WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

De la nécessité de la renaissance de la RDC face à  l'impératif de la recomposition stratégique africaine et globale post-blocs

( Télécharger le fichier original )
par Rossy MUKENDI TSHIMANGA
Université pédagogique nationale (RDC) - Licence en relations internationales 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Section 3 : Les systèmes et grands enjeux du monde post blocs.

Comme nous l'avons dit précédemment, le système international post blocs ne correspond à aucun modèle ou construction intellectuelle existant ; il est illisible, imprévisible, instable, incertain. Privées des repères, les relations internationales sont entrées dans une séquence de désordre quasi continue et dont l'issu n'est pas connue. Ce caractère polygénique conduit à des approches disparates sur la nature et les enjeux du monde de l'après guerre froide rendant du coup impossible tout recours à une formule unique pour interpréter l'ordre international en présence.

Face à cette difficulté d'avoir une approche globale, les spécialistes des relations internationales semblent se contenter des analysent compartimentées ou régionalisées de ce nouveau contexte international. Ainsi la perception des enjeux diffère de ce fait, suivant que l'on se trouve dans une région ou dans une autre.

3.1. Les différents systèmes du monde post blocs.

Nous basant sur les analyses de Henry Kissinger, nous pouvons distinguer quatre systèmes internationaux au moins dans cette séquence des relations internationales et chacun d'eux correspondant à des motivations précises sauf peut être le système africain où le jeu ne semble pas encore être clairement défini parce que les acteurs sont pour la plupart en situation de mal souveraineté.

· Le système occidental ou euro-américain

Les idéaux historiques de l'Amérique peuvent fort bien régenter les relations entre les Etats-Unis et l'Europe occidentale ; ils peuvent même s'appliquer à tout le continent américain. Ici la version idéaliste de la paix fondée sur la démocratie et le progrès économique fait la preuve de sa pertinence. Les Etats sont démocratiques, les économies sont libérales, les guerres inconcevables sinon à la périphérie, où elles peuvent être déclenchées par des conflits ethniques. Les différends éventuels ne sont pas réglés par la guerre ni par la menace de guerre. Les préparatifs militaires sont une réaction aux menaces extérieures à cette sphère. Ils ne visent pas d'autres pays de la région Atlantique ou du continent américain24(*).

· Les grandes puissances d'Asie

Plus vaste géographiquement et beaucoup plus peuplé que les pays de l'Europe du XIXème siècle, se considèrent comme des rivales stratégiques. L'Inde, la Chine, le Japon, la Russie avec, légèrement à la traîne, la Corée et les Etats d'Asie du Sud-est, estiment que certains pays de la région peuvent effectivement menacer leur sécurité nationale. Le danger serait encore plus grand si plusieurs de ce pays s'associaient. Le risque de guerre entre ces puissances n'est pas imminent, mais il n'est pas nul pour autant.

L'accroissement des budgets militaires est censé mettre les pays concernés à l'abri de l'agressivité éventuelle des autres. Comme dans l'Europe du XIXème siècle, une longue période de paix est parfaitement envisageable en Asie - et même probable -, mais, en l'occurrence, l'équilibre des forces jouera un rôle décisif25(*).

· Le moyen orient

Les conflits au Moyen orient ressemblent beaucoup à ceux qui ont déchiré l'Europe au XVIIème siècle. Leurs racines ne sont pas économiques, comme en Asie, mais idéologiques et religieuses. Ici les principes issus du traité de Westphalie ne s'appliquent pas. Il est difficile d'accepter un compromis quand le conflit ne porte pas sur un grief précis, mais sur la légitimité voire sur l'existence même de l'autre camp. Toute tentative de compromis sur la question de ce que chaque partie considère comme son lieu saint ne peut que mettre en relief le caractère inconciliable de leurs positions.

· Le système africain

Celui-ci ne correspond aucunement au précédent de l'histoire diplomatique. Car c'est en vain que l'on chercherait pour éclairer sa situation par un précédent dans l'histoire européenne. Bien que les Etats qui le composent se qualifient de démocraties, leur action politique ne repose pas sur un principe idéologique unificateur. Et la politique africaine n'est pas dominée non plus par le concept d'équilibre des forces. Le continent est trop grand et l'influence de la plupart de ces pays trop faible pour cela.

La fin de la guerre froide a entraîné, dans une large mesure, celle de la rivalité des grandes puissances à propos de l'Afrique. Sur ce continent, la pauvreté est omni présente. Le chaos qui en résulte a transformé certains pays africains en havre pour des groupes terroristes, pour le blanchiment de l'argent et pour les syndicats du crime26(*).

Mais au-delà des questions respectives de chacune de ces zones ou sous-systèmes, se trouvent des enjeux et défis qui requièrent des réponses globales et nécessitent l'implication de l'ensemble de la communauté internationale.

* 24 Kissinger. H, La nouvelle puissance américaine, Op Cit, p22

* 25 Kissinger. H, Op Cit, pp22-23

* 26 Idem, p223.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net