WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Monographie du village Baloumgou, village bamiléké


par Juscar NDJOUNGUEP
Université de Yaoundé I - Master II 2008
  

précédent sommaire suivant

La pratique du veuvage en pays Baloumgou

Dans la tradition négro-africaine et Bamiléké en particulier, la mort n'est jamais prise comme un fait naturel et fatidique. Toute mort est la résultante d'un fait surnaturel et organisé. A chaque mort ici, on a toujours tendance à rechercher les éventuels coupables afin que leurs soient infligés le châtiment prévu à cet effet. Les méthodes et moyens d'investigation varient selon le statut (marié ou non) du défunt. C'est ainsi que fut institué le veuvage en pays Bamiléké.

Le veuvage commence après l'inhumation du défunt et après que les proches de ce derniers se sont débarrassés de leurs cheveux avec une lame de rasoir, qui doit se faire dans un délai de sept jours au plus après l'inhumation du défunt. Pour les veuves, c'est ici que commence l'étape la plus difficile.

Les veuves doivent se vêtir uniquement d'un cache sexe de circonstance et n'ont plus désormais le droit de se coucher sur les feuilles sèches du bananier, il leur est interdit de se laver aussi longtemps que durera le veuvage et ceci même en période de menstrues. La durée de veuvage est proportionnelle au nombre de femme que comptait le défunt. Mais avec les contraintes d'un monde moderne, les 9 mois que devraient faire 9 veuves d'un défunt sont aujourd'hui réduits à 9 jours.

Il est aussi désigné parmi les garons de la famille un seul devant nécessairement être le fils d'une fille du défunt. son rôle se borne à fouetter chacune des veuves autant de fois qu'elle entre ou sort de la maison .Durant la période du veuvage ,les veuves ne peuvent dont pas aller faire leur besoins les plus grégaires si le garçon choisi n'est pas là pour leur administrer la fessé qui leur est due . Vous imaginez tout de suite le malheur d'une veuve qui dont le garçon de veuvage est l'un de ses pires ennemis dans la concession. De même la première femme joue un rôle prépondérant durant cette période .car chaque fois qu'elle se lève pour sortir ou entrer, qu'elle se gratte, qu'elle tousse toutes les autres sont obligées de faire la même chose qu'elle. Si d'aventure la dernière femme veut par exemple sortir elle doit prier la première de bien vouloir sortir pour l'accompagner sinon elle reste sur place. De plus les enfants de la concession ont l'obligation de préparer chaque jour et de façon individuelle une marmite de plantain pour assurer la nutrition des veuves................

Sa majesté WACHE Norbert, Chef supérieure du village Baloumgou, un homme...

Homme de grande taille avec une figure éveillée, un nez camus, il a un dos légèrement vouté par l'habitude du travail .Toujours vêtu de pantalon et saillon, ainsi que de souliers en cuir, il se coiffe régulièrement avec un très beau chapeau traditionnel qui cache à moitié ses temps bombées. Fils de Sa Majesté Djomo Zachée et de NGONGANG Madeleine, Sa Majesté WACHE Norbert est né le 30 novembre1966 à Baloumgou .IL fait ses études primaires et élémentaires à l'école publique de Baloumgou de1971 à 1988 où il en sort titulaire d'un certificat d'études primaires et élémentaires. Admis en 6è 1971, il fait son premier cycle respectivement au C.E.S de Bangou aujourd'hui lycée et au collège INTELLEXIE de Dschang. En1984, cet élève assidu obtient avec brio son brevet de fin d'étude du premier cycle(BEPC). Après la mort de son père, Sa Majesté Djomo Zachée , Survenue le 07 octobre ,cet homme intelligent inscrit au collège Bénédicte de Douala en 2nd ne pourra plus continuer ses études secondaires, contraint de suivre sa destinée. Et c'est ainsi qu'il devient quatorzième (14è) souverain Baloumgou . Il monte au trône officiellement le 20 avril 1985. Doté d'un caractère propre, il aura une certaine notoriété et une individualité consciente qui lui apporteront en même temps une connaissance acquise par la pratique et une discipline que le cadre plus restreint de ses occupations royales. Toujours disposé à répondre à toutes les questions qui lui sont posées, il est aujourd'hui un modèle pour la jeunesse Baloumgou et un politicien de renommée nationale. Grandes sont ses oeuvés au village Baloumgou : CO-création de l'A.E.E BAL : l'association des élèves et étudiants Baloumgou à Bangou ville en 1983 avec le concours non moins négligeable de WANDJI Zachée, initiateur du congrès qui à lieu chaque vacance, en Août, et qui regroupe toutes les associations des jeunes Baloumgou de part le Cameroun ; adduction d'eau potable au village Baloumgou, création d'une case de santé au village Baloumgou devenue aujourd'hui centre de santé intègre, décentralisation de certains quartiers, création de cité des élites, construction actuelle de nouveaux bâtiments devant servir de salles de classe.la liste est loin d'être close. Âgé aujourd'hui de 33ans, Sa, Majesté WACHE Norbert est à sa quatorzième (14è) année de règne. Il est marié et père de plusieurs princes et princesses.

précédent sommaire suivant