WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La problématique de l'intégration de l'Afrique face à  la multiplicité des organisations sous- régionales africaines

( Télécharger le fichier original )
par Timothée MBOMBO KASANKIDI
Université de Kinshasa - Licence 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.6.La multiplicité de zones monétaires et la dépendance de la stabilité monétaire.

L'Afrique est regroupée en six principales zones monétaires, à savoir : la zone sterling, la zone franc, la zone dollar, la zone escudo, la zone pesataespagnola et la zone indépendante.111(*)

La multiplicité de zones monétaires africaines qui sont les plus souvent des appendices des zones monétaires planétaires, l'absence de toute forme de coopération entre ces zones et l'incohérence qui en résulte, la prolifération des frontières douanières gênent considérablement le développement des échanges entre les Etats africains. Comme les échanges entre ces Etats sont en difficulté à cause de la convertibilité des monnaies suite en l'absence d'une monnaie unique et commune, l'intégration aura des problèmes sérieux, car sans monnaie librement convertissable dans les grandes zones monétaires africaines, on voit mal comment pourraient se créer les vastes réseaux d'échanges qu'exige toute industrialisation.112(*)

1.7.L'absence des Infrastructures de Transport et Communication

Les infrastructures de transport et de communications sont à la fois une condition fondamentale de désenclavement des hommes et un déterminant du rythme de la répartition géographique du développement.

Cinquante ans après les indépendances, l'Afrique n'a pas fait de progrès dans le réseau de communication tant sur le plan de la flotte aérienne, navale que terrestre. Le réseau est resté vétuste avec les voies de communication datant encore de l'ère coloniale et se trouvant dans un état de délabrement fort avancé.113(*)

L'absence des moyens de transports et communications de haute technologie pose un sérieux handicap à l'intégration de l'Afrique. C'est la raison pour laquelle par exemple le sommet de la SADC organisé à Luanda en Angola du 16 au 18 Août 2011 avait pour thème la construction des infrastructures comme moyen de l'intégration régionale. Au cours de ces assises, les Chefs d'Etats de cette organisation étaient préoccupés de la nécessité des infrastructures interconnectées entre les Etats membres de la SADC comme moyen de facilitation de l'intégration car sans cela, il est difficile d'atteindre l'intégration régionale.114(*)

* 111 KABENGELE, DIBWE, G., Problèmes monétaires internationaux, Notes de cours L2 RI, UNIKIN, 2010-2011

* 112 KABAMBA WA KABAMBA,G.,op-cit, p.144

* 113Idem, p.112

* 114Www. SADC, sommet Luanda 2011

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.