WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Elaboration d'une méthode d'évaluation de l'efficacité de la gestion de l'aire marine protégée de Joal-Fadiouth au Sénégal

( Télécharger le fichier original )
par Marie Balland
Université de Liège - Master en sciences et gestion de l'environnement 2009
  

précédent sommaire suivant

III.2.4.2. Historique de la mise en place d'une institution de gestion de l'AMP

IV. METHODES DE COLLECTE DES DONNEES 43

IV.1. Recherche de données existantes 44

IV.2. Entretiens avec les principales parties prenantes 45

IV.3. Questionnaire destiné aux habitants de Joal-Fadiouth 47

V. ADAPTATION DES INDICATEURS AU CAS D'ETUDE 52

V.1. Ajustement du questionnaire 53

V.2. Evaluation de la gouvernance 59

V.2.1. Evaluation et adaptation des indicateurs du guide de l'UICN 59

V.2.2. Indicateurs supplémentaires 78

V.2.3. Synthèse des indicateurs de gouvernance 83

V.2.4. Niveau de l'évaluation 85

V.3. Evaluation des perceptions et des connaissances de la communauté 86

V.3.1. Analyse des résultats 86

V.3.2. Synthèse 93

V.4. Évaluation biophysique 95

V.4.1. Evaluation et adaptation des indicateurs du guide de l'UICN 95

V.4.2. Synthèse des indicateurs biophysiques 112

V.5. Mise en relation avec les objectifs et les indicateurs du plan de gestion 113

CONCLUSIONS 117

REFERENCES .122

Sigles ..125

1

INTRODUCTION

Les côtes sénégalaises sont parmi les plus poissonneuses au monde. La pêche joue un rôle socio-économique primordial dans ce pays. Néanmoins, depuis une cinquantaine d'années, ce secteur est en crise ; on observe une surcapacité de pêche et les ressources halieutiques ne cessent de s'amenuiser.

Afin de contrer ce phénomène et de protéger l'extraordinaire biodiversité que révèlent ses côtes, le Sénégal a misé sur le développement d'Aires Marines Protégées (AMPs). Joal-Fadiouth fait partie des 5 AMPs qui ont été créées, de manière participative, en 2004.

Cependant, les AMPs ne pourront atteindre leurs buts ambitieux que si elles sont gérées de manière efficace. Or, ce n'est que très récemment qu'ont été développés des outils pour aider les gestionnaires d'AMP à évaluer l'efficacité de leur gestion. A Joal-Fadiouth, comme dans la majorité des AMPs à travers le monde, aucune procédure globale d'évaluation n'existe ; tout au plus certains paramètres sont mesurés isolement.

L'objectif de ce travail est de développer, sur base d'indicateurs socio-économiques, écologiques et de gouvernance, une méthode d'évaluation de l'efficacité de la gestion de l'AMP de Joal-Fadiouth.

L'idée est d'adapter les indicateurs du guide réalisé par l'Union International pour la Conservation de la Nature (UICN) et le WWF - "Guide sur les indicateurs naturels et sociaux destinés à évaluer l'efficacité de la gestion des aires marines protégées" (Pomeroy et al. 2006) - de manière à élaborer une méthode d'évaluation spécifique à l'AMP de Joal-Fadiouth. Un stage au niveau de l'AMP de Joal-Fadiouth m'a permis de récolter des données spécifiques à cette AMP. Sur base de l'analyse de ces données, j'ai développé des indicateurs adaptés aux ressources et à la situation de cette AMP ainsi qu'aux possibilités techniques dont disposent les acteurs de terrain pour collecter les données.

Autrement dit, les données qui sont récoltées et analysées à propos de l'AMP de Joal-Fadiouth permettent une première évaluation de l'efficacité de la gestion de l'AMP mais, avant tout, dans le but d'adapter les indicateurs du guide le l'UICN à cette AMP.

Il s'agit donc d'un objectif méthodologique - mettre au point une méthode d'évaluation adapté à l'AMP de Joal-Fadiouth - et pratique - les indicateurs proposés pourront être

2

directement utilisés par les gestionnaires de l'AMP de Joal-Fadiouth pour effectuer un suivi des ressources de l'AMP et évaluer l'efficacité de leur gestion.

Concrètement, je commencerai par exposer un état de lieu général de la question des AMPs et de l'évaluation de l'efficacité de leur gestion. Ce chapitre sera suivi d'une présentation des indicateurs du guide de l'UICN et d'une description du lieu d'étude qui permettra de situer le contexte socio-économique et biophysique dans lequel a été développée l'AMP de Joal-Fadiouth. La méthode de collecte des données sera explicitée et enfin, sur base de l'analyse des données collectées sur le terrain, des indicateurs seront adaptés à l'évaluation de l'efficacité de la gestion de l'AMP de Joal-Fadiouth.

I ETAT DES LIEUX

3

I.1. Des Aires Marines Protégées pour contrer la surexploitation des océans

Surcapacité de pêche, développement des technologies de prospection et techniques destructives laissent peu de chance aux poissons. Combinée aux effets de la pollution, la surpêche risque de transformer nos océans en désert liquide. Aujourd'hui, la crise est généralisée ; selon les chiffres de la FAO publié en 2005, 75% des ressources marines sont en passe d'être surexploitées et 90% de la biomasse des grands prédateurs a disparu (Guerin et Ody, 2007). La survie des écosystèmes marins est menacée. Les conséquences de cette catastrophe annoncée sont, certes, écologiques mais elles sont aussi économiques et sociales. Les populations côtières voient d'ores et déjà leurs ressources alimentaires et financières s'amenuir.

Le recours aux aires marines protégées (AMPs) comme outil de gestion des pêcheries est de plus en plus fréquent. En effet, celles-ci constituent des milieux particulièrement propices au renouvellement des ressources halieutiques1.

Le congrès mondial de la conservation (Montréal, octobre 1996) a défini une AMP de la façon suivante : « Tout espace intertidal2 ou infratidal3 ainsi que ses eaux sus-jacentes, sa flore, sa faune et ses ressources historiques et culturelles que la loi ou d'autres moyens efficaces ont mis en réserve pour protéger en tout ou en partie le milieu ainsi délimité ».

Les rôles des AMPs sont multiples : protection des espèces et des habitats, conservation de la biodiversité, restauration des stocks de pêche, gestion des conflits entre divers utilisateurs de la ressource (Pomeroy et al., 2006). Les effets des AMPs ne se limitent donc pas à des effets environnementaux et écologiques, les AMPs ont également des effets sociaux et économiques. Ces deux derniers effets ne sont, hélas, pas toujours positifs ; la

1 Le terme halieutique désigne tout ce qui à trait à l'exploitation des ressources vivantes aquatiques. Les ressources halieutiques représentent les stocks d'espèces aquatiques exploitables.

2 L'espace intertidal correspond à la zone côtière comprise entre les niveaux des marées les plus hautes et les niveaux des marées les plus basses.

3 L'espace infratidal correspond à la zone côtière continuellement immergée.

4

création d'AMP peut limiter fortement l'accès des populations locales aux ressources, surtout dans leurs premières années de fonctionnement. La grande majorité des AMPs ont été établies avant tout pour des raisons de protection de la biodiversité mais, comme nous le verrons dans le prochain chapitre, on ne peut, aujourd'hui, dans un contexte de développement durable, négliger les répercussions de celles-ci sur les populations côtières.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut