WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des conditions de mise en oeuvre des normes issues des directives CEE/ ONU dans la production des noix brutes de Cajou à  Kouandé, Atacora, Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Boris HOUENOU
Université d'Abomey- Calavi faculté des sciences agronomiques - Diplôme d'ingénieur agronome, option économie-socio-anthropologie et communication pour le développement rural 2008
  

précédent sommaire suivant

5.3.8. Les normes de production et les coûts de production

Les normes de production, telles qu'indiquées dans les référentiels techniques impliquent un surplus d'opérations culturales qui pèsent sur les charges de production. Nous avons recueilli l'avis des producteurs sur l'effet des normes de production sur les coûts de production. Les réduisent-elles ? A cette interrogation, 69% des producteurs répondent par la négative (voir figure N°29). Par ailleurs, 8% des producteurs sont partiellement en désaccord à l'idée que les normes de producteurs réduisent les coûts de production. Nous pouvons retenir que 77% des producteurs relèvent que les normes de production supposent des opérations culturales coûteuses en main d'oeuvre, opportunes à des périodes où leur coût d'opportunité est élevé, et surtout rares. Elles accroissent ainsi la charge d'exploitation. 12% des producteurs se déclarent complètement d'accord au fait que les normes de production réduisent les coûts de production. Ces producteurs expliquent qu'il faille mieux prévenir

que guérir, donc entretenir régulièrement que d'avoir à le faire à grands frais plus tard et plus chers et sans résultats satisfaisants. Ils sont rejoints dans cette catégorie par ceux qui sont partiellement d'accord (3%) qui ont des opinions nuancées. C'est seulement au niveau de la classe 5 que moins de 50% des producteurs ne pensent que les normes accroissent les coûts de production. Le test X2 indique une probabilité (0,583) significative au seuil de 5% et on peut donc conclure que la relation que les producteurs font entre les coûts de production et le respect de la norme est nulle ou pas significative.

5.3.9. Les normes de production et les prix aux producteurs

La qualité est- elle rémunérée à un juste prix ? C'est une question qui détermine la motivation des producteurs à s'investir dans l'observance des normes de production. La figure N°30 indique que pour 53% des producteurs les normes de production ne réduisent pas les prix aux producteurs. Ce pourcentage est plus faible que dans le cas de la réduction des coûts de production (69%). La différence est répartie sur les avis comme «Complètement d'accord» et « partiellement d'accord » à cause des problèmes de commercialisation. Au-delà de la moitié des producteurs estiment que les normes de production accroissent les prix offerts aux producteurs, car le gain à la vente d'une noix de bonne qualité est élevé, le rendement est élevé et la facilité de l'écoulement du produit. Par ailleurs, bien qu'admettant un retour sur investissement faible à court terme, ces producteurs estiment que sur un temps assimilable au moyen et au long terme, le rendement en quantité et qualité surpasse les investissements. Pour les autres producteurs (CA 22% et PA 12%) qui estiment une baisse du gain lorsque l'on observe les normes de production, ils expliquent que les distorsions du marché, l'irréalité des prix à eux offerts jouent aux dépens des prix aux producteurs. En outre, plus de 50% des producteurs des classes 1, 5 et 7 sont totalement en désaccord sur le fait que le respect

des normes réduit les prix aux producteurs. Le test X2 est non significatif (p=0,530) et suggère donc que les avis des producteurs et leur appartenance à une classe sont complètement indépendants.

Ces explications révélées ont conduit aux développements ci-après.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.