WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des conditions de mise en oeuvre des normes issues des directives CEE/ ONU dans la production des noix brutes de Cajou à  Kouandé, Atacora, Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Boris HOUENOU
Université d'Abomey- Calavi faculté des sciences agronomiques - Diplôme d'ingénieur agronome, option économie-socio-anthropologie et communication pour le développement rural 2008
  

précédent sommaire suivant

5.3.10. Les normes de production et profit aux concurrents.

A défaut d'être les bénéficiaires exhaustifs des efforts sur la conduite de la culture, comme ils le réclament, les producteurs désigneraient-ils des concurrents qui profitent avant tout de leurs avantages ? La figure N°31 illustre les résultats obtenus.

Conformément à une déduction évidente qu'on peut tenter sur la base des éléments évoqués supra, 65% des producteurs que leurs efforts dans l'observance des normes de production profitent à leurs concurrents qui ont nom les voleurs (qui distraient environ 30% des noix selon Lacroix (2003) et les commerçants (qui pratiquent les prix irréels et jouent sur l'ignorance des normes de qualité par les producteurs). Par contre, 19% des producteurs ont des avis nuancés et ou contraires et pensent à priori que l'observance des normes de production leur profite à eux d'abord. Une analyse plus approfondie montre que c'est uniquement au niveau de la classe 7, que moins de 50% des producteurs estiment que les normes profitent aux concurrents des producteurs, c'est-à-dire, leurs pairs et les voleurs de noix. Par ailleurs le test de X2 n'est pas significatif (p=0,564) et on rejette donc une probable dépendance entre la classe des producteurs et leurs opinions. Mais tout de même, les normes de production renforcent- elles la compétitivité des exploitations?

5.3.11. Les normes et l'habileté compétitive des exploitations

Les normes de production impactent-elles la compétitivité des exploitations des producteurs de Kouandé? Sur la base de leurs expériences, les producteurs ont donné leurs opinions résumées dans la figure N°32.

Ils sont 75% à admettre que leurs exploitations sont devenues plus compétitives (productivité et revenus tirés par an et par hectare sur une base comparative) depuis les formations reçues, et suite à la routine des opérations culturales et l'amélioration des connaissances sur les normes de qualité et de production. Au moins 50% des individus des classes 1, 2, 3, 4, 5 et 7 ont reconnu que le respect des normes pourrait accroître l'habileté compétitive de leurs exploitations. Par contre le test de X2(p=0,239) indique une indépendance totale entre

la catégorie des producteurs et leur observation sur le lien entre le respect des normes et la compétitivité des exploitations. Maïs qu'en est-il sur le marché?

5.3.12. Les normes de production et la compétitivité positive sur le marché

Au titre des réelles entraves que la recherche aura identifiées quant à l'observance des normes de production, celles qui proviennent des règles du marché et de la commercialisation ne restent pas insignifiantes. Les producteurs pensent globalement et très objectivement que l'observance les normes de production entraîne une compétition positive sur le marché. (Voir figure N°33). Par ailleurs ils indiquent dans une grande majorité que cette compétition est garantie et saine si toute s les noix étaient de bonne qualité ou de qualité minimale acceptable. Mais, ils notent avec regret que cela n'est pas le cas et qu'en plus la fluctuation artificielle des prix (voir encadré N°9), le non respect des prix planchers officiels par les collecteurs désorganisent le marché, défavorisent ceux qui sont dans un processus de commercialisation groupée et font du marché une arène où règne la loi du talion. Une fois l'analyse approfondie, on note que moins des 50% des classes 1 et 6 seulement estiment que le lien est le respect des normes et la compétitivité positive sur le marché n'est pas

90

?

elle améliorée grâce à l'observance des normes

quel effet l'observance des normes de production pourrait avoir sur leur évolution

? La figure N°34

Ils se basent sur les résultats de performance de leurs exploitations que leurs pairs ont pris en modèles et a renforcé l'échange inter-producteurs au sein du village et intra- groupements. Ces producteurs énumèrent certains paramètres de performance des organisations pour expliquer leur opinion. Il s'agit essentiellement du taux d'adhésion, d'extension du nombre de coopératives, de cohésion dans le groupement, du taux de fréquentation des CVPA, des réunions et des formations qui se sont

améliorés, selon eux, à cause de «

l'uniformisation» des conduites de la culture. Pour les autres

positif. Le test X2 indique néanmoins une indépendance entre cet avis des producteurs et leur appartenance à telle ou telle classe (p=0,718).

Encadré 9: Les commerçants pour créer de façon malveillante la chute des prix prétextent d'une
valeur faible du KOR de nos noix et déclassent les produits alors que d'autres commerçants déclarent que

la noix de Birni-Pébirou est de bonne qualité. OUSMANE Machoudou, producteur

de Birni-Pébirou.

L'organisation de la production en groupements ou coopératives s'est- elle trouvée ou se trouverait-

5.3.13. Les normes de production et la coopération entre les exploitants

La coopération entre les producteurs est un facteur de maintien et de promotion de la qualité des
noix brutes. Et c'est dans cet esprit que plusieurs interventions ont incité les producteurs
à se

constituer en groupements appelés Comités Villageois des Producteurs d'Anacardiers dans la

commune de Kouandé et à vendre en groupe. Comment ont évolué les CVPA depuis la création et

indique que la grande majorité des producteurs (83%) estiment que la coopération entre exploitants est renforcée par l'observance des normes de production.

producteurs qui ont des opinions autres, ils expliquent que les CVPA ne se portent mieux et

évoquent de réelles difficultés de gestion et d'organisation de ces groupements. Néanmoins tous les producteurs, à plus de 50% quelle que soit la classe d'appartenance, estiment que le respect des normes serait favorable à une meilleure coopération entre les producteurs et une meilleure gestion des organisations de producteurs. Mieux, 100% des planteurs des classes 3 et 7 confirment cette

relation positive entre les normes et la coopération entre les producteurs. Toutefois le test X2 n'est

pas significatif (p= 0,799) et on peut conclure à une indépendance de l'opinion des producteurs et de leur catégorie d'appartenance.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.