WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pêche sur dispositif de concentration de poissons (DCP) à  Anse d'Hainault : contribution au revenu des marins pecheurs et marge des distributeurs


par Marie Pascale G. SAINT MARTIN FRANà‡OIS
Universite d'Etat d'Haiti - Ingénieur Agronome 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.7.1.2 Coûts fixes

Par coûts fixes, on entend les coûts systématiquement encourus par les pêcheurs qu'ils sortent en mer ou non par exemple, les dépenses régulières de maintenance, les intérêts payés sur les prêts bancaires. (Les prêts sont contractés à un taux de 20 % dans la caisse populaire locale).

La figure 3 illustre la relation entre les coûts fixes par sortie de pêche et le nombre de sorties effectuées sur les DCP par année.

Figure 7. Relations entre frais fixes par sorties et le nbre de sorties effectuées

Sur l'année, les coûts variables fluctuent en fonction de l'importance des activités de pêche. Plus il y a de sorties de pêche, plus les coûts variables s'accumulent au cours de l'année. Alors que, comme on peut le voir, les coûts fixes par sortie, et donc le total des coûts par sortie, chutent rapidement dès que le nombre de sorties augmente. Pour un nouveau pêcheur (les pêcheurs de type III) qui a dû acheter un bateau et des matériels de pêche, les coûts fixes seront élevés (de l'ordre de 156 à 609 gourdes). Pour un pêcheur qui a simplement réorienté ses activités et qui possède déjà un bateau (Pêcheurs de type I et II), ces frais seront de moindre importance et son entreprise sera d'entrée de jeu plus rentable.

4.7.2 Amortissement

L'amortissement est un prélèvement sur les résultats d'exploitation d'une entreprise, destiné à compenser la dépréciation subie par certains éléments de son actif. Pour les marins-pêcheurs, on ne prend pas en compte l'amortissement des dispositifs de pêche car leur durée de vie est inferieure à une année. Leur coût est pris annuellement. Les amortissements sont plus élevés pour le premier et le deuxième type, on retrouve plus de barques motorisées dans ces deux catégories.

4.7.3 Cotisation ou contribution des pêcheurs pour l'entretien ou le remplacement des DCP

La durée de vie d'un DCP peut varier de 3 à 5ans, mais il peut arriver que certains noeuds d'attache entre les différentes parties du dispositif soient défaits le lendemain du jour où ils ont été mouillés. Dans ce dernier cas, il n'y a pas de production et l'investissement est complètement perdu. Pour contrecarrer l'incidence d'une telle éventualité, les règlements internes d'AMPAH font obligation aux pêcheurs utilisateurs des DCP de fournir à la caisse une cotisation pouvant aider à la réparation ou la reconstruction des DCP. Cette contribution est de 5% pour les marins pêcheurs membres de l'association et 15% pour les autres. Ce taux est fixe, c'est comme une taxe prélevée sur les pêcheurs.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy