WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les déterminants de la structure financière des entreprises marocaines cotées: cas des secteurs agroalimentaire et chimie et parachimie

( Télécharger le fichier original )
par Salah Eddine Kartobi
Université Cadi Ayyad Maroc - Master en finance appliquée 2008
  

sommaire suivant

Université CADI AYYAD
Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales
Marrakech

Master en Finance Appliquée

Les déterminants de la structure financière des entreprises marocaines
cotées : cas des secteurs agroalimentaire et chimie et parachimie

Mémoire pour l'obtention du Master en Finance Appliquée

Présenté par
Salah Eddine KARTOBI

Sous la direction du professeur
Brahim BOUAYAD

Membres du Jury:

Professeur. Brahim BOUAYAD, Université CADI AYYAD, Président. Professeur. El Mustapha KCHIRID, Université CADI AYYAD. Professeur. Mohamed HAMDAOUI, Université CADI AYYAD.

Septembre 2008

Résumé

La présente recherche tente de valider empiriquement le cadre d'analyse le plus approprié pour appréhender les déterminants de la structure financière des entreprises marocaines. Deux théories de financement ont fait l'objet d'analyse : la théorie de compromis qui affirme l'existence d'un ratio optimal d'endettement que les entreprises cherchent a atteindre et la théorie des préférences hiérarchisées de financement qui montre que les entreprises suivent une hiérarchie de financement guidée par le besoin de fonds externes.

Notre étude porte sur un panel de 12 entreprises marocaines cotées a la bourse de Casablanca et appartenant aux deux secteurs piliers de l'économie nationale, a savoir l'agroalimentaire et le chimie et parachimie.

Les résultats obtenus montrent que la structure financière des entreprises marocaines s'explique par la volonté d'atteindre un ratio cible d'endettement et non par le besoin de fonds externes.

Abstract

This research attempts to empirically validate the analytical framework, that is the most appropriate to understand the determinants of financial structure of Moroccan companies. Two funding theories have been the subject of analysis: the theory of trade off that affirms the existence of an optimal ratio of debt that companies seek to achieve, and the theory of pecking order of funding shows that companies follow a financing strategy guided by the need for external funds.

Our study focuses on a panel of 12 Moroccan companies listed on the Casablanca stock exchange and belonging to two pillars of the national economy: food industry and chemistry and parachimy.

The results show that the financial structure of Moroccan firms is explained by the desire to achieve a target debt ratio and not by the need for external funds.

Avant propos

Au terme de ce mémoire, je tiens a exprimer mes remerciements les plus distingués a mon professeur BRAHIM BOUAYAD d'avoir accepté de diriger ce travail. Il m'est agréable de lui exprimer ma profonde gratitude pour son aide précieuse, sa disponibilité et ses judicieux conseils.

Je remercie également, mes professeurs MOHAMED HAMDAOUI et EL MUSTAPHA KCHIRID de m'avoir fait l'honneur de juger mon travail.

Je tiens aussi a remercier tous ceux qui ont participé de près ou de loin a l'élaboration de ce travail. Ainsi, et comme symbole d'une profonde reconnaissance et d'une gratitude égale, je dédie ce modeste travail:

A ma mère qui m'a indiqué la bonne voie et qui m'a guidé avec ses conseils intangibles dans la conception de ma personnalité.

A mes soeurs et frère auxquels je dois une profonde gratitude de m'avoir encouragé et m'avoir tendu mains fortes.

A tous mes amis avec lesquels j'ai formé une équipe solide et efficace.

A tous mes professeurs qui ont contribué a ma solide formation.

sommaire suivant