WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Coopération transfrontalière en Afrique de l'ouest: Enjeux et perceptions des populations burkinabè


par Monique Bassénewindé OUEDRAOGO
Université de Ouagadougou - Master 2 de recherche en Sociologie 2012
  

précédent sommaire suivant

3.1.2. L'Etat

Etymologiquement, le mot Etat vient du latin status, dérivé du verbe stare qui signifie au sens premier « se tenir debout », et au sens figuré « la position »40(*). Le mot « Etat » apparaît dans les langues européennes dans son acception moderne au tournant des XVe et XVIe siècles. Au XVIIIe siècle, l'Etat signifie également la condition d'une personne, son « état civil ». Selon Hannah Arendt, ce mot vient du latin status reipublicae. Mot-à-mot, cela veut dire, « état de la chose publique » ; ce qui signifie « la forme de gouvernement »41(*).

Pour Nguyen Quoc Dinh & al. (1999 : 405), « L'Etat est communément défini comme une collectivité qui se compose d'un territoire et d'une population soumise à un pouvoir politique organisé et se caractérise par la souveraineté ».

Lorsqu'on parle d'Etat, l'on parle donc d'une personnalité morale qui a quatre caractéristiques constatées de manière évidente, selon la Convention de Montevideo42(*)(Uruguay), signée le 26 décembre 1933. Premièrement, il faut qu'il y ait un territoire délimité et déterminé. Ce qui suppose l'existence de frontières qui peuvent être naturelles ou artificielles. A ce propos, l'article 2, alinéa 4 de la Charte des Nations Unies insiste sur le respect par les Etats-tiers et par les gouvernants de l'intégrité de tout territoire national et de ses frontières. Deuxièmement, il faut une population qui réside sur ce territoire. Troisièmement, il faut un gouvernement. Ce dernier peut se concevoir dans un double sens. D'une part, le gouvernement peut désigner les trois formes de pouvoir, exécutif, législatif et judiciaire. D'autre part, le gouvernement peut avoir le sens d'un Premier ministre et de son équipe. En quatrième lieu, il y a la capacité à entrer en relation avec les autres Etats en établissant des liens officiels et diplomatiques.

Au Burkina Faso, le titre II de la Constitution43(*) du 2 juin 1991 du Burkina Faso traite de l'Etat et de la souveraineté nationale, notamment aux articles 31 et 32. Ces articles disposent que « Le Burkina Faso est un Etat démocratique, unitaire et laïc. Le Faso est la forme républicaine de l'Etat. La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce dans les conditions prévues par la présente Constitution et par la loi ». La souveraineté dont il est question ici signifie deux choses : selon qu'on l'envisage à l'intérieur de l'Etat ou hors de celui-ci.

A l'intérieur de ses propres frontières, Bouzely (1981) écrit que la souveraineté signifie que l'Etat est l'autorité suprême. Il ne reçoit d'ordre de personne et ne dépend de personne. Aucune autorité ne lui est supérieure. A l'extérieur, c'est-à-dire dans ses relations internationales, la souveraineté de l'Etat signifie, non qu'il soit supérieur aux autres Etats, mais seulement que l'Etat n'a d'ordre à recevoir d'aucune autre autorité, Etat ou organisation internationale (Alioune Sall, n.d.).

L'Etat joue un rôle important dans l'élaboration des politiques publiques.

* 40 http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat

* 41 http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat

* 42 La Convention de Montevideo sur les droits et les devoirs des Etats est un traité signé à Montevideo (Uruguay) le 26 décembre 1933 au cours de la septième Conférence internationale des Etats américains. Le président américain, Franklin Delano Roosevelt et son Secrétaire d'Etat Cordell Hull annoncèrent la mise en route de la Politique de bon voisinage, qui mettait théoriquement un terme à la doctrine du Big Stick. L'accord est signé avec quelques réserves de la part des USA, du Brésil et du Pérou. Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_de_Montevideo

* 43 Il s'agit de la Constitution révisée par la loi n° 002/97/ADP du 27 janvier 1997.

précédent sommaire suivant