WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quel est l'impact de l'impression 3D sur la supply chain ?


par Stéphane RUFER
Université Paris Dauphine - Master II "Supply Chain International" 2014
  

précédent sommaire suivant

C. La fabrication directe de produits finis

Aujourd'hui, on estime que plus de 28 % des imprimantes 3D déployées dans le monde servent aux industriels pour fabriquer des produits finis.

En effet, cette technique s'avère plus rentable et plus simple pour fabriquer de faibles volumes de produits : elle n'utilise aucun outillage supplémentaire, n'a pas besoin d'usine pour fonctionner et permet une gestion du stock en flux tendu (acheminement régulier, en temps utile, de produits destinés à être vendus immédiatement sans stockage), limitant le nombre d'invendus. Ces économies de fabrication allègent ainsi le coût de fabrication final des pièces. Autrement dit, l'impression 3D élimine la problématique des économies d'échelle et permet de rentabiliser la production de faibles volumes.

C'est la plus récente catégorie d'application rendue possible grâce aux nombreux progrès qu'ont connus les procédés de fabrication additive ces dernières années. Les industriels et chercheurs s'accordent à dire qu'elle n'est toutefois qu'au début de son développement. Principalement développée dans les secteurs de l'aéronautique, de l'automobile de luxe et du secteur médical, elle correspond actuellement à l'obtention de pièces en petite série ayant des formes particulièrement complexes ou à l'obtention de pièces personnalisées.

Depuis quelques années est apparu ce nouveau marché porté par des entreprises comme Sculpteo ( http://www.sculpteo.com/fr/) en France et ( http://www.3trpd.co.uk/) en Angleterre.Celles-ci proposent à travers une interface web, de fabriquer les pièces ou produits unitaires imaginés et conçus par tout un chacun. Pour ce faire, elles utilisent ce procédé de fabrication additive qui leur permet de fabriquer en petite série ou de manière unitaire « la » pièce que leur client a lui-même imaginé et défini pour répondre à son besoin, qu'il soit fonctionnel ou esthétique.

précédent sommaire suivant