WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La problématique de l'intégration de l'Afrique face à  la multiplicité des organisations sous- régionales africaines

( Télécharger le fichier original )
par Timothée MBOMBO KASANKIDI
Université de Kinshasa - Licence 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.L'Afrique Centrale

Avec :

- La CEMAC : la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique centrale ;

- La CEEAC : la Communauté Économique des États de l'Afrique centrale ;

- La CEPGL : la Communauté Économique des Pays des Grands Lacs.

2.L'Afrique de l'Est

Avec

- La CEA : la Communauté Economique de l'Afrique de l'Est ;

- Le COMESA : le Marché Commun des Etats de l'Afrique Australe ;

- La COI : la Commission de l'Océan Indien.

3.L'Afrique du Nord

Avec :

- L'UMA : l'Union du Maghreb Arabe

4.L'Afrique Australe

Avec :

- L'UDAA : l'Union Douanière de l'Afrique Australe ;

- La SADC : la Communauté pour le Développement de l'Afrique Australe ;

- La ZEP : la zone d'Echanges Préférentiels.

5.L'Afrique de l'Ouest

Avec :

- La CEDEAO : la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest ;

- L'UEMOA : l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine ;

- L'UFM : l'Union du Fleuve Mano ;

- La CEAO : la Communauté des Etats de l'Afrique Occidentale.

Nous avons le devoir de présenter dans cette section cinq Organisations Sous-Régionales, dont une par la Sous-Région, il s'agit de: la CEEAC pour l'Afrique Centrale, le COMESA pour l'Afrique de l'Est, l'UMA pour l'Afrique du Nord, la SADC pour l'Afrique Australe et la CEDEAO pour l'Afrique de l'Ouest.

§.1. LA CEEAC : COMMUNAUTÉ ECONOMIQUE DES ETATS DE L'AFRIQUE CENTRALE

1.1.HISTORIQUE

Sous l'initiative du Président Gabonais EL HADJI OMAR BONGO, il fut créé en 1983 à Libreville au Gabon, la CEEAC dont le siège se trouve dans la Capitale du même Etat.

Il faut dire que la CEEAC est créée pour répondre à la nécessité du chemin qui mène le mieux à l'unité qui passe par une association régionale et elle s'inscrit dans la logique du Plan par lequel les Chefs d'États et des Gouvernements de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA) s'engageraient à créer des structures régionales en vue de la création d'un marché commun africain, prélude à une communauté économique africaine.87(*)

Le traité instituant la CEEAC fut signé par tous les Chefs d'États de la Communauté ou leurs représentants, à l'exception de l'Angola qui a participé aux travaux préparatoires sans toutes fois signer le traité, s'estimant dans l'incapacité momentanée de remplir ses obligations à l'égard de la CEEAC en raison de ses efforts de guerre.

La création de la CEEAC passe par les étapes principales ci-après :

- Le 18 décembre 1981 : les Chefs d'États et des Gouvernements des pays d'Afrique centrale adoptent la déclaration de Libreville par laquelle ils s'engagent à instituer la CEEAC et arrêtent les dispositions relatives à la mise en place d'un mécanisme de négociation du texte de base.

- Le 18 Octobre 1983 : Signature du traité instituant la Communauté Économique des États de l'Afrique Centrale ;

- Le 18 décembre 1983 : l'entrée en vigueur de ce traité et la tenue de la première Session Ordinaire de la conférence des Chefs d'États et des Gouvernements de la Communauté.

Les États membres de la CEEAC sont les suivants : la République Démocratique du Congo, le Congo Brazzaville, la Guinée Équatoriale, la République Centrafricaine, le Tchad, le Gabon, le Cameroun, l'Angola, le Sao Tomé et Principe, le Rwanda et le Burundi.

* 87 Traité instituant la CEEAC, in Journal Officiel du Zaïre, 1983

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.