

Mr Abraham BIAOU, Ingénieur Statisticien économiste au service des Comptes Nationaux /INSAE pour l'intérêt particulier accordé à ce travail ;

Mr Charles SESSEDE et à tous ses collaborateurs, pour les soutiens et les multiples contributions à la conception et à la réalisation de l'étude ;

Mr Serge GBEGAN agent du service statistique des études et des performances au Port Autonome de Cotonou, pour l'intérêt particulier accordé à ce travail, 

Mr Codjo DADO, Directeur de l'ENEAM, et à tout le corps professoral de L'ENEAM pour tous les efforts accomplis dans l'amélioration de la formation en Statistique à l'ENEAM ;

Tous les agents de la Direction de la Prévision et de la Conjoncture qui nous ont témoigné leur amour par divers soutiens ainsi qu'à tous les stagiaires de la DPC pour nous avoir été d'une précieuse aide dans la rédaction de cette étude sans oublier tous nos amis modulaires.

Enfin que toutes les personnalités et autres compétences, qui dans l'ombre et au cours des discussions à bâtons rompus que nous avons eues avec elles et qui ont guidé notre rédaction, trouvent ici l'expression de notre profonde gratitude et nous pardonne de n'avoir pas pu les citer nommément.

AVANT PROPOS

L'Ecole Nationale d'Economie Appliquée et de Management (ENEAM) du Bénin est d'une grande renommée et assure depuis 1981 une formation de haut niveau en STATISTIQUE et en ECONOMIE APPLIQUEE des cadres venant de tous horizons d'Afrique francophone.

Dans le cadre de la formation des Ingénieurs de Travaux Statistiques (ITS), il est de coutume qu'à la fin des trois ans de formation, d'initier les ingénieurs en devenir au travail du terrain ; c'est ainsi qu'un stage de trois mois est organisé à cet effet.

Ce stage a pour but de permettre aux élèves ingénieurs qui viennent d'acquérir les outils de base de la statistique et de l'économétrie, de pouvoir les confronter aux réalités du terrain.

En fonction des objectifs propres ou d'insuffisances constatées au niveau du fonctionnement sur le lieu de stage, l'étudiant émet des hypothèses de recherche et entreprend des études dans le souci d'aider à une efficacité plus grande du service où il a accompli son stage. Il s'agit donc pour lui de faire des propositions concrètes en vue d'améliorer les méthodes de travail.

Le présent document est élaboré à l'issue d'un stage effectué à la Direction Générale des Affaires Economiques (DGAE) du Ministère des Finances et de l'Economie (MFE), précisément à la Direction de la Prévision et de la conjoncture (DPC) sur le thème « Port de Cotonou, moteur de l'économie nationale ?», un thème qui après une révision s'intitulera : « Etude de la participation du Port de Cotonou à l'essor économique du Bénin ».

Ce travail constitue un outil de base dans la compréhension des interrelations existantes entre l'évolution de l'activité portuaire et celle de la croissance économique. Il présente une méthodologie soutenue par des traitements exécutables sous le logiciel Eviews (5ème version).

SOMMAIRE

LISTE DES GRAPHIQUES

1.1 Outils de collecte 17

1.2 Limites des données 18

2.1 Outils d'analyse 19

2.2 Stratégie de vérification des hypothèses 19

LISTE DES TABLEAUX

1.1 Outils de collecte 17

1.2 Limites des données 18

2.1 Outils d'analyse 19

2.2 Stratégie de vérification des hypothèses 19

SIGLES ET ACRONYMES

ADF : Augmented Dickey-Fuller

BCEAO : Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest

BiPEN  : Bilan et Perspective de l'Economie Nationale

BTP : Bâtiments et Travaux Publics

CEN-SAD  : Communauté des Etats Sahélo-Sahariens

CIMBÉNIN  : Société des Ciments du Bénin

CSPEF : Cellule de Suivi des Programmes Economiques et Financiers

DGAE : Direction Générale des Affaires Economiques

DPC : Direction de la Prévision et de la Conjoncture

DSEE : Direction des Statistiques et des Etudes Economiques

ECM  : Error Correction Model (Modèle à Correction d'erreur)

ENEAM  : Ecole Nationale d'Economie Appliquée et de Management

EVP  : Equivalent Vingt Pieds (unité de mesure du conteneur)

FBCF  : Formation Brute de Capital Fixe

GSM : Global System for Mobile communications

INSAE : Institut National de la Statistique et de l'Analyse Economique

IPI  : Indice de la Production Industrielle

ISPS : International Ship and Port Security

MCA  : Millenium Challenge Account

MCE : Modèle à Correction d'Erreur

MCO : Moindres Carrés Ordinaires

MIDE  : Mission pour l'Implantation et le Développement des Entreprises

PAC  : Port Autonome de Cotonou

PAG  : Programme d'Actions du Gouvernement

PIB  : Produit Intérieur Brut

SSEP : Service des Statistiques, des Etudes et des Performances

TVA  : Taxe sur la Valeur Ajoutée

PRESENTATION DE L'INSTITUTION D'ACCUEIL

La Direction Générale des Affaires Economiques (DGAE) du Ministère de l'Economie et des Finances (MEF) est chargée de proposer des mesures de politiques économique et financière à court, moyen et long terme au Gouvernement, d'évaluer leurs effets sur les principales variables macro-économiques et monétaires et de suivre leur mise en oeuvre.

Il faut noter que la Direction Générale des Affaires Economiques (DGAE) était dénommée la Direction Générale de l'Economie (DGE). En outre, la Direction de la Prévision et de la Conjoncture (DPC) de la DGAE était elle aussi, nommée Direction de l'Analyse Economique et de la Prévision (DAEP).

Ø Présentation de la Direction de la Prévision et de la Conjoncture (DPC)

Conformément aux dispositions de l'article 56 du Décret n°2005-110 du 11 mars 2005 portant Attributions, Organisation et Fonctionnement du Ministère des Finances et de l'Economie, la Direction de la Prévision et de la Conjoncture (DPC) a pour mission de proposer et de mettre en oeuvre une stratégie économique nationale ainsi que de faire le diagnostic régulier de l'économie et d'en déterminer les implications à court, moyen et long termes sur les agrégats macro-économiques et monétaires. Elle est également chargée d'établir les prévisions financières et les objectifs budgétaires compatibles avec les contraintes économiques et de suivre l'élaboration, l'analyse et la projection de la balance des paiements.

La DPC comprend trois services que sont : le Service de la Programmation Economique et Financière (SPEF), le Service du Suivi Budgétaire et de l'Analyse Conjoncturelle (SSBAC) et le Service des Etudes et Statistiques (SES). Outre ces services, la Direction dispose d'un Secrétariat Administratif et d'un Bureau des Affaires Administratives et Financières.

Ø Présentation des différents services de la DPC

· Service de la Programmation Economique et Financière

Il est chargé des projections économiques à court et moyen termes. Il participe à l'élaboration du budget de l'Etat, à la préparation des Programmes Economiques et Financiers et aux travaux de la Commission chargée d'établir la balance des paiements.

· Service du Suivi Budgétaire et de l'Analyse Conjoncturelle

Il est chargé d'une part, du suivi de l'activité économique aussi bien nationale qu'internationale et du suivi de l'exécution du budget d'autre part. A ce titre, il réalise les principales tâches ci-après :

· l'élaboration périodique du Tableau des Opérations Financières de l'Etat (TOFE) et du Tableau des Opérations de Trésorerie de l'Etat (TOTE), en collaboration avec les Administrations concernées, notamment la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP), la Direction Générale du Budget (DGB) et la Cellule de Suivi des Programmes Economiques et Financiers (CSPEF) :

· l'évaluation des mesures budgétaires en cours d'exécution ;

· l'élaboration périodique du Tableau de Bord Economique et Financier

· la réalisation de Notes de Conjoncture mettant en exergue les désajustements prévisibles à court terme ;

· la rédaction de notes d'information en matière économique et leurs impacts ;

· l'analyse de l'environnement économique sous-régional et international.

· Service des Etudes et Statistiques

Il est chargé de la Centralisation des statistiques économiques et financières, et de l'amélioration de la connaissance du fonctionnement de l'économie nationale. A ce titre, il s'occupe de :

· La réalisation d'études en vue d'apprécier l'impact des mesures financières sur l'économie ;

· La réalisation d'études sectorielles intéressées ;

· La réalisation de travaux de modélisation ;

· La collecte périodique de statistiques financières ;

· La gestion d'une banque de données économiques et financières ;

· La coordination de l'activité statistique au sein du Ministère de l'Economie et des Finances.

· Secrétariat Administratif

Il est chargé de:

· l'enregistrement du courrier qu'il soumet à l'appréciation du Directeur ;

· la ventilation du courrier, conformément aux instructions du Directeur ;

· la réception et de l'envoi des messages ;

· l'expédition du courrier ;

· la réception et de l'information des visiteurs ;

· la présentation du courrier au visa ou à la signature du Directeur de la Prévision et de la Conjoncture et de toutes autres tâches à lui confiées par celui-ci.

· Bureau des Affaires Administratives et Financières

Il est chargé, sous la supervision directe du Directeur de la Prévision et de la Conjoncture de :

· centraliser les besoins matériels de tous les services ;

· coordonner la gestion des moyens matériels de la Direction et de les répartir judicieusement entre les différents services ;

· assurer la gestion des stocks de matériels et de fournitures.

Le Bureau des Affaires Administratives et Financières travaille en étroite collaboration avec le Service Administratif et Financier de la Direction Générale des Affaires Economiques.

INTRODUCTION GÉNÉRALE

Le Bénin s'est engagé depuis la fin des années 80 dans un processus de transformation radicale de son économie. Les réformes entreprises ont contribué à l'amélioration du cadre macro-économique, au désengagement progressif de l'État du secteur productif, à la restructuration du secteur financier et à l'amélioration de la gestion des finances publiques.

Il est de notoriété publique que le Port de Cotonou constitue un atout majeur pour le développement économique du Bénin. Il occupe une position privilégiée sur le trafic maritime de l'Afrique de l'Ouest. En plus du trafic propre du Bénin, il assure la desserte du Niger, du Burkina Faso, du Nigeria et du Mali et se positionne de plus en plus comme le port de convergence de la sous-région. D'autre part, la rationalisation du fonctionnement du port et l'augmentation de ses performances en termes de transit et de trafic de marchandises pourraient avoir des retombées positives sur l'économie béninoise dans son ensemble, en augmentant ainsi l'attractivité du pays auprès des investisseurs internationaux. L'économie béninoise demeure dépendante du commerce, et dans ce contexte, le port pourrait jouer un rôle décisif en tant que plaque tournante commerciale pour l'exportation de produits béninois vers les pays de la sous-région.

A cet égard, la présente étude vise à analyser la contribution du Port à l'essor de l'économie béninoise. Ensuite, les résultats qui en découleront permettront de voir si le Port de Cotonou peut être considéré ou non comme un moteur de l'économie Béninoise et de prendre conscience de sa participation dans la croissance économique.

L'étude est organisée en deux grandes parties. La première procèdera notamment à la présentation de l'état des lieux de la structure économique, celui du trafic portuaire et la revue de littérature. La deuxième présentera le modèle d'analyse, les principaux résultats obtenus, ainsi que leur interprétation économique. Elle s'achève par des suggestions de mesures de politique économique dans l'optique de pallier aux insuffisances du port afin d'étendre ses dimensions bien au delà des frontières nationales.

PREMIERE PARTIE :

PRESENTATION DE LA STRUCTURE DE L'ECONOMIE, DU TRAFIC PORTUAIRE, DES FINANCES PUBLIQUES ET REVUE DE LITTERATURE

sommaire suivant