WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude ethnobotanique, biologique et chimique des plantes réputées antipaludéennes à  lubumbashi en RD Congo


par valentin Bashige Chiribagula
Lubumbashi - Pharmacien 2013
  

précédent sommaire suivant

II.1.2.2. Matériel animal

Le matériel animal est constitué de Plasmodium contenu dans le sang d'un paludéen qui présentait une goutte épaisse à quatre croix (GE++++).

Le frottis épais et mince du sang de ce paludéen ont fait état d'identification de l'espèce Plasmodiale « Plasmodium falciparum ». Le prélèvement s'est fait au laboratoire d'analyses biomédicales des Cliniques Universitaires dans le service de parasitologie où se sont passés les tests de l'évaluation de l'activité antipaludéenne in vitro.

II.1.2.3. Matériel d'enquêtes

Le matériel ayant servi pour l'enquête était constitué des personnes ressources réputées soignants le paludisme dans la ville de Lubumbashi .Un questionnaire reprenant les paramètres identitaires des tradipraticiens (personnes ressources) et les questions relatives à son savoir thérapeutique en matière de paludisme faisant un total de 10 questions dont copie en annexe, a facilité l'investigation.

32

II.2. METHODES

Cette rubrique, présente les méthodes utilisées pour réaliser le présent travail et ce, des études de terrain à celles de laboratoire.

Chaque étape de la recherche a recouru à une méthode adaptée, en vue des résultats escomptés.

Les enquêtes ont été conduites par la méthode d'interview libre auprès des personnes ressources en s'appuyant sur un questionnaire-guide, présenté en annexe du présent travail, en vue de recueillir les données concernant les plantes réputées antipaludéennes à Lubumbashi.

Le criblage chimique a été réalisé par des réactions en solution. Les méthodes classiques de coloration, de précipitation ou de formation de mousse tirées de « Matière médicale » de Paris et Moyse et de Paech et Racey citant Abisch et Reichstein, ont été utilisées. (Abisch and Reichstein, 1960 ; Paris et Moyse, 1965 ; Harbone, 1973). Le criblage chimique a consisté en la mise en évidence des groupes chimiques bioactifs (alcaloïdes, flavonoïdes, leucoanthocyanes, quinones, saponines, tannins, terpénoïdes, stéroïdes) et toxique (hétéroside cyanogène).

Les tests biologiques ont été effectués en faisant recours à la méthode décrite par Rieckman et coll. en 1978. Elle repose sur la présence du parasite et utilise le sang d'un individu ayant une forte parasitémie (GE++++). Avérée à l'issue d'un frottis mince. C'est une méthode microscopique.

II.3. ASSURANCE QUALITE

Dans cette rubrique, sont présentés, les différents paramètres ayant intervenus le long de notre recherche et pouvant assurer la qualité des résultats obtenus.

Quatre facteurs majeurs intervenus le long de nos recherches peuvent assurer la qualité des résultats obtenus. Il s'agit notamment des facteurs humains, instrumentaux, procéduraux et environnementaux.

précédent sommaire suivant