WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Coopération transfrontalière en Afrique de l'ouest: Enjeux et perceptions des populations burkinabè

( Télécharger le fichier original )
par Monique Bassénewindé OUEDRAOGO
Université de Ouagadougou - Master 2 de recherche en Sociologie 2012
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE II : METHODOLOGIE

I. Présentation du milieu d'étude : le Burkina Faso

1.1. Caractéristiques géographiques et administratives

1.1.1. Situation géographique

Situé au coeur de l'Afrique de l'Ouest (Cf. figure 1 ci-dessous) dans la boucle du Niger, le Burkina Faso est positionné entre 9°200 et 15°540 de latitude nord, 2°200 de longitude est et 5°300 de longitude ouest. Il est s'étend sur 272 967 km2 et fait frontière avec six (06) pays (Hamissou Kano & Issa Zongo, 2012 : 1). Il est limité au nord et à l'ouest par le Mali, au nord-est par le Niger, au sud-est par le Bénin et au sud par le Togo, le Ghana et la Côte d'Ivoire (Cf. figure 2 ci-dessous).

Pays sans débouché sur la mer50(*), le Burkina Faso a un relief plat dans sa majeure partie. La moitié du territoire national est comprise entre 250 et 350 m. Les trois quarts du territoire sont occupés par une vaste pénéplaine dont l'altitude moyenne ne dépasse pas 400 m.

Quoique peu élevé et relativement peu arrosé, le Burkina a un réseau hydrographique assez important, surtout dans sa partie méridionale. Les cours d'eau se rattachent à trois bassins principaux : les bassins de la Volta, de la Comoé et du Niger. On dénombre 4 principales unités de bassins hydrographiques nationaux qui sont les bassins versants du Nakambé, du Mouhoun, du Niger et de la Comoé. Ces 4 bassins sont eux-mêmes subdivisés en 17 sous-bassins nationaux. Le Mouhoun et la Comoé sont des cours d'eau permanents, tandis que le Nakambé et les affluents du Niger (dont les bassins hydrographiques représentent plus des 2/3 de la superficie totale du pays) sont temporaires. Les écoulements de ces derniers ont lieu généralement de mai à novembre (Etude SNAT, 2009, Phase 1, volume 3, 2009 : 50). Notons que « Les ressources totales en eau souterraine sont estimées à 202 milliards de m3 pour la seule zone sédimentaire de l'ouest du pays (Programme RESO, 1996-1999). Toutefois, l'estimation des ressources en eau souterraine du pays reste très variable selon les études. Elles ont été estimées à 5,73 milliards de m3; puis à 6,760 milliards de m3 », Etude SNAT, phase 1, volume 3 (2009 : 55).

Le Burkina Faso fait partie de la zone soudanienne et bénéficie d'un climat tropical sec à deux saisons. La saison sèche dure de novembre à juin et la saison pluvieuse va de juillet à octobre.

Quant aux précipitations, elles sont généralement faibles et mal réparties sur l'ensemble du territoire national. Elles varient en moyenne entre 300 mm au nord et 1 200 mm au sud. La rareté et la mauvaise répartition des pluies provoquent des migrations de plus en plus fortes des populations, principalement du nord et du centre vers les villes, le sud-ouest du Burkina Faso et les pays côtiers (Etude SNAT, phase 1, volume 3, 2009 : 42). A côté de la mauvaise répartition spatiale, s'ajoute une mauvaise répartition temporelle.

Tout compte fait, malgré son enclavement, le Burkina Faso constitue un pays « carrefour », et se dresse comme une voie de passage en direction du Niger, du Mali, du Togo, du Bénin et de la Côte d'Ivoire (Etude SNAT, phase 1, volume 3, 2009 : 11).

* 50 Son point le plus proche de l'Atlantique est distant de 500 km.

précédent sommaire suivant