WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en place d'un IDS en utilisant Snort


par Hamzata Gueye
Miage de Kenitra (Maroc) - Diplome Européen dà¢â‚¬â„¢Etudes Supérieur en Informatique et Réseau 2011
  

précédent sommaire suivant

II.6.2.2. Fonctionnement d'un système Firewall

Un système Firewall contient un ensemble de règles prédéfinies permettant :

D'autoriser la connexion (allow) 

De bloquer la connexion (deny) 

De rejeter la demande de connexion sans avertir l'émetteur (drop).

L'ensemble de ces règles permet de mettre en oeuvre une méthode de filtrage dépendant de la politique de sécurité adoptée par l'entité. On distingue habituellement deux types de politiques de sécurité permettant :

Soit d'autoriser uniquement les communications ayant été explicitement autorisées :

« TOUT CE QUI N'EST PAS EXPLICITEMENT AUTORISÉ EST INTERDIT »

Soit d'empêcher les échanges qui ont été explicitement interdits.

La première méthode est sans nul doute la plus sûre, mais elle impose toutefois une définition précise et contraignante des besoins en communication.

II.6.2.2.1. Le filtrage simple de paquets

Un système Firewall fonctionne sur le principe du filtrage simple de paquets (en anglais « Stateless Packet Filtering »). Il analyse les en-têtes de chaque paquet de données (datagramme) échangé entre une machine du réseau interne et une machine extérieure.

Ainsi, les paquets de données échangées entre une machine du réseau extérieur et une machine du réseau interne transitent par le Firewall et possèdent les en-têtes suivants, systématiquement analysés par le firewall :

Adresse IP de la machine émettrice ;

Adresse IP de la machine réceptrice ;

Type de paquet (TCP, UDP, etc.) ;

Numéro de port (un port est un numéro associé à un service ou une application réseau).

Les adresses IP contenues dans les paquets permettent d'identifier la machine émettrice et la machine cible, tandis que le type de paquet et le numéro de port donnent une indication sur le type de service utilisé.

Les ports reconnus (dont le numéro est compris entre 0 et 1023) sont associés à des services courants (les ports 25 et 110 sont par exemple associés au courrier électronique, et le port 80 au Web). La plupart des dispositifs Firewall sont au minimum configurés de manière à filtrer les communications selon le port utilisé. Il est généralement conseillé de bloquer tous les ports qui ne sont pas indispensables (selon la politique de sécurité retenue).

Le port 23 est par exemple souvent bloqué par défaut par les dispositifs Firewall car il correspond au protocole Telnet, permettant d'émuler un accès par terminal à une machine distante de manière à pouvoir exécuter des commandes à distance. Les données échangées par Telnet ne sont pas chiffrées, ce qui signifie qu'un individu est susceptible d'écouter le réseau et de voler les éventuels mots de passe circulant en clair. Les administrateurs lui préfèrent généralement le protocole SSH (Secure Shell), réputé sûr et fournissant les mêmes fonctionnalités que Telnet.

précédent sommaire suivant