WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Acheteur production et hors-production: vers un même profil de compétences ?


par Frédéric Faligot
BEM (Kedge) - Master en Management 2014
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION GENERALE

Dans un environnement en perpétuel changement sur le plan économique, géographique, technologique et politico-légal et dans un contexte de globalisation des échanges, les entreprises sont amenées depuis quelques années à modifier leur stratégie et leur organisation. La fonction achats est directement impliquée dans cette évolution et son rôle a été modifié au sein de l'entreprise, incitant ainsi les acheteurs à développer de nouvelles compétences afin de faire face aux nouveaux challenges qui sont les leurs. Cette évolution, marquée notamment par le recentrage des entreprises sur leur coeur de métier, a eu pour conséquence l'externalisation d'un nombre croissant d'activités au sein des entreprises. Cette tendance a impacté directement la fonction achats en élargissant son portefeuille vers des achats dits hors production.

L'intérêt managérial du sujet est donc de savoir vers quel profil s'orienter pour recruter un acheteur production ou un acheteur hors production, en cherchant à découvrir s'il existe des distinctions et des similitudes entre les deux profils.

Il convient de définir les termes du sujet : « l'acheteur » ici désigné est la personne en charge des achats d'une entreprise, il s'agit donc du métier d'acheteur. Par « compétences » est entendu la déclinaison française du terme, c'est-à-dire les savoirs, savoir-faire et savoir-être qui caractérisent l'acheteur. Les « Achats production » se définissent comme les achats qui rentrent de manière directe dans le cycle de production d'un produit, d'une marchandise (achats de matières premières, composants, packaging) ainsi que les produits connexes nécessaires à sa production (machines, outillage). Les « Achats hors production » se définissent comme les achats qui ne rentrent pas directement dans le cycle de production d'un produit, d'une marchandise, par exemple les achats de service ou les achats de frais généraux.

Le sujet se limitera essentiellement aux grandes entreprises internationales. Les acheteurs de petites entreprises exerçant très souvent une autre fonction au sein de leur entité, il est peu pertinent de partir sur ce terrain. Ainsi, un seul acheteur de PME sera interrogé. Cependant, la recherche s'effectuera sur des secteurs divers et variés, afin d'obtenir une hétérogénéité de réponses et éviter d'avoir une réponse liée à un secteur d'activité.

5

Dans un premier temps, l'étude théorique à l'aide de la revue littéraire permettra de :

·

6

Comprendre les causes de l'évolution de la fonction achats

· Définir et positionner la fonction achats et ses processus dans le système organisationnel

· Définir le terme de compétences et ses enjeux

· Etablir les nouveaux rôles et nouvelles fonctions de l'acheteur

· Dresser les compétences requises de l'acheteur moderne

· Etablir une synthèse des profils-types d'acheteurs

Une approche plus approfondie lors de l'enquête terrain permettra d'apporter une variable supplémentaire en distinguant l'acheteur production et l'acheteur hors production et compléter ainsi les études effectuées sur les profils d'acheteurs. L'objectif sera de déterminer, lors de l'étude des résultats, si les compétences de l'acheteur production et de l'acheteur hors production sont identiques. Sinon, il faudra déterminer quelles en sont les différences.

L'approche terrain se fera essentiellement sous forme d'entretiens semi-directifs auprès d'acheteurs production et hors production. Pour les acheteurs production, pourront être interviewés des acheteurs de matières premières, packaging, outillage et machines par exemple. Pour les acheteurs hors production, des acheteurs de services, frais généraux, frais de voyage, informatiques, etc.É Les questions porteront essentiellement sur la fonction et la place de l'acheteur au sein de l'organisation, les tâches quotidiennes et leur degré d'importance et les compétences requises.

La méthodologie terrain sera la suivante :

· Création au préalable d'un guide d'entretien venant compléter la revue de littérature

· Sélection et prise de contact avec les professionnels ciblés

· Réalisation des entretiens

· Analyse des données récoltées

· Comparaison des réponses concernant l'acheteur production et l'acheteur hors production

· Instauration d'un diagnostic et mise en corrélation avec la partie théorique

· Etablir une synthèse des compétences de l'acheteur production et de l'acheteur hors production

7

Regard critique et perspectives de recherche

L'enquête terrain sera réalisée auprès de 15 acheteurs, afin d'avoir un échantillon suffisant pour réaliser l'analyse.

8

PREMIERE PARTIE :

LA REVUE DE LITTERATURE

précédent sommaire suivant