WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Coopération transfrontalière en Afrique de l'ouest: Enjeux et perceptions des populations burkinabè


par Monique Bassénewindé OUEDRAOGO
Université de Ouagadougou - Master 2 de recherche en Sociologie 2012
  

précédent sommaire suivant

II. Approche d'analyse théorique, de collecte et de traitement des données

2.1. Approche d'analyse théorique

Cette étude comprendra trois (03) grandes phases.

La première phase est dite exploratoire. Elle comprend deux étapes : la recherche documentaire et les enquêtes préliminaires (entretiens, observation in situ).

La deuxième phase est dite de terrain. L'étude étant essentiellement qualitative, il s'agit de procéder à des entretiens semi-directifs approfondis avec la population d'enquête. Les entretiens seront enregistrés et transcrits après. Par la suite, les transcriptions feront l'objet d'analyse de contenu. Cette phase de terrain va durer environ sept (07) mois.

La troisième phase pourrait être qualifiée de post-terrain. Durant cette phase, il sera procédé à l'exploitation des données recueillies. Au moment de leur exploitation, s'il s'avère que des données sont incomplètes ou imprécises, un dernier ratissage sera fait pour compléter et affiner les résultats de l'étude. C'est aussi la phase de l'écriture de notre travail.

2.1.1. La population d'étude

La population d'étude est l'ensemble des individus ou unités auxquels s'applique notre recherche. L'étude concerne donc tout le territoire du Burkina Faso. Toutefois, pour des raisons d'ordre pratique, de ressources matérielles, financières et pour les besoins de l'étude, toutes les portions du territoire ne pourront pas être couvertes.

Dans le cadre de la présente étude, la population cible sera constituée des populations burkinabè vivant dans les zones frontalières et quelques populations burkinabè ou non vivant dans des zones situées au-delà de la frontière, afin de recueillir le maximum d'informations sur les personnes qui vivent au quotidien la réalité de la coopération transfrontalière.

2.1.1.1. La population cible

La population cible comprend un échantillon des populations burkinabè ou non situées aux frontières du Burkina Faso. Ce groupe cible peut être scindé en deux catégories :

- les populations burkinabè situées dans les zones frontalières ;

- les populations non burkinabè situées dans les zones frontalières.

2.1.1.2. Les personnes ressources

Toute personne qui a capitalisé une somme importante de connaissances sur la coopération transfrontalière est susceptible d'apporter des contributions utiles à ce travail. Sans être exhaustif, citons :

- les enseignants et les chercheurs des universités, des instituts et centres de recherche ;

- les travailleurs de la fonction publique qui oeuvrent dans le domaine de la coopération transfrontalière ;

- les personnes oeuvrant dans les Organisations non gouvernementales (ONG) nationales et internationales au Burkina Faso ;

- les personnes oeuvrant dans les représentations diplomatiques, les Organisations internationales et interafricaines au Burkina Faso ;

- les responsables d'associations qui militent dans le domaine étudié ;

- les journalistes ayant effectué des reportages ou des documentaires sur la coopération transfrontalière ;

- les opérateurs économiques ;

- les élus locaux des zones de coopération transfrontalière.

précédent sommaire suivant