WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude comparative de la production du manioc dans les différents districts de l'ex-province du Katanga de 2005-2014

( Télécharger le fichier original )
par Loddy LOBWA KABABILA
ISS Lubumbashi - Graduat 2016
  

sommaire suivant

1

LOBWA KABABILA Loddy

EPIGRAPHE

« Nous étions comme ceux qui font un rêve. Alors

notre bouche était remplie de cris de joie, Et notre

langue de chants d'allégresse ; alors on disait parmi les

nations : l'Eternel a fait pour eux de grandes choses,

l'Eternel a fait pour nous de grandes choses, nous

sommes dans la joie. » Psaumes 126 :1-3

« Mais grâce soient rendues à Dieu, qui nous

donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ !

Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes,

inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l'oeuvre

du Seigneur, sachant qui votre travail ne sera pas vain

dans le Seigneur. »

1Corinthiens 15:57-58

2

IN MEMORIAM

A vous feu notre père KABANGU NDONGO que

les trépas nous a précocement ravi votre absence crée

un vide que nul ne saurait combler, vous avez semé

sans pouvoir récolter les fruits de votre affection pour

le courage et tant des conseils en regard de votre fille.

A vous feu notre beau-frère MAKINA MARX et

vous feu notre belle-soeur NGALULA ALPHOSINE

certes votre absence est visible aux yeux humain, mais

cela ne peut pas nous empêchés d'immortaliser votre

existence dans notre travail de fin de cycle nous vous

aimons énormément.

A vous feu notre nièce KASWEKA NANCY pour

ne pas vous oublier je grave votre nom dans notre

travail comme souvenir de vos sourires.

Je vous resterai reconnaissante.

LOBWA KABABILA Loddy

Que la terre de nos ancêtres vous soit douce!

3

LOBWA KABABILA Loddy

DEDICACE

A l'éternel Dieu tout puissant pour nous avoir

donné la force, le courage et santé afin de mener à bon

port ce travail :

A notre regretté père KABANGU NDONGO pour

nous avoir quitté tôt sans manger les fruits de sa sueur;

A notre mère MANDO ADOLPHINE, A vous mes

frères et soeurs KILWILO KISHA Mimon, MATETE

WANZELANI Lucien, KING KIMWAKA Paulin,

KABANGU NDONGO Lyly, FILUTI KASONGO

Marianne, KAJIBA LENGE Daddy, NTENDA

KABANDA Judith et MANDO ADOLPHINE Lyncé.

A Salva, Sabrina, Clarice, Eclaire, Anse, Delyce,

Joyce, Myrice, Mirlande, Mirhadie, Acacia, Eldade et

Anita pour votre considération, que ce travail soit une

marche à suivre pour notre famille élargie.

4

LOBWA KABABILA Loddy

REMERCIEMENT

Nous pensons qu'il convient, au seuil de ce travail, d'exprimer nos sentiments de profonde reconnaissance à tous ceux qui de près ou de loin, ont contribué à son élaboration.

Exceptionnellement ; nous adressons nos vifs remerciements à Monsieur Paul MONGA ILUNGA qui, en dépit de ses multiples occupations a bien voulu accepter la direction du présent travail à travers lui, nous remercions de façon générale le corps enseignant, les autorités académiques de l'Institut Supérieur de Statistique et ceux du département de statistique en particulier pour leur formation.

Cependant, mes sentiments de reconnaissance s'adressent aussi à notre ami NGOY KYAKAYEMBE Cherif pour sa contribution dans différentes recherches.

Il serait mal aisé , sinon ingrate de notre part de vouloir passer outré nos grands amis(es),frères, soeurs et connaissances, qui ont aussi de leur manière, contribué à ce que nous somme aujourd'hui.

Ainsi nous remercions : Bertin KILAMBE, Vovack OMBA, Jos NGWENA, Bonnas MWAMBA, Nandy MWEMENA, Leonard LUBALA, Rodriguez MADIMBA, Solange KILAMBE, Nelly MUKASA, Sylvie NYEMBO, Christian NDAYA, Elie KILOLO, Deborah SASHI, Carmel NTUMBA, Yolande WADI, Elisée du ciel,...

A cet effet, nous pensons également à tous nos collègues tells Papa LUMBWE, Divin SADI, Chris TSHAMALA, Gauthier TSHULU, Fortune MONGA, Aimé MOTSHA, Falonne SAFARANI, Jérémie KAYUMBA, Junior KWEMBE, Eli MELOWA, Elise MELOWA, Pernion MOTSHA, ally KASOLWA,...

Afin que chacun trouve dans ce travail de fin de cycle, le symbole de notre attachement.

Puissent tous ceux dont nous n'avons pas nommément pointé ici, avoir grâce à notre égard, l'espace étant trop exigu, hélas, par leur complexité d'assistances, qu'ils se rendent effectivement compte des sentiments les meilleurs de notre gratitude.

Il s'agit ici particulièrement de tous nos cousins(es), oncles et toutes, de tous les amis(es).

5

Du point de vue personnel, l'intérêt de cette recherche est que le sujet entre dans la ligne de notre formation et répond à l'exigence académique qui prévoit qu'à la fin de cycle,

INTRODUCTION

I. GENERALITE

Etant donné que le rythme de la production est souvent différent du rythme de la consommation, l'agriculture s'avère nécessaire pour combler le déficit.

Cependant la culture immobilise les capitaux investis dans les productions et elle occasionne des dépenses en personnel, en matériel d'exploitation agricole.

L'agriculture doit être donc réduite dans la mesure du possible à la demande. Mais elle ne peut en général être supprimée pour la survie de nos populations. C'est pourquoi l'étude comparative de la production de maniocs demeure un objectif prépondérant pour une province dont une grande population vit de ce produit et qui n'est autre que l'ex-province du Katanga.

L'agriculture est considérée dans tout domaine économique comme un élément moteur de la population agricole d'une part et comme élément de la sécurité pour la consommation d'autre part.

II. CHOIX ET INTERET

a. CHOIX

Etant donné l'importance du manioc dans le quotidien de la population de l'ex-Katanga et compte tenu du fait que cet article est cultive presque dans tous les districts de l'ex- Katanga il s'avère nécessaire de comparer les productions de différents districts pour déceler ceux qui produisent plus.

b. INTERET

Sur le plan scientifique nous allons rendre disponibles des données nécessaire qui serviront non seulement aux autre chercheurs qui viendront après nous; mais aussi aux ONG et Association oeuvrant dans le cadre de la relance de la population agricole et d'intensification des activités agricoles dans l'ex- province du Katanga en vue d'une bonne promotion de la culture du manioc.

6

l'étudiant (e) devra être capable de mener une recherche afin de relier les théories acquises aux réalités de l'environnement dans lequel nous vivons.

Sur le plan social ce travail tient à montrer aux populations comment l'agriculture est importante aux bailleurs des fonds, aux institutions et à ceux qui s'intéressent a la faisabilité et à l'évolution des projets d'investissement avant son exploitation.

III. ETAT DE LA QUESTION

La science ne s'achève pas, au contraire, elle se complète .Dans le cadre de la recherche scientifique, aucun chercheur ne peut prétendre connaitre tout et faire tout de ses propres connaissances, raison pour laquelle les différents chercheurs dans leurs recherches scientifiques convergent dans leurs réflexions. Notre sujet de recherche a été abordé aussi par différents chercheurs d'une façon ou d'une autre avant nous; il s'agit de :

1.KAMBALE SIRIWAYO dans son travail de fin de cycle intitulé« Les déboisements et ses conséquences socio-économique en territoire de Lubero, cas du groupement NGULO », il a prouvé que la démographie galopant, la demande accrue des charbons de bois et les constructions en planches dans les villes de Goma et Butembo aussi pour la population locale seraient les principales causes du déboisement et de me gestion des terres arables qui affectent la production agricole de cette population et cela aura comme répercussion le déséquilibre écologique dans le groupement1.

2. Messager MWENGE SHALI.K. Dans son travail intitulé« Etude des causes de la baisse de production agricole dans la partie Sud de Lubero, cas du groupement ITALA »qui dans ses hypothèses prouve que la baisse de la production agricole est due à des perturbations saisonnières et l'attaque de la culture de manioc par la Mosaïque. Il suppose et stimule que la vulgarisation des techniques agricoles durables conduirait à la relance de la production agricole et à la gestion de sols en groupement ITALA2.

Dans notre travail intitulé« Etude comparative de la production des maniocs dans l'ex- province du Katanga »ici on va donner la classification des districts basée sur l'importance de la production du manioc dans chaque entité et cela en utilisant les méthodes statistiques.

1 KAMBALE SIRIWAYO, le déboisement et ses conséquences socio-économiques en territoire de Lubero, cas du groupement Ngulo, TFC ISDR/GL 2010

2 Messager MWENGE SHALI, Etude des causes de la baisse de la production dans le sud de Lubero, cas du groupement ITALA, TFC ISDR/GL 2011

IV.

7

PROBLEMATIQUE

Les différents districts de l'ex- province du Katanga, étant riche en terre arable, l'agriculture semble être parmi les atouts pour leur développement. Aussi nous formulons notre problématique de la manière suivante:

- Y a-t-il vraiment une différence entre les quantités des maniocs produites dans les districts de l'ex- province du Katanga ?

V. HYPOTHESE

Toute problématique appelle à une ou plusieurs hypothèses, ces dernières étant des réponses provisoires aux questions qu'un chercheur se pose en rapport avec un sujet donné qui dans la suite peuvent être confirmées ou infirmées. Pour notre travail nous pensons qu'il n y a pas de différence significative entre les quantités de manioc produites dans les différents districts de l'ex- Katanga.

VI. METHODE ET TECHNIQUES

a. METHODE

Le petit Robert, définit la méthode comme, une manière, un ensemble de démarches que suit l'esprit pour découvrir et démontrer la vérité3. Aussi elle est entendue comme étant un ensemble d'opérations intellectuelles par lesquels une discipline cherche à atteindre les vérités qu'elle poursuit, les démontre et les vérifie4. Pour la réalisation de notre travail, nous allons recourir à la méthode comparative qui consiste à tester l'influence ou la différence entre deux ou plusieurs échantillons tirer dans une même population.

b. TECHNIQUES

La technique est l'ensemble de procédés ordonnés mis au point qui sont utilisés pour atteindre un objectif déterminé ou qui sont employés à l'investigation et la transformation de la nature5. De même elle est l'outil même du travail ; le cheminement concrétisé de l'investigation. Elle présente les étapes d'opérations limitées, liées à des éléments pratiques adaptés à déterminer6.

Suivant la nature des méthodes retenues, les techniques ci-après se sont avérées utiles et capitales pour mener à bon port notre étude :

3 Petit Robert, 1er trimestre 1967.

4 CT Jimmy MALAMBA Cours de Statistique appliquée II.

5 CT Jimmy MALAMBA Cours de Statistique appliquée II.

6 Petit Robert, 1er trimestre 1967.

8

Dans ce chapitre nous essayerons de répondre à la question posée dans la problématique tout en nous basant sur certains paramètres statistiques.

- La technique documentaire : son importance a été très manifeste dans la mesure où nous avons en a accéder aux différents documents à savoir les ouvrages, les travaux de fin de cycle ainsi que les documents du service national de statistiques agricoles.

- L'interview ; l'interview libre nous a permis de recueillir des informations nettes et précises auprès des agents intéressés par notre domaine d'étude.

- Les tests statistiques : En statistique, un test d'hypothèse est une démarche à rejeter ou à ne pas rejeter (rarement accepter) une hypothèse statistique appelée hypothèse nulle, en fonction d'un jeu de données (échantillon). Il s'agit de statistique différentielle : à partir de calculs réalisés sur des données observées, nous émettons de conclusions sur la population, en leur rattachement des risques de se tromper.

VII. DELIMITATION DU SUJET

Comme l'indique notre sujet, notre étude sera uniquement focalisée sur l'ex-province du Katanga. Quant à la délimitation temporelle, nous nous sommes proposé de prélever les données sur une période allant de 2005-2014 ou 10ans, pour des raisons de conformité et de fiabilité des statistiques, puisque nous devons soutenir nos arguments par les chiffres et les tableaux fournis par le service national de statistiques agricoles.

VIII. SUBDIVISION SOMMAIRE DU TRAVAIL

Outre l'introduction générale et la conclusion générale, notre étude se subdivise en trois chapitres à savoir :

Le chapitre I : APPROCHE THEORIQUE ET CONCEPTUELLE DU PROBLEME

Ce chapitre nous aidera à mieux définir les différents concepts de la statistique agricole qui seront utilisés dans la suite de notre travail et la méthode d'analyse de variance.

Le chapitre II : APPERCU HISTORIAUE DE L'EX-PROVINCE DU KATANGA

Ce chapitre aura pour but de représenter notre champs d'étude; l'ex-province du Katanga.

Le chapitre III : APPLICATION

9

Chap.I DEFINITION DES CONCEPTS DE BASE

I.1 CONCEPT DE BASE

Pour ce qui est de la définition des concertes de base, il est très important dans l'élaboration de tout travail scientifique. Ce chapitre nous aidera donc entant que chercheur d'expliquer le sens des termes que nous utiliserons dans notre travail pour éviter les équivoques et toutes formes de contradiction qui proviendraient d'une différente compréhensions du sens que renferment ces différents concepts.

? Manioc : est un arbuste vivace de la famille des Euphorbiacées, originaire d'Amérique du Sud, il est aujourd'hui largement cultivé comme plante annuelle dans les régions tropicales et subtropicales. On consomme généralement ses racines très riches en glucide et sans gluten, mais aussi ses feuilles en Afrique, en Asie et dans le nord et dans le nord du Brésil (pour la confection du manicoba). Au nord et au nord -est du Brésil, le mot farine (en portugais farinha) désigne avant tout la farine et n'a d'ailleurs pas l'aspect de la farine de blé : elle ressemble plutôt à une semoule sèche plus ou moins grossière de couleur allant du jaune vif au gris en passant par le blanc. Il s'agit en fait d'une fécule, mot plus adapté pour parler de la farine issue d'une racine.

? Production : est une création d'utilités ou des biens et services susceptibles de satisfaire les besoins humains, en tenant compte de tous les actes rémunérés ou non qui aboutissent à ces résultats (doivent être prise en compte). Elle est la valeur des biens et services qui sont produits par un établissement de l'économie considérées et deviennent disponibles pour des emplois à l'extérieur de cet établissement7.

? Production de manioc : est l'activité organisée exercée par une unité institutionnelle des arbustes vivace de la famille des Euphorbiacées qui combine des facteurs de production pour transformer les consommations intermédiaires en biens ou en services échangées sur le marché ou obtenus à partir de facteur de production s'échangeant sur le marché.

7 Nation unis, comptabilité national : introduction pratique, new York 2007, p28.

10

? Exploitation agricole : Une exploitation agricole, dans le domaine de l'économie agricole est une entreprise, ou partie d'une entreprise, constituée en vue de la production agricole et caractérisée par une gestion unique et des moyens de production propres.

? Moyenne arithmétique : est la somme des observations ( ) sur le nombre

d'observations N.

?

? Variance : la variance d'une série de N données est la moyenne arithmétique des

carrées des écarts de ces N données par rapport à leur moyenne arithmétique.

? Ecart-type : En probabilité, l'écart-type est une mesure de la dispersion d'une variable aléatoire, en statistique il est une mesure de dispersion des données. Il est défini comme la racine carre de la variance, il est la moyenne quadratique des écarts par rapport à la moyenne.

v ?

sommaire suivant







Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



9impact, le film en entier sur vimeo

BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.